Brevet Blanc du 24 et 25 janvier 2018. Correction

Brevet Blanc n°1. 24 et 25 janvier 2018.

 

 

Conseils généraux.

 

L'épreuve dure deux heures, vous avez donc largement le temps de répondre à toutes les questions. Il faut utiliser ce temps pour répondre de la manière la plus précise possible aux questions qui vous sont posées.

Dans un premier temps, il faut prendre quelques minutes pour bien lire l'intégralité du sujet, à la fois les questions et les documents. Cela permet une première prise de contact.

Pour les questions simples, on peut éventuellement répondre directement sur la copie. Pour les questions plus compliquées et en particulier pour le paragraphe, il est fortement recommandé de faire un brouillon ce qui permet d'organiser ses idées et donc de rédiger une réponse cohérente.

Toutes les réponses sont rédigées avec des phrases. Il n'est pas question de mettre quelques mots. Cela ne pourrait être que pénalisé.

Attention aux questions « à tiroir », c'est-à-dire qui contiennent plusieurs questions (exemple Q3). Il est obligatoire de répondre à tous les aspects de cette question, sous peine de perdre des points même si la réponse donnée est juste car elle sera de toute manière incomplète.

Faites attention au soin. Ecrivez lisiblement, sautez des lignes entre les questions.

Respectez la numérotation mise en place pour qu'il n'y ait pas de confusion dans les réponses.

Relisez vous pour corriger d'éventuelles erreurs, qui seront négligeables si vous avez respecté les consignes précédentes.

Prenez tout votre temps, de toute manière vous ne sortirez pas plus tôt.

 

 

HISTOIRE. (Sur 20 points)

 

 

Etude de documents.

 

Document n°1

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6900545_201702072356817.jpg

 

 

1. A quelle occasion (date et lieu) cette photographie a-t-elle été prise ? 1 pt

La réponse se trouve dans l'intitulé du document.

La Photo a été prise prise le 28 juin 1919 au Congrès de la Paix à Versailles.

 

 

2. A quelle guerre fait référence cette image ? Datez-la avec précision. 3 pts

Dans cette question on attend deux éléments deux réponses qui peuvent être éventuellement fondus en un seul

Cette image fait référence à la 1ere Guerre mondiale qui dure du 3 août 1914 au 11 novembre 1918. 

 

Discussion. Si la date du 11 novembre 1918 est incontournable, la date du début peut se discuter. On pourrait éventuellement indiquer le 28 juillet 1914, date de l'attaque de la Serbie par l'Autriche, le 1er août 1914, date de la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie. La date du 3 août nous paraît la plus logique car elle correspond à l'entrée en guerre de la France.

Par contre on ne peut accepter le 28 juin 1914 qui correspond à l'assassinat de François Ferdinand à Sarajevo, car si cela marque le début de la crise qui allait conduire à la guerre, l'histoire aurait pu se solutionner autrement.

De même on ne pouvait accepter le terme de guerre 14-18 car bien que cela étant employé dans le langage courant, cela n'indique pas le siècle.

Le terme de Grande guerre peut être accepté s'il est suivi des années.

 

 

3. Que représente cette carte postale ? Relevez des détails justifiant votre réponse, puis expliquez pourquoi ces hommes furent montrés au Congrès de la Paix. 3 pts

Attention cette question attend 3 éléments de réponse bien distincts.

1. Cette carte postale représente des soldats Français défigurés par la guerre (on peut accepter aussi les termes de mutilés ou de gueules cassées). Les mots civils, soldats allemands ou autres ne sont pas acceptables, car il est nettement indiqué sur le document qu'il s'agit de soldats français.

2. Relevez des détails signifie indiquer précisément des détails visibles sur la carte postale. On peut donc noter au choix : le pansement sur la tête du premier, les nez déformés de plusieurs soldats, la bouche déformée du quatrième.

3.Dans la dernière partie de la question, il s'agit d'expliquer pourquoi ces hommes furent montrés au Congrès.

Ces hommes furent montrés au Congrès pour faire voir les horreurs de la guerre et inciter les dirigeants à éviter la guerre dans le futur. Il s'agit donc d'une illustration concrète des dégâts de cette guerre.

 

 

4. A l'aide de vos connaissances, montrez que ce document est représentatif de la violence de la guerre. 2 pts.

Ce document est représentatif de la violence de la guerre car il démontre qu'au-delà des nombreux morts, il y eut de très nombreux soldats qui reçurent des blessures qui parfois les laissèrent handicapés. Il montre aussi la violence des nouvelles armes (artillerie en particulier, mais aussi grenades, lance-flammes, gaz …)

Pour avoir tous les points dans cette question, il est nécessaire d'évoquer les dégâts de la guerre, mais aussi de donner des exemples de ce qui a causé ces blessures.

 

 

5. Les soldats de la Grande Guerre espéraient que ce serait la dernière. Quelle guerre anéantit ce vœu et pourquoi la paix échoua-t-elle ? 2 pts

Dans cette question on attend aussi deux éléments de réponse.

La Deuxième guerre mondiale anéantit ce vœu (on peut accepter guerre 1939-1945).

La paix a échoué parce que le traité humilia l'Allemagne (elle l'appelle le « Diktat de Versailles) et qu'elle ne l'accepta pas. Elle chercha donc sa revanche. Si Hitler saura profiter de ce rejet, il n'en n'est pas à l'origine. Il ne faut donc pas axer sa réponse sur Hitler et plus encore sur le génocide qui est une conséquence de la 2e Guerre mondiale.

 

 

6. Le 28 juin 1919 est signé le traité de paix. Quelle différence existe t-il avec l'armistice ? 1 pt

Dans ce genre de question où l'on doit faire une comparaison entre deux termes, les termes en question doivent réapparaître dans la réponse.

Un armistice est une cessation temporaire des combats plus ou moins longue. Les combats peuvent donc reprendre ensuite. Nous sommes donc toujours dans une logique de guerre.

Un traité de paix met officiellement fin à la guerre. Nous sommes donc dans une logique de paix.

 

 

7. Citez deux mesures du traité de Versailles. 2 pts

Cette question était particulièrement ouverte, on pouvait donc citer de nombreux éléments qui devaient toutefois être précis.

La France récupère l'Alsace et la Lorraine.

Allemagne coupée en deux par le couloir de Dantzig.

Renaissance ou création de la Pologne.

Indépendance des Etats Baltes (ou Lituanie, Lettonie, Estonie)

Indépendance Tchécoslovaquie.

L'Allemagne est responsable, elle doit payer des réparations.

Démilitarisation de la rive gauche du Rhin.

Armée de 100.000 hommes (par contre on ne peut accepter disparition de l'armée allemande. Si cette dernière est effectivement diminuée, elle existe encore)

Interdiction d'une marine de guerre.

Interdiction artillerie.

Interdiction aviation.

Interdiction chars de combat

 

 

8. Complétez la carte et la légende du document ci-dessous (6 pts)

Pour bien remplir cette carte, il faut bien entendu avoir un minimum de connaissances, mais aussi et surtout d'observer et de réfléchir un peu ce qui permet d'éviter de grossières erreurs.

L'observation de la carte nous situe en France (indication en bas à gauche)

Le cartouche rouge en haut à droite, nous donne une date : août 14.

Nous distinguons des flèches qui symbolisent le mouvement.

Un fleuve est indiqué. Il s'agit de la Seine.

Nous savons par ailleurs que la guerre peut se décomposer en 3 phases : guerre de mouvement (jusqu'au début de 1915), guerre de position ( jusqu'en mars 1918), reprise de la guerre de mouvement (jusqu'au 11 novembre 1918)

 

Muni de tout ces indices nous pouvons donc remplir les cartouches de la manière suivante.

  • En haut à droite. Attaque allemande en août 1914.

  • Au milieu à gauche. Paris (qui est sur la Seine)

  • Au milieu à droite. La Marne (qui se jette dans la Seine, alors que la Saône contrairement à certaines affirmations se jette bien dans le Rhône, même à l'époque)

  • En bas à gauche. La guerre de mouvement (illustré par les flèches de mouvement)

  • En bas au centre. Armée française.

  • En bas à droite. Armée allemande.

 

Même Herlock Sholmes n'aurait pas fait mieux.

 

 

BB1-16-17 doc 2.jpg

 

 

 

GEOGRAPHIE. (Sur 20 points)

 

 

9. Sous la forme d'un développement construit d'une vingtaine de lignes et en vous appuyant sur les exemples étudiés en classe, vous analyserez les handicaps, les atouts et les possibilités de développement économique des espaces de faible densité. 12 pts.

 

Il s'agit de ce que l'on appelait auparavant le paragraphe argumenté. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une petite rédaction qui doit répondre à toutes les normes de la rédaction, mais argumenté c'est-à-dire que chaque idée doit s’appuyer sur des arguments, en particulier des exemples qui justifient ce que l'on avance. Bien entendu les idées doivent être ordonnées pour éviter les répétitions et conserver une certaine logique à l'ensemble.

Pour cet exercice le brouillon est indispensable. Il vaut mieux commettre des erreurs sur un brouillon que sur la copie d'examen.

Il ne faut pas se focaliser sur les vingt lignes « exigées » car tout le monde sait bien que les élèves n'écrivent pas de la même manière. Il vaut mieux un paragraphe court, mais bien construit avec des informations qu'un long paragraphe sans aucune substance. Cela veut tout simplement dire qu'on ne peut se contenter de deux phrases.

 

Concernant ce paragraphe, on pouvait développer l'ensemble selon 3 axes :

 

Expliquer ce que sont les espaces de faible densité et leur localisation.

  • Ce sont des espaces faiblement peuplés, généralement moins de 30 habitants au km².

  • Ils sont situés dans les montagnes (Massif Central, Vosges, Ardennes et surtout Jura)

  • Ils sont situés dans les campagnes éloignées des villes (diagonale du vide Nord-Est Sud-Ouest, Morvan, Périgord)

  • Ils sont situés loin des axes de transport et des zones dynamiques ce qui fait qu'ils ne bénéficient pas de leur attractivité (Morvan par exemple).

     

Du fait de leur localisation ces espaces souffrent de certains handicaps.

  • Ils sont éloignés des services publics et des transports (peu de commerce, de moins en moins de services administratifs comme la Poste, la Gendarmerie, les Impôts, des déserts médicaux, de moins en moins de lignes de chemin de fer, pas d'autoroutes. Mais aussi des zones sans accès aux moyens de communication modernes, en particulier Internet).

  • Ils sont éloignés des bassins d'emplois ce qui provoque souvent un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. (exemple du Morvan qui perd régulièrement des emplois dans tous les secteurs d’activité).

  • Du fait des handicaps cités plus haut, les jeunes ont tendance à quitter ces zones, au moins pour faire leurs études, puis pour trouver du travail. La population a donc tendance à baisser.

  • Le phénomène précédent provoque donc un vieillissement de la population. Ce vieillissement est encore accentué par l'arrivée de retraité qui recherchent un peu de calme après une vie active trépidante. Mais ces arrivées ne compensent pas les départs. Le bilan démographique est donc toujours négatif. (ex du Morvan)

     

Mais ces régions disposent tout de même d'atouts qui peuvent permettre une certaine forme de développement économique.

  • La ruralité attire de nouveaux habitants (néo-ruraux) qui veulent rompre avec le stress urbain et aspirent à de meilleures conditions de vie. Cela est possible dans les régions qui sont équipées de bons réseaux de communication pour permettre le télétravail. C'est même devenu un argument publicitaire pour certaines régions (Centre en particulier).

  • Le secteur primaire, dans certaines régions est un élément de développement grâce à une agriculture dynamique. C'est par exemple le cas de la céréaliculture dans la Beauce, de la viticulture (mais attention à consommer avec modération) en Bourgogne, en Champagne, dans le Bordelais, l’élevage en Bretagne. Attention à ne pas confondre. Il ne s'agit pas d'une question d'espace plus ou moins grand, mais de qualité des production.

  • Mais celui qui possède le potentiel le plus intéressant reste le secteur tertiaire avec ses différentes formes de tourisme. En effet le tourisme est créateur d'emplois mais peut aussi apporter un complément de ressources à des métiers, qui sans cela, seraient déficitaires, en particulier pour les petits agriculteurs.

  • Le tourisme vert en été qui se développe de plus en plus grâce à la randonnée (Morvan, massif Central ….).

  • Le tourisme d'hiver qui a par exemple complètement redynamisé les Alpes mais aussi les Pyrénées et les massifs de moyenne montagne (Vosges, Jura, Massif Central. Selon les cas, il peut apporter des emplois et des compléments de revenus permettant à des personnes de rester sur place.

  • Le tourisme culturel qui par sa diversité et sa richesse concerne toutes les zones de faibles densités. On pouvait s'appuyer su l'exemple de Sarlat. Ne pas oublier que la gastronomie est une forme de culture.

 

10. Complétez le schéma d'une aire urbaine suivant :

  • complétez la légende. 3 pts

  • Représentez sur le schéma les déplacements quotidiens des habitants. 1 pt

 

Il s'agit du schéma classique d'une aire urbaine qui, partant du centre, comprend :

  • Une ville centre.

  • Une banlieue.

  • Une zone périurbaine.

Pour la deuxième partie, il fallait dans un premier temps dans la légende repasser d'une manière visible, en rouge par exemple, ce qui correspondait aux déplacements quotidiens, puis dans un deuxième temps repasser les axes de transports sur le schéma. Il est nécessaire de reprendre le tracé sur la carte. Ne pas oublier les flèches à chaque extrémité pour montrer qu'il  s'agit bien d'aller et retour. 

 

 

BB1-16-17 doc 3.jpg

 

 

 

11 Quels problèmes posent l'étalement des villes ? Quelles solutions peuvent-être mises en place pour les résoudre ? 4 pts

 

 

Concernant les problèmes on peut noter 3 éléments :

  • La disparition des espaces agricoles qui sont détruits par la périurbanisation.

  • Les embouteillages car tout le monde circule sur les mêmes axes au même moment.

  • La pollution générée par toutes les voitures qui circulent. .

Concernant les solutions on peut envisager.

  • Pour éviter l'étalement, on peut réutiliser les espaces industriels désaffectés (ex du quartier Confluence à Lyon). La rénovation des centres villes n'est pas une solution, dans ce cas, car elle entraîne une hausse du prix de l'immobilier (vente et location). Hors c'est une des raisons de la fuite des gens vers les zones périurbaines. 

  • On peut noter aussi une densification des espaces suburbains (banlieues proches), les pavillons disparaissant pour laisser la place à des immeubles. 
  • Pour éviter les embouteillages et la pollution, on peut développer les transports en commun (TER, bus), mais aussi le covoiturage. On pourrait aussi envisager de déplacer certains lieux de travail vers les zones périurbaines au lieu de les concentrer dans la ville centre.

 

Education Morale et Civique. (Sur 10 points)

 

 

Document.

« Mesdames et Messieurs, chers compatriotes,

Cette cérémonie de naturalisation marque votre entrée dans notre communauté nationale, la France est désormais votre pays (…)

Dans la maison commune de la République sont mises en œuvre, garanties, protégées toutes les libertés publiques que des générations de Français et d'étrangers naturalisés ont chèrement conquises : le suffrage universel pour les hommes et pour les femmes, l'abolition de l'esclavage, le droit de grève et d'association syndicale, la liberté de la presse, d'opinion et d'expression, la liberté d'exercer le culte de son choix ou de ne pas avoir d'appartenance religieuse, la liberté d'association, le droit des femmes à disposer d'elles-mêmes.

Devenir français, ce n'est pas seulement proclamer la devise de la République, « liberté, égalité, fraternité », c'est aussi et surtout bénéficier concrètement de ces droits garantis par la loi, qui est l’expression de la volonté générale et protégés par le juge (…) Devenir français, c'est ainsi s'intégrer pleinement à la communauté nationale et devenir un bon citoyen .

C'est pourquoi la maîtrise de la langue française est si indispensable pour s'approprier un patrimoine exceptionnel, celui de la culture et de la civilisation française.

Devenir français, c'est enfin jouir d'un haut niveau de protection sociale, du droit à la santé et au logement, de la charte de l'environnement qui met dans notre Constitution du 4 octobre 1958 les principes du développement durable (…)

Et maintenant, je vous propose d'écouter ensemble notre hymne national. »

(Extrait du discours de Monsieur le préfet du Val de Marne du 16 mai 2013)

 

Ce document est un peu long, il faut donc prendre le temps de le lire afin de ne rien oublier.

 

 

12. Citez les deux symboles de la République française évoqués dans ce document. Donnez un exemple d'utilisation. 4 pts

Dans cette question, ne pas citer un exemple d'utilisation pour chaque symbole divise la note par deux. D'autre part, il faut citer à la fois la nature et le nom du symbole.

Les deux symboles sont :

La devise « liberté, égalité, fraternité ». utilisation : logo officiel de la République, fronton de certains bâtiments publics, timbre poste, pièces de 1 et 2 euros

L'hymne national « La Marseillaise ». Utilisation lors des cérémonies militaires, pour annoncer une intervention du Président de la République, avant les compétitions de sport collectif internationales, lors de la remise des récompenses dans les compétitions internationales.

 

 

13. Recopiez et complétez le tableau en relevant dans le texte un exemple illustrant chacune des caractéristiques suivantes de la République française. 2 pts

 

Dans cette question il ne faut pas confondre démocratie (le peuple participe au gouvernement de la cité) et liberté (faire ce que l'on veut dans le respect de la loi)

 

Caractéristiques

Exemples

Démocratique

Suffrage universel pour les hommes et les femmes

Sociale

Droit à la santé et au logement

 

 

14. Quelles sont les différentes manières qui permettent d'acquérir la nationalité française ? Laquelle est la plus importante ? 

Dans cette question on ne pouvait se contenter d'énumérer les différentes manières. Il fallait aussi les expliquer. 

- Le droit du sang. Avoir au moins un parent français. 

- Le droit du sol. Naître sur le sol français de parents étrangers et y résider au moins 5 ans.  

- Par mariage, avec un français ou une française. Elle s'obtient au bout de 4 ans de vie commune. 

- Par naturalisation. Elle s'obtient après un minimum de 5 ans de résidence sur le territoire français, parler correctement la langue, ne pas avoir subi de condamnation pénale. 

Bien entendu la manière la plus importante est le droit du sang. Les autres manières ne s'appliquent que lorsque le droit du sang ne s'applique pas. 

Bon courage pour la suite et surtout ne faîtes pas "d'impasse", ce serait une mauvaise idée. 

 

That's all Folks



07/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 353 autres membres