Chronique 1811 - 1820

CHRONIQUE DIPLOMATIQUE ET MILITAIRE MONDIALE

1811 – 1820

 

 

1812

 

19 juin 1812. (G Anglo-américaine). Le Congrès des Etats-Unis déclare la guerre à l'Angleterre par 79 voix contre 49 à la Chambre des Représentants et 19 voix contre 13 au Sénat.

Les causes de cette guerre :

Les Britanniques ne cessent de harceler les bateaux de commerce américains et enrôlent de force des marins américains sur leurs navires de guerre.

Le désir des USA de rester neutre dans le conflit qui oppose la France à l'Angleterre. En 1807, les USA ont imposé un embargo avec les pays en guerre, ce qui affecte fortement le commerce de la Nouvelle-Angleterre.

 

1er juillet 1812. (G Anglo-américaine). (Ohio) Les Anglais s'emparent des bagages du général américain William Hull. Ils contiennent les plans de campagne américains.

 

16 août 1812. (G Anglo-américaine). (Michigan) Prise de Détroit, par le général anglais Isaac Brock, défendu par 400 soldats et 1.500 miliciens qui prennent la fuite au premier assaut.

 

19 août 1812. (G Anglo-américaine). Prise du navire de guerre anglais La Guerrière (38 canons) par La Constitution (44 canons).

 

9 octobre 1812. (G Anglo-américaine). Sur le lac Erié, capture par surprise de deux navires anglais par le lieutenant Elliott.

 

13 octobre 1812. (G Anglo-américaine). (Canada). Après avoir traversé le Niagara le général Stephen Van Rensselaer s'empare de la position anglaise de Queenston Heights.

 

16 octobre 1812. (G Anglo-américaine). (Canada) Grave défaite du général américain Van Rensselaer dans sa tentative de prendre fort George situé près des sources du Niagara. Les Américains perdent 900 prisonniers. Le général anglais Isaac Brock est tué dans les combats.

 

23 novembre 1812 (G Anglo-américaine). (Canada). En marchant sur Montréal, le colonel américain Zebulon Pike attaque un fortin qu'il croit Anglais mais en fait occupé par 400 miliciens new-yorkais. Les combats font 50 morts.

 

1813

 

22 janvier 1813 (G Anglo-américaine). (Michigan). Défaite américaine de Frenchtown. Les pertes américaines s'élèvent à environ 400 tués et plusieurs centaines de prisonniers. Les pertes anglaises sont légères.

 

27 avril 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). Prise de York (Toronto) par les Américains de Zebulon Pike.

 

9 mai 1813 (G Anglo-américaine). (Ohio). Après 10 jours de combats, les Anglais doivent abandonner le siège de Fort Meigs, les Américains ayant reçu des renforts.

 

27 mai 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). A la tête d'une expédition de 16 navires de guerre, 7.000 hommes, le général américain Dearborn s'empare de Fort George tenu par moins de 1.000 Anglais. Ce fort contrôle le lac Ontario. Les Anglais évacuent aussi Fort Niagara et Fort Erié qu'ils jugent indéfendables.

 

1er juin 1813. (G Anglo-américaine). Au large de Boston, capture de la frégate américaine Chesapeake (38 canons) par la frégate anglaise Shammon (38 canons).

 

2 août 1813. (G Anglo-américaine). (Ohio) A Fort Stephenson, le major américain George Croghan repousse une attaque anglaise.

 

14 août 1813. (G Anglo-américaine). Dans la Manche capture du sloop américain l'Argus (27 prises de navires anglais à son actif).

 

10 septembre 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). Sur le lac Erié défaite navale anglaise qui se fait capturer tout ses navires (5 dont 2 bricks). C'est la première fois dans son histoire que la Royal Navy perd une flotte dans sa totalité.

 

5 octobre 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). Défaite anglaise près de Moravian Town. 1.000 Anglais sont mis en fuite par 3.000 Américains.

 

11 novembre 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). Les 2.000 Américains du général John Parke Bay sont battus à Chrysler's Farm par les 700 Anglais du Colonel J W Morrison.

 

décembre 1813 (G Anglo-américaine). (Canada). Le lieutenant colonel anglais John Murry avec 550 hommes s'empare par surprise du Fort Niagara. Les Américains comptent 65 morts et 350 prisonniers.

 

30 décembre 1813. (G Anglo-américaine). Prise de Buffalo par les Anglais qui incendient 333 maisons.

 

1814

 

2 mars 1814. (Campagne de France). Combat de l’Aire sur l’Adour.

Au matin, au moment où le général français Drouet d’Erlon se replie sur Cazères sur Aire, il est attaqué par une colonne ennemie. Après avoir bloqué cette attaque, il gagne Aire pour franchir l’Adour.

Le général Français Reille qui a passé la nuit aux environs de Barcelonne, forme réserve avec 3 divisions et doit défendre le pont d’Aire en liaison avec le général Clauzel. A 10 heures, il occupe les positions de Lasserre-Laclabère (général Villatte), Nauzeilles et Bouè (général Harispe), et le général Paris en réserve près de Nauzeilles.

Au même moment le général anglais Hill, qui dispose de 10.000 anglo-portugais, reçoit l’ordre de Wellington de marcher sur Aire et d’y attaquer les Français. Il divise ses forces en deux colonnes dont l’une progresse par Renung et la vallée de l’Adour (général Le Cor) et l’autre par les hauteurs de Duhort (général Stewart).

Vers 14h, Le Cor qui débouche sur la rive gauche du bas Brousseau échoue, avec une brigade, dans une attaque des hauteurs vers Nauzeilles. Par contre à sa gauche Stewart a pris pied sur les pentes de Lasserre.

Villatte se replie dans l’Aire et Stewart envoie une brigade pour appuyer Le Cor. De son côté le général Reille vient soutenir Clauzel.

Harispe découvert par la retraite de Villatte est renforcé par Paris. Mais sous le nombre, ils sont obligés de se replier par la route de Pau sur Larquérat puis de gagner par les bois le pont de Bernède qu’ils traversent derrière Villatte. Les Français peuvent ensuite poursuivre leur retraite sans être inquiétés sérieusement par leurs adversaires qui suivent lentement sur les deux rives de l’Adour.

Les Français ont perdu 262 tués ou blessés et 100 prisonniers, les Anglo-Portugais perdent 261 tués ou blessés. (Pigeard 2004)

 

28 mars 1814. (G Anglo-américaine). Au large du Chili capture de la frégate américaine Essex (40 navires anglais à son actif).

 

8 avril 1814. (Campagne de France). Combat d’Aiguebelle (France/Savoie)

Le colonel d’Etat major Favre à la tête de 2 bataillons repousse une division autrichienne commandée par le général Autrichien Bubna. (Pigeard 2004)

 

1er mai 1814. (G Anglo-américaine). Le général américain Wade Hampton est licencié pour incompétence pendant la campagne de Montréal. Il est remplacé par le général George Izard.

 

5 juin 1814. (G Anglo-américaine). (Canada) Bataille de Chippewa. Victoire américaine (général J Brown) sur les Anglais (général Phineas Riall). .

 

25 juillet 1814. (G Anglo-américaine). Bataille de Lundy's Lane. Les Américains du général Winfield Scott perdent 174 morts et 686 blessés contre 84 morts et 550 blessés aux Anglais. Mais ils ont capturé le général Riall et tout son état-major.

 

19 août 1814 (G Anglo-américaine). (Maryland). A Benedict, débarquement de 4.000 soldats anglais sous le commandement du général Robert Ross.

 

25 août 1814. (G Anglo-américaine). Les troupes du général Ross s'emparent sans mal de Washington et mettent le feu à la ville qui brûle durant deux jours.

 

11 septembre 1814. (G Anglo-américaine). Victoire navale américaine sur le lac Champlain. Quatre navires anglais sont capturés (dont un de 36 canons). Les Américains contrôlent désormais le lac Champlain.

 

14 septembre 1814 (G Anglo-américaine). (Maryland). Après trois jours de combat, les Anglais du général Ross abandonnent leur projet de prendre Baltimore. Le général Ross est lui même tué dans les combats.

Durant ces combats, l'attorney Francis Scott Key va composer ce qui deviendra l'hymne national "O say can you see".

 

5 novembre 1814. (G Anglo-américaine). Devant la supériorité numérique anglaise, les Américains abandonnent la frontière du Canada et détruisent Fort Erié. Ils ne sont plus en mesure de bloquer les approvisionnements anglais.

 

8 décembre 1814. (G Anglo-américaine). Débarquement de forces britanniques sur les côtes de la Louisiane sous les ordres de l'amiral Alexander Cochran.

 

13 décembre 1814. (G Anglo-américaine). Au lac Borne, à 60 km à l'est de La Nouvelle-Orléans, débarquement d'une force britannique de 7.500 hommes commandés par le général Edward Pakenham.

 

23 décembre 1814. (G Anglo-américaine). (Louisiane) Le général américain Andrew Jackson avec 2.000 hommes repousse les troupes de Cochran qui attaquent La Nouvelle Orléans.

 

24 décembre 1814. (G Anglo-américaine). Signature du traité de Gand qui met fin à la guerre entre les Etats-Unis et l'Angleterre.

La guerre se termine par une paix blanche, c'est à dire le maintien du statu quo ante bellum et la neutralisation des Grands Lacs.

Mais la nouvelle n'atteindra les Etats Unis que le 11 février 1815.

 

1815

 

8 janvier 1815. (G Anglo-américaine). (Louisiane). Le général américain Andrew Jackson avec 5.000 hommes repousse les 8.000 hommes de Pakenham qui attaquent La Nouvelle Orléans. Les pertes anglaises sont de 2.000 morts et blessés (dont Pakenham tué), les pertes américaines de 45 morts.

 

23 mars 1815. (G Anglo-américaine). Dernier fait de la guerre. Près du cap de Bonne Espérance, le sloop américain Hornet capture le brick anglais Penguin après avoir mis hors de combat le tiers de son équipage.

 

9 juin 1815.(Cent jours) Le général Dessaix commandant une division de l’armée des Alpes reçoit, du maréchal Suchet, l’ordre de se porter à Saint Julien (Savoie). (Pigeard 2004)

 

15 juin 1815. (Cent jours). Combat d’Aiguebelle (France/Savoie).

Le maréchal Suchet qui occupe la position de Montmeillan et de l’Hôpital pousse une avant-garde jusqu’à Aiguebelle ce qui lui permet de capturer 600 Piémontais dont 30 officiers. (Pigeard 2004)

 

Date de création : 11 janvier 2016

1ere mise à jour : 17 janvier 2016



15/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres