Chronologie générale du programme de 3eme

CHRONOLOGIE DU PROGRAMME DE 3eme. 

 

 

(Les chiffres entre parenthèses renvoient au numéro du thème auquel ces dates sont rattachées)

 

 

Août 1914. Mobilisation générale Début de la Première Guerre mondiale (1). Les tensions entre les puissances européennes provoquent la Première Guerre mondiale, opposant l'Entente (France, Royaume-Uni et Russie) aux empires centraux (Allemagne, Autriche-Hongrie, Empire Ottoman). Des millions d'hommes, militaires et civils sont mobilisés pour aller combattre. L'échec de l'offensive de 1914 entraîne une stabilisation du front à l'Ouest et une guerre de position qui dure jusqu'en 1918. La France entre en guerre le 3 août 1914.

 

1915-1916. Le génocide arménien (1). Entre 1915 et 1916, les massacres et les déportations des Arméniens de l'Empire ottoman font entre 1,2 et 1,5 million de morts. Les civils sont ainsi victimes de violences liées au premier conflit mondial.

 

Février-décembre 1916 (1). La bataille de Verdun. En 1916, la bataille de Verdun et de la Somme, qui font respectivement 600.000 et 1,2 million de tués et de blessés, sont les symboles de la mort de masse causée par la guerre industrielle. Les hommes sont confrontés à la puissance de feu sans précédent de l'artillerie et d'armes nouvelles comme les gaz. Dans les tranchées où s'abritent les combattants, les conditions de vie sont épouvantables.

 

1917. Les révolutions russes. (1) En février 1917, une première révolution met fin à l'empire du tsar Nicolas II. Quelques mois plus tard, en octobre, une seconde révolution permet à Lénine et à ses partisans, les bolcheviks de prendre le pouvoir à Petrograd. Des décrets sur le partage de la terre et le contrôle ouvrier de la production sont rédigés. Un pouvoir autoritaire s'impose à la société et aux soviets. Une opposition militaire s'organise.

 

28 juin 1919. Le traité de Versailles (1). Malgré le retrait du conflit de la Russie en proie à une révolution en octobre 1917, l'entrée en guerre des Etats-Unis à partir d'avril 1917 et l'utilisation de nouvelles armes comme le char permettent à l'Entente de l'emporter en 1918. En 1919, le traité de Versailles fait de l'Allemagne la responsable de la guerre et la condamne à de lourdes sanctions.

 

Octobre 1929. Crise boursière et grande dépression (3). En octobre 1929, les cours de la bourse de New-York (Wall Street) s'effondrent. Le système bancaire américain est durement atteint. Les Etats-Unis subissent une grave crise économique qui s'étend progressivement à partir de 1930 au reste du monde, notamment à l'Europe. Elle entraîne de nombreuses faillites d'entreprises et un chômage massif qui déstabilise les sociétés.

 

30 janvier 1933. Arrivée au pouvoir des nazis. (3) Après les élections législatives de 1932, le parti nazi devient la première force politique d'Allemagne. Le 30 janvier 1933, le président Hindenburg nomme le chef de ce parti, Adolf Hitler, au poste de chancelier. Après l'incendie du Parlement, le Reichstag, le 27 février, les nazis mettent en place une dictature. Les opposants sont persécutés. Le premier camp de concentration est ouvert à Dachau dès le mois de mars.

 

Septembre 1935. En Allemagne publication des lois de Nuremberg (3). Ces lois ont pour but de d'isoler les juifs de la société allemande afin de les faire fuir. Ces lois interdisent en particulier les mariages entre Allemands et Juifs, les Juifs étant considérés par Hitler comme une « race » et non comme une religion.

 

Décembre 1937. Massacre de Nankin . Le Japon allié de l'Allemagne veut étendre son territoire en Asie. Il envahit la Chine du Nord dès juillet 1937. La conquête est très violente : à Nankin plus de 200.000 personnes (militaires et civils) sont massacrés dans des conditions parfois atroces.

 

1er Septembre 1939. Début de la Deuxième Guerre mondiale. Depuis 1935, Hitler applique en Europe une politique agressive d'annexion afin d'agrandir le territoire allemand. Après l'Autriche, il s'attaque à la Tchécoslovaquie en 1938. Il s'allie au dictateur italien Benito Mussolini, puis signe un pacte de non-agression avec l'URSS. L'invasion de la Pologne le 1er septembre 1939 déclenche la Deuxième Guerre mondiale.

 

10 Mai 1940. Invasion allemande à l'Ouest. Après une période de répit (la drôle de guerre) où l'armée française reste stationnée derrière une ligne de défense fortifiée (la ligne Maginot), l'Allemagne attaque à l'Ouest et conquiert presque tout le continent européen. C'est la guerre éclair. La France est vaincue en 6 semaines. Pour les populations civiles c'est l'exode. Seul le Royaume-Uni résiste, malgré le bombardement de ses villes.

 

18 juin 1940. L'appel à la Résistance. Réfugié à Londres, le général de Gaulle refuse la défaite et appelle, sur les ondes de la BBC à poursuivre le combat. C'est l'acte fondateur de la Résistance.

 

22 juin 1940. Signature de l'armistice avec l'Allemagne. En France, le nouveau chef du gouvernement, le maréchal Pétain, signe l'armistice avec l’Allemagne. Une grande partie du territoire est occupée. Le gouvernement Français se réfugie en zone libre à Vichy. Dès l'automne, le maréchal Pétain entre dans la collaboration (il rencontre Hitler à Montoire et publie ses premières lois antisémites)

 

Juin 1941, l'armée allemande attaque l'URSS. C'est l'opération Barbarossa. Dans les premiers mois l'armée soviétique prise par surprise recule et subit de très forte pertes. Moscou est menacée. Il faut attendre l'hiver 1941 pour qu'une contre-offensive soviétique repousse un peu les Allemands.

 

7 décembre 1941. Bombardement de Pearl Harbor. En Asie, le Japon bombarde la base navale américaine de Pearl Harbor, entraînant l'entrée en guerre des Etats-Unis. Le Japon conquiert les colonies européennes de la région. Il s'arrête aux portes de l'Australie.

 

Juin 1942. Bataille de Midway. Dans une grande bataille aéronavale, les Américains stoppent la progression de l'armée japonaise et commencent à reconquérir le terrain perdu.

 

16 et 17 juillet 1942. Rafle du Vel' d'Hiv'. A Paris la police française seule, arrête 13152 Juifs étrangers et Français à Paris et dans la banlieue. Les familles (y compris les petits enfants) sont enfermées dans l'enceinte sportive du vélodrome d'hiver. La plupart de ces Juifs sont ensuite déportés à Auschwitz-Birkenau. Peu survivent.

 

Novembre 1942. Bataille d'El Alamein. En Afrique du Nord, les Britanniques sont victorieux face aux Allemands du maréchal Rommel à El Alamein. Cette victoire stoppe les conquêtes germano-italiennes en Afrique.

 

Juillet 1942 – février 1943. Bataille de Stalingrad. A partir de 1942, les forces de l'Axe connaissent leurs premières défaites. A l'Est, les troupes allemandes encerclées dans Stalingrad capitulent en février 1943.

 

2 juin 1944. Mise en place du GPRF. A Alger, quelques jours avant le débarquement allié en Normandie, la Résistance conduite par le général de Gaulle se dote d'un gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF). Présidé par par le général De Gaulle, le GPRF s'installe à Paris fin août et prend ses premières décisions alors que l'Est du pays n'est pas encore libéré.

 

6 juin 1944. Opération Overlod. Les troupes anglo-américaines débarquent sur les plages de Normandie et entament la libération de la France.

 

25 août 1944. Libération de Paris. La ville est libérée par la 2e Division Blindée du général Leclerc aidés par les FFI de la ville qui se sont soulevés depuis quelques jours. Lyon est libérée le 2 septembre.

 

5 octobre 1944. Ordonnance sur le vote féminin. L'une des premières ordonnances du GPRF concerne le droit de vote des femmes. Cette décision s'inspire d'une idée du communiste Fernand Grenier, député de l'Assemblée consultative de la Résistance à Alger, qui souhaitait imposer dans la nouvelle République le vote féminin « dans les mêmes conditions que les hommes », dès les premières élections au lendemain de la Libération. A noter que les militaires de carrière n'obtiendront le droit de vote que le 17 août 1945.

 

27 janvier 1945. Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Les troupes soviétiques qui ont lancé leur dernière offensive visant à s'emparer de Berlin, libèrent le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

 

8 mai 1945. Capitulation de l'Allemagne. Après le suicide d'Hitler le 30 avril, la prise de Berlin par les Soviétiques, l'Allemagne capitule sans conditions. C'est la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe.

 

6 et 9 août 1945. Lancement des bombes atomiques. Pour mettre fin à la guerre dans le Pacifique, les Américains lancent deux bombes atomiques (les premières et les seules) sur les villes d'Hiroshima et de Nagasaki. Les Japonais capitulent le 2 septembre. C'est la fin de la Deuxième Guerre mondiale dans le Pacifique.

 

13 octobre 1946. Référendum sur la nouvelle constitution française. La Constitution de la IVe République est adoptée par référendum. Ecrite par une Assemblée constituante, établie elle-même par référendum en octobre 1945, elle est soutenue par la majorité de la classe politique française mais critiquée par le général De Gaulle. Le scrutin ne passionne pas : un tiers des électeurs ne s'est pas déplacé pour voter.

 

16 janvier 1947. Élection de Vincent Auriol. Vincent Auriol est élu premier président de la IVe République par le Parlement réuni en congrès à Versailles. Il promet d'être un arbitre des nouvelles institutions . Mais ses pouvoirs restent faibles face à la Chambre des députés élue au suffrage universel.

 

15 août 1947. Indépendance de l'Inde. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les puissances européennes sont affaiblies et leur prestige terni. Les États-Unis, l'URSS, et l'ONU condamnent la colonisation. Certaines colonies revendiquent leur indépendance. L'Inde accède à l'indépendance, au prix d'une partition en trois parties, après un processus de négociation pacifique avec le Royaume-Uni.

 

Juin 1948 – Mai 1949. Blocus de Berlin. Dès 1947, la rupture idéologique entre les Etats-Unis et l'URSS est totale. Un an plus tard, les soviétiques tentent de prendre le contrôle total de Berlin. Ils coupent tous les accès terrestres à la zone contrôlée par les occidentaux. Le blocus échoue grâce à un pont aérien essentiellement américain. Deux blocs, l'Est et l'Ouest s'affrontent désormais.

 

1949. Une société française en mouvement. Si les femmes ont acquis en 1944 le droit de vote, elles n'ont que peu de droits sociaux. Dans son ouvrage « Le Deuxième sexe », Simone de Beauvoir montre qu'elles peuvent s'affirmer dans la société et dans la République. Parallèlement la France rajeunit grâce au baby boom et accueille une importante population immigrée en raison d'un besoin économique de main d’œuvre lié à la reconstruction d'après guerre.

 

Avril 1951. Création de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier). Après 1945, afin d'éviter une nouvelle guerre, la Belgique, la France, le Luxembourg, l'Italie, les Pays-Bas et la République Fédérale Allemande, décident de placer la production de charbon et d'acier sous une autorité commune. Cette CECA symbolise la réconciliation franco-allemande et le début de « l'Europe des Six ».

 

Avril 1955. Conférence de Bandung (Bandoeng). La conférence afro-asiatique réunie à Bandung (Indonésie) réunit les principaux chefs d'Etats décolonisés. Dans un contexte de guerre froide, ils appellent à l'indépendance de tous les peuples encore soumis à la colonisation. Cet événement marque l'entrée de nombreuses anciennes colonies sur la scène internationale.

 

Mars 1957. Signature du traité de Rome. Les pays membres de la CECA signent à Rome deux traités :

  • Le premier créé la Communauté Économique Européenne (CEE) autour du projet de constitution d'un marché commun.

  • Le second institue la Communauté Européenne de l’Énergie Atomique (Euratom). Une commission européenne voit alors le jour.

 

4 octobre 1958. Naissance de la Ve République. Le mouvement de contestation en Algérie le 13 mai 1958 provoque la fin de la IVe République et la mise en place d'un nouveau régime fondé par le général De Gaulle : C'est la Ve République dont la Constitution est approuvée par plus de 80% des Français lors d'un référendum organisé le 28 septembre 1958.

 

1960. Indépendance de 17 colonies d'Afrique subsaharienne. Au cours de l'année 1960, 17 pays d'Afrique subsaharienne, dont 14 anciennes colonies françaises accèdent à l'indépendance. La plupart de ces émancipations s'opèrent pacifiquement, après un référendum et une concertation avec les autorités de novembre la métropole.

 

12-13 août 1961. Construction du mur de Berlin. Dans la nuit, les autorités communistes de la République Démocratique Allemande (RDA) font ériger un mur pour enrayer la fuite des Allemands de l'Est vers l'Ouest. Chaque partie de la ville va désormais suivre une voie différente. Berlin devient le symbole de la bipolarisation du monde.

 

5 juillet 1962. Indépendance de l'Algérie. l'Algérie obtient son indépendance à l'issue d'une longue guerre (1954-1962) où chaque camp se rend coupable d'atrocités. De nombreux Français d'Algérie (les pieds-noirs) et Algériens enrôlés dans l'armée française (les harkis) sont rapatriés ou fuient vers la France.

 

Octobre 1962. La crise de Cuba. L'affrontement entre les deux blocs donne lieu à de graves crises régionales. En 1962, les soviétiques installent sur l’île de Cuba des missiles nucléaires qui menacent les Etats-Unis. Ceux-ci ripostent en menaçant l'île de blocus. Le monde craint une guerre nucléaire, mais finalement la crise est résolue par la diplomatie et l'URSS retire ses missiles.

 

Mai 1968. En France la jeunesse cherche sa place dans la société. Le printemps 1968 est marqué par une intense mobilisation sociale. La génération du baby-boom et les salariés veulent de nouveaux droits dans le contexte des Trente Glorieuses. La révolte étudiante bientôt rejointe par une grève générale, débouche sur les accords de Grenelle signés entre les syndicats et le gouvernement et prévoyant notamment une augmentation des salaires.

 

28 avril 1969. Démission du général De Gaulle. Par l'ampleur de la contestation étudiante et de la grève générale, le mouvement de mai 1968fragilise le pouvoir du général De Gaulle. Celui-ci démissionne le 28 avril 1969 après le rejet de réformes, concernant le Sénat et les régions, qu'il avait soumises aux Français par référendum.

 

Octobre 1973. Premier choc pétrolier. Ce choc est essentiellement du à un embargo sur le pétrole mis par les pays de l'OPEP en représailles de l'aide apportée par les pays occidentaux à Israël lors de la guerre du Kippour. En un an le prix du pétrole passe de 3 à 12 dollars provoquant une grave crise économique avec une très forte hausse du chômage (l'économie de cette époque n'étant pas sensible aux économies d'énergie). En France ce choc à une double conséquence :

  • Pour lutter contre le chômage les pouvoirs publics limitent l'immigration.

  • La France développe un programme d'énergie nucléaire ambitieux pour remplacer le plus possible le pétrole.

 

1974-1975. En France des changements sociaux majeurs. Le vote de plusieurs lois permet de répondre à certaines attentes sociales, de la part des jeunes et des femmes. Les années 1974-1975 sont ainsi marquées par des lois sur l'école, l'âge de la majorité, l’autorité parentale, l'avortement et le divorce.

 

10 mai 1981. Election de François Mitterrand. Secrétaire général du PS, il devient le premier président de la Ve république issu de la gauche : c'est l'alternance. Il entreprend d'importantes réformes sociales, telles l'abolition de la peine de mort, la retraite à 60 ans, la cinquième semaine de congés payés. Mais la poursuite de la hausse du chômage limite les effets de cette politique sociale.

 

9 novembre 1989. Chute du mur de Berlin. Le gouvernement Est-allemand qui n'a plus le soutien de l'URSS est de plus en plus contesté par sa population. Le 9 novembre des dizaines milliers d'Allemands de l'est forcent le mur pour se rendre à l'Ouest. L'armée n'intervient pas. Dans les jours qui suivent le mur est détruit et l'Allemagne est réunifiée le 3 octobre 1990.

 

Janvier - février 1991. Première guerre du Golfe. En 1989 la chute du mur de Berlin marque la fin de la guerre froide, suscitant des espoirs de paix mondiale. Mais un an plus tard, l'Irak de Saddam Hussein envahit le Koweït (2 août 1990). Les Etats-Unis désormais seule superpuissance mondiale, prennent en 1991 la tête d'une coalition internationale qui gagne rapidement la guerre du Golfe. Les Etats-Unis apparaissent désormais comme « le gendarme du monde ».

 

Décembre 1991. Dissolution de l'URSS. Dans les années 1980, la puissance soviétique s’essouffle et les peuples du bloc de l'Est aspirent à plus de liberté. Peu à peu, les Républiques d'URSS déclarent leur indépendance. Mikhail Gorbatchev prend acte de cette situation et prononce la dissolution d'une URSS qui n'existait plus.

 

1992. Signature du traité de Maastricht. Le traité de Maastricht fond l'Union européenne (UE) qui réunit les 12 Etats membres de la CEE puis tout ceux qui y adhéreront par la suite. A partir du marché commun de la CEE est ainsi créé une union à la fois économique (avec l'euro) et politique (avec la citoyenneté européenne). En France, le traité est approuvé par référendum.

 

1997 – 2002. Troisième cohabitation en France. Suite à la défaite de son camp (droite) aux élections législatives de 1997, le président de la République Jacques Chirac doit nommer comme Premier ministre Lionnel Jospin, issu d'une majorité opposée (gauche). C'est la troisième cohabitation (après les deux premières sous les septennats de François Mitterrand). Pour mettre fin à cette situation où chef de l'Etat et gouvernement appartiennent à des partis politiques opposés , la réforme du quinquennat est adoptée. Désormais les mandats des députés et du président de la République coïncident.

 

11 septembre 2001. Attentats aux Etats-Unis. Les interventions au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre froide nourrissent un fort sentiment anti-américain. Le 11 septembre 2001, une série d'attentats islamistes commandités par Al-Qaida frappe New-York et Washington. L’événement traumatise le monde entier et marque l'émergence de conflits d'un type nouveau.

 

2002. Construction de la barrière de séparation israélienne. Depuis 1948, la question de la création d'un Etat palestinien aux côtés de l'Etat hébreu d'Israël suscite tensions, violences et guerres au Proche-Orient. En 2002, un an après un attentat terroriste à Tel-Aviv, les autorités israéliennes commencent à ériger aux frontières une « barrière antiterroriste », contestée par une grande partie de l'opinion internationale.

 

1er juillet 2013. Entrée de la Croatie dans l'Union européenne. La Croatie devient le 28e Etat membre de l'U.E. Actuellement la Serbie, la Macédoine, le Monténégro et la Turquie sont candidats à l'adhésion. L'Angleterre par référendum en mai 2016 souhaite quitter l'UE.

 

13 novembre 2015. Attentats à Paris. Ce jour là, 10 mois après l'attaque contre les journalistes de Charlie Hebdo, des terroristes islamistes liés à Daech assassinent 130 personnes à Paris. Face à l'exportation du djihadisme en France, les autorités déclarent la guerre au terrorisme. Mais l'ennemi reste difficile à identifier, à localiser et à neutraliser.

 

 

Dernière mise à jour : 13 septembre 2016



13/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres