02. Conseils de travail (Article)

CONSEILS DE TRAVAIL POUR L'EPREUVE D'HISTOIRE GEOGRAPHIE

 

 

            L'épreuve d'histoire géographie n'est pas une épreuve particulièrement difficile pour les élèves qui ont travaillé régulièrement, qui font preuve de méthode et de réflexion. Elle peut donc rapporter beaucoup de points.

 

La gestion du temps.

 

            Vous avez deux heures, c'est largement suffisant. Il ne faut donc pas paniquer. Il est très rare que des élèves ne puissent pas terminer leur épreuve. N'oubliez jamais que lorsque vous faîtes des devoirs type brevet en classe (questions plus paragraphe) vous ne disposez jamais d'une heure complète, mais au grand maximum de 50 minutes (plutôt 45 mm)

 

            Pour ne pas perdre de temps, il faut donc respecter une règle de base.

 

            Lorsque vous découvrez les sujets, prenez le temps (5 à 10 mm) de lire les deux sujets d'histoire et de géographie et de réfléchir au sens des sujets et de faire le point sur les informations dont vous disposez dans votre tête et sur le papier (parfois certains sujets apportent énormément d'informations, d'autres fois beaucoup moins). Cela vous évitera de partir sur un sujet puis de vous apercevoir 20 ou 25 minutes plus tard que vous n'êtes pas capable de le traiter, de changer et donc dans ce cas là de perdre réellement du temps.

 

La forme

 

            Le correcteur est un animal parfois humain. Lorsqu'il corrige il a beaucoup de copies (plus d'une cinquantaine). Il est donc, consciemment ou pas, influencé par la forme de la copie.      Quelques conseils pour rendre une copie plus agréable.

 

                        Les copies d'examen ont des lignes rapprochées. Il vaut donc mieux écrire une ligne sur deux, surtout si l'on a une grosse écriture.

 

                        Utilisez une encre neutre et lisible (noir ou bleu foncé). Les encres fantaisistes sont à proscrire.

 

                        Faîtes des efforts de soin, c'est-à-dire adoptez une écriture lisible, évitez les ratures et les litres de tippex.

 

                        Bien entendu faîtes très attention à l'orthographe

 

                        Lorsque l'on commence un sujet, indiquer le titre du sujet choisi, c'est-à-dire recopier l'intitulé de la feuille d'examen.

 

                        Séparer les questions et le paragraphe. On pourra indiquer : « Questions » ; « Paragraphe argumenté » (Le paragraphe n'est pas une question supplémentaire)

 

                        Dans le paragraphe argumenté, évitez de numéroter les lignes. Ce n'est pas le nombre de lignes qui compte, mais ce qu'il y a dedans.  Il vaut mieux un texte de 10 lignes, bien écrit et plein d'informations, qu'un texte de 30 lignes sans aucune idée ou incompréhensible.

 

                        Lorsque vous changez de partie, n'hésitez pas à le marquer en allant à la ligne ou en utilisant tout autre moyen (saut de ligne, retrait de ligne). Cela montre que vous maîtrisez votre plan. 

 

Le fond.

 

            Les questions.

 

                        L'épreuve des questions est importante car ces questions rapportent beaucoup de points et souvent donnent des indications sur la manière de traiter le paragraphe. Il faut donc être particulièrement rigoureux dans cet exercice.

 

                                   Les réponses doivent être rédigées avec le plus de précision possible. N'hésitez pas à les justifier avec des exemples tirés du document.

 

                                   Les citations sont toujours entre guillemets et ne doivent pas être trop longues (ce n'est pas au correcteur à choisir le groupe de mots important dans une longue phrase)

 

                                   Attention aux questions « à tiroir », c'est-à-dire plusieurs questions successives dans une seule question. Il faut répondre à tous les aspects de cette question à « tiroir » pour obtenir tous les points. 

 

                                   Une question au pluriel (Quels moyens par exemples) appelle automatiquement plusieurs éléments de réponse.

 

                                    Attention à la précision des mots. On ne peut utiliser certains mots à la place d'autres.

 

                                   Lorsque vous devez citer des chiffres, il faut toujours donner l'unité, car sinon on se sait pas de quoi l'on parle : Dans une question sur la démographie d'un pays vous avez le chiffre 10. S'agit il de 10 habitants, 10 habitants au km², 10 millions, 10 milliards ?

 

                                   Si vous devez effectuer un calcul (balance commerciale, accroissement naturel etc …) attention au signe, il est fondamental pour l'analyse qui suivra. Si le résultat est négatif nous aurons une balance commerciale déficitaire, une croissance naturelle négative etc..

 

                        Des questions traditionnelles :

 

                                    - Comment évolue …… Il ne faut jamais commencer sa réponse en écrivant ça évolue … mais on doit caractériser l'évolution en question : On remarque une augmentation, une baisse, une évolution irrégulière (on précise à ce moment là), une stagnation……

                                   - Quelle est la nature du document ? Il faut répondre précisément en particulier quand il s'agit d'un texte : Ne pas répondre, le document est un texte, mais il s'agit d'un article de journal, d'une loi (ou d'un extrait), d'un règlement, d'un extrait de mémoire… La réponse, il s'agit d'un texte sera souvent considérée incomplète et ne rapportera pas tous les points. 

 

            Le paragraphe

 

            C'est l'exercice le plus difficile car il demande :

                        Des capacités de rédaction. Il faut que les phrases aient un sens et que les idées s'enchaînent (on peut considérer qu'il s'agit d'une rédaction sur un thème historique ou géographique)

                        Des capacités d'organisation. Il faut être capable de concevoir un plan qui dégage une logique. Rien de pire que de livrer des idées même bonnes dans un total désordre. Ce plan doit fixer les limites du sujet : Un sujet sur le bilan de la Première guerre mondiale ne doit pas partir de la crise de Sarajevo, mais de l'armistice.

                        Des capacités d'analyse et des connaissances qu'il faut faire cohabiter ensemble. Le but du paragraphe est de vérifier que vous êtes capable d'extraire des informations de documents et en les combinant avec vos propres connaissances de rédiger un texte.

 

                        Des incontournables

                                   Un principe de base : Vous devez appuyer chaque idée par un exemple précis soit tiré du document, soit de vos propres connaissances.

                                    En histoire on ne peut concevoir un paragraphe sans dates. Un paragraphe est obligatoirement situé dans le temps. 

                                   En géographie on ne peut concevoir un paragraphe sans des localisations,  des chiffres, surtout en géographie économique ou humaine.

 

                        Ce que le paragraphe n'est pas :

                                   Il n'est jamais une tentative plus ou moins aboutie de prendre des extraits des documents pour les combiner d'une nouvelle manière. Généralement le correcteur préfère l'original.

                                   Il n'est jamais la récitation de paragraphe entier du cours, appris par cœur. C'est le meilleur moyen de commettre des hors sujets.  

 

                        Comment construire le paragraphe.

                                   Il est périlleux de rédiger directement le paragraphe ce qui est le meilleur moyen de rédiger quelque « chose » qui ne ressemble à rien, les idées se suivant sans logique. Pour éviter cet écueil, ou de multiple renvois, il faut passer par une étape intermédiaire qui est la recherche d'idées pour fabriquer un plan détaillé. Cette étape peut se décomposer en trois phases :

                        1. Réflexion autour du plan que l'on va adopter pour le sujet. Les documents et l'ordre dans lequel ils sont présentés, parfois l'intitulé du sujet peuvent apporter une indication. Une fois le plan trouvé, il suffit de diviser son brouillon en autant de colonnes qu'il y aura de parties.

                        2. On s'attaque au « brain storming »,  c'est-à-dire à la recherche des idées. On peut toujours commencer par les documents, puis par son cerveau fertile terreau à connaissances. Toutes les idées trouvées sont directement placées dans les colonnes du plan.

                        3. Une fois la deuxième phase achevée, il suffit de les reclasser à l'intérieur de chaque partie (par un numéro d'ordre par exemple), pour dégager une logique.

 

                        La rédaction du paragraphe.

                                   Une fois ces trois étapes franchies, on peut rédiger le paragraphe. Il est bien de commencer par une phrase qui permet d'introduire le sujet, sans que cette introduction soit trop longue.

                                   Il suffit ensuite de reprendre chaque partie du plan, et à l'intérieur les différentes idées que l'on rédigera de la manière la plus correcte possible. Dans cette phase de rédaction, il faut éviter quelques pièges :

                                               Nous ne sommes plus en cours, où parfois l'on prend des notes. Il n'y a donc jamais de tirets, mais des mots de liaisons.

                                               On peut utiliser des abréviations, mais elles doivent être expliquées en clair, la première fois où elles apparaissent dans le texte. Par la suite on se contentera de l'abréviation seule.

                                               S'interdire les références aux documents (voir doc 1 par exemple). Si l'on veut utiliser des exemples issus des documents, il faut les écrire.

                                               Sauf, si cela est demandé explicitement (ce qui est parfois le cas en Education civique), il faut éviter de donner son avis personnel ou utiliser des tournures telles que : je vais vous parler, je pense que, nous allons voir  etc…

                                               Ne pas abuser des citations qui doivent toujours être entre guillemets.

                                               Ne pas oublier les exemples

 

 

            Que tout cela ne vous effraie pas. Ce texte est un peu long, mais vous aurez largement le temps de mettre en œuvre ces conseils. Bien entendu il n'est pas interdit de s'entraîner à la maison ou de réviser des plans de sujets types, en ayant toujours à l'idée que le jour de l'examen, il faudra peut être les adapter un peu, modifier certaines parties.

 

 



05/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres