Histoire et mémoire militaire française : 1831 - 1835

1831 - 1835 

 

1831

 

31 janvier 1831

 

Algérie. Le ministre de la marine Sébastiani désavoue les accords passés par le général Clauzel avec le bey de Tunis. 

Il ordonne le rapatriement d’une partie de l’armée d’Afrique, l’occupation devant rester limitée aux villes d’Alger et d’Oran. (Coll 2001).

 

21 février 1831

 

Algérie. Le général Clauzel est remplacé par le général Berthézène.

 

21 mars 1831

 

Algérie. Création du corps des Zouaves. 

 

25 juillet 1831

 

Algérie. Soulèvement des tribus arabes de l’Atlas et de la Mitidja (au sud d’Alger)

 

26 décembre 1831

 

Algérie. Le général Berthézène est remplacé par le général Savary. Il installe des camps retranchés autour d’Alger et déclenche une féroce répression qui aggrave encore la situation. 

 

1832

 

4 mars 1832

 

Algérie. Malade, le général Savary rentre en France. Il est remplacé par le général Voirol.

Il rompt avec la politique répressive de son prédécesseur. Il créé le premier bureau arabe dirigé par le colonel Lamoricière.

 

Avril 1832

 

Algérie. Les chefs des tribus de la province d’orange confient le commandement de la résistance à Mahi ed-Dine, qui le cède peu après à son fils Abd el-Kader.

 

1833

 

 

1834

 

26 février 1834

 

Algérie. Signature d’un traité entre le général Desmichels et l’émir Abd el-Kader. Le traité consacre l’autorité de l’émir sur la province d’orange et l’autorise à installer des représentants dans les villes de la province occupées par les Français. 

 

22 juillet 1834

 

Algérie. Une ordonnance place « les possessions françaises dans le nord de l’Afrique » sous le régime des ordonnances. 

L’autorité est confiée à un gouverneur général relevant du ministre de la Guerre et assisté par un conseil d’administration composé de civils et de militaires. 

Le territoire occupé est limité aux enclaves d’Alger, Bône, Oran et Bougie. 

La colonisation est restreinte aux deux premières villes. 

 

27 juillet 1834

 

Algérie. Le général Drouet d’Erlon est nommé gouverneur général. 

 

1835

 

Janvier 1835

 

Algérie. Redoublement des troubles dans la Mitidja. 

 

Avril 1835

 

AlgérieAbd el-Kader, qui a consolidé son autorité dans la province d’oral, franchit la frontière orientale du beylicat d’Oran et s’empare des cités de Miliana et Médéa. 

Seul le beylicat de Constantine et les villes occupées par les Français sur les côtes échappent à son autorité. 

 

26 juin 1835

 

Algérie. Dans l’Oranais, un incident mineur déclenche les hostilités entre les troupes du général de Trezel et celles d’Abd el-Kader. 

 

28 juin 1835

 

AlgérieBataille de la Macta.

Une colonne française est décimée dans le défilé de la Macta. 

Le général Trezel est révoqué par Drouet d’Erlon

 

8 juillet 1835

 

Algérie. Drouet d’Erlon gouverneur général est remplacé par le maréchal Clauzel qui est un partisan déclaré d’une extension de la colonisation. 

Des renforts sont envoyés à Alger. 

 

Date de création. 9 mai 2022

 

 



09/05/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres