Histoire et mémoire militaire française : 1996 - 2000

1996 - 2000 

 

1996

 

 

1997

 

22 octobre 1997

 

Mémoire. 2e Guerre mondiale.

Vote d’une loi décidant de l’édification d’un monument à la mémoire de tous les résistants et otages fusillés au Mont Valérien

 

2 novembre 1997

 

Mémoire. 2e Guerre mondiale. Shoah.

Dans la clairière de la forêt domaniale du château de Ripaille à Thonon les Bains (74), inauguration par le président Chirac d’un monument des Justes parmi les nations de France »

 

1998

 

5 novembre 1998

 

Mémoire. 1ere Guerre mondiale. 

Craonne (02), inauguration d’un monument sur le Plateau de Californie.

Il s’agit d’une sculpture en bronze de 4 m de haut réalisée par le sculpteur Haim Kern. C’est un hommage à tous les anonymes du champ de bataille. 

 

11 novembre 1998

 

Mémoire. 1ere Guerre mondiale

Le Premier ministre Lionel Jospin en déplacement au Chemin des Dames (02) déclare qu’il souhaite que les mutins de 1917 fusillés « ces soldats, désignés pour l’exemple, réintègrent pleinement notre mémoire collective nationale. »

Le président Chirac refusera parlant d’une proposition « inopportune. » 

 

1999

 

5 juin 1999

 

Mémoire. 1ere Guerre mondiale. Génocide arménien. 

Grenoble (38), inauguration d'un mémorial au génocide arménien. 

 

16 juillet 1999

 

Mémoire. 2e Guerre mondiale. 

Visite du président de la République Jacques Chirac à Oradour sur Glane (87) qui vient inaugurer le Centre de la Mémoire.

Il est accompagné du maire de Strasbourg Roland Riess et de Catherine Trautmann ministre de la Culture. 

 

18 octobre 1999

 

Mémoire. Guerre d’Algérie.

Adoption d’une loi relative à la substitution à l’expression « aux opérations effectuées en Afrique du Nord » de l’expression « à la guerre d’Algérie ou aux combats en Tunisie et au Maroc. »

Art L1. La République française, reconnaissante envers les anciens combattants et victimes de la guerre qui ont assuré le salut de la patrie, s'incline devant eux et devant leurs familles. Elle proclame et détermine, conformément aux dispositions du présent code, le droit à réparation due :

1° Aux militaires des armées de terre, de mer et de l'air, aux membres des forces françaises de l'intérieur, aux membres de la Résistance, aux déportés et internés politiques et aux réfractaires affectés d'infirmités résultant de la guerre ;

2° Aux veuves, aux orphelins et aux ascendants de ceux qui sont morts pour la France

Art L1 bis 

La République française reconnaît, dans des conditions de stricte égalité avec les combattants des conflits antérieurs, les services rendus par les personnes qui ont participé sous son autorité à la guerre d'Algérie ou aux combats en Tunisie et au Maroc entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962.

Elle leur accorde vocation à la qualité de combattant et au bénéfice des dispositions du présent code.

 

2000

 

8 mai 2000

 

Mémoire. Guerre d’Algérie

Au Quillio (22), inauguration d’une plaque commémorative « 19 mars 1962, fin de la guerre d’Algérie » apposée sur le monument aux morts de la commune. 

 

17 juillet 2000

 

Mémoire. 2e Guerre mondiale. Shoah. 

Le Conseil municipal de Paris décide de nommer « allée des Justes » une voie de 60m de long et 10m de large située entre la rue Geoffroy l’Asnier et la rue du Pont Louis Philippe (4e). Il s’agit d’une partie de la rue du Grenier sur l’Eau. 

 

Date création : 4 décembre 2020

3e modification : 2 avril 2022



09/05/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres