Japon : Crise économique

Japon : les exportations nippones dégringolent sous le poids de la crise

 

            La crise économique affecte de plus en plus l'économie du pays. La production industrielle s'est effondrée en novembre 2008 d'un peu plus de 8 %. Du jamais vu.

            Tous les indicateurs économiques japonais sont mauvais. En novembre 2008, le Japon a subi un déficit commercial de 223,42 milliards de yens (1,8 milliard d'euros), le deuxième d'affilée, en raison de la chute vertigineuse des exportations vers les Etats-Unis, l'Europe et la Chine.

            Principal secteur touché, la production industrielle, qui s'est effondrée de 8,1% en novembre 2008 par rapport à octobre 2008, sa plus lourde chute jamais enregistrée, illustrant la dégringolade des exportations nippones.

            Dans le cœur du cyclone, l'automobile. Le géant japonais Toyota Motor a ainsi annoncé qu'il prévoyait une perte d'exploitation de 150 milliards de yens (1,22 milliard d'euros), la première de toute son histoire, lors de l'exercice 2008-2009 qui se terminera fin mars.

            La production industrielle du Japon a  poursuivi sa chute en subissant  en janvier 2009  un effondrement record de 10,0% par rapport au mois précédent, alors que les secteurs automobile et électronique sont ravagés par la chute des exportations à cause de la crise.

            Il s'agit du plus important recul de la production industrielle jamais enregistré dans la deuxième économie mondiale. La production industrielle avait déjà chuté au cours des trois mois précédents.

            La baisse s'explique essentiellement par un fort recul de la production d'automobiles et de semi-conducteurs, alors que la demande pour ce type de produits à l'étranger s'est effondrée à cause de la crise mondiale.

            En janvier 2009, les exportations japonaises ont elles aussi subi une chute record de 45,7% sur un an, frappées de plein fouet par le tarissement de la demande aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, ainsi que par la forte augmentation de la valeur du yen ces derniers mois.

            Sur un an, la production a  baissé de 30,8%.

            Selon les prévisions gouvernementales, la production industrielle devrait poursuivre son déclin en février (-8,3%), avant de rebondir en mars (+2,8%).

            La consommation des ménages a  elle aussi  diminué de 5,9% sur un an en janvier, soit sa onzième baisse mensuelle consécutive alors que les ménages japonais, inquiets face à la crise, se serrent de plus en plus la ceinture.

            En revanche, le taux de chômage a connu en janvier une baisse surprise, s'établissant à 4,1% contre 4,3% en décembre, alors que les économistes s'attendaient en moyenne à ce qu'il monte jusqu'à 4,6%.

(Dernière mise à jour 27 février 2009)

 



25/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 353 autres membres