Leçon 4. Les principes de la laïcité (leçon)

L4. LES PRINCIPES DE LA LAICITE

 

 

Qu'est-ce que la laïcité ? Pourquoi peut-on affirmer que la laïcité c'est « vivre libre, ensemble » ?

 

I. QU'EST-CE QUE LA LAICITE ?

 

Doc 1. Loi du 9 décembre 1905.

 

« Art 1. La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

Art 2. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. »

 

Q1. Quelle liberté cette loi assure-t-elle ? De quelle manière ? Cette loi assure la liberté de conscience en garantissant, sous condition, le libre exercice de tous les cultes. Cela veut dire que toutes les religions respectant les lois de la République sont acceptées en France.

 

Doc 2. Rapport sur la laïcité en France (2003)

 

« Depuis la grande loi républicaine du 9 décembre 1905, le contexte a évolué. Sous l'effet de l'immigration, la France est devenue plurielle sur le plan religieux. Il s'agit dans le respect de la diversité de notre société, de forger l'unité. Si, au nom du principe de la laïcité, la France doit accepter d'accueillir les nouvelles religions, celles-ci doivent aussi respecter les valeurs républicaines.

La laïcité , c'est la liberté, mais c'est aussi l'égalité entre les citoyens, quelles que soit leurs croyances. C'est donc à l'Etat de veiller, dans les relations avec les cultes, à ce que tous puissent s'exprimer (…) La laïcité, c'est surtout la fraternité. Parce qu'elle reconnaît et respecte les différences culturelles, spirituelles, religieuses, elle a aussi pour mission de créer les conditions permettant à tous de vivre ensemble dans le respect réciproque et l'attachement commun à un certain nombre de valeurs. »

(Bernard Stasi, Président de la commission ayant émis le rapport)

 

Q2. D'après ce texte, comment peut-on définir la laïcité ? La laïcité permet de respecter et de renforcer la devise française.

C'est la liberté, en particulier la liberté de conscience (pratiquer la religion de son choix).

C'est l'égalité, toutes les religions étant placées sur le même pied. Aucune n'est aidée financièrement par l'Etat.

C'est la fraternité, car elle permet à des gens de confessions différentes de vivre ensemble.

 

Q3. Comment la laïcité permet-elle de combattre les discriminations ? Elle permet de combattre les discriminations car l'Etat en acceptant toutes les religions les protège d'éventuelles discriminations ou actes de violences.

 

Doc 3. Les lieux de culte dans la commune d'Evry (Essonne).

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_5397616_20160106011874.jpg

 

 

Q4. A travers les lieux de culte, combien de religions différentes sont présentes à Evry ? A Evry 5 religions différentes sont représentées :

Culte juif (synagogue)

culte catholique (cathédrale et église St Pierre et St Paul)

Une forme de culte protestant (église adventiste)

culte musulman (mosquée)

culte asiatique (une pagode)

 

Q5. Peut-on dire qu'Evry respecte le principe de laïcité ? Pourquoi ? Oui la commune respecte le principe de laïcité puisqu'elle a autorisé la construction de lieux de culte différents.

 

Paragraphe.

 

La laïcité (du grec ancien laikos dérivé du mot laos qui veut dire « peuple uni autour de valeurs partagées) a été imposée en France par la loi du 9 décembre 1905 qui séparait les Eglises de l'Etat. Désormais non seulement l'Etat ne favorisait plus aucune religion, mais en plus il accordait les mêmes droits à tout le monde quelle que soit sa religion. Ce principe de laïcité permet de renforcer la devise de la France et de lutter contre les discriminations.

 

II. LAICITE ET LIBERTE DE CONSCIENCE.

 

Doc 4. Des imams aumôniers.

 

« Abdelkader est imam et aumônier musulman dans une prison. La laïcité, il la pratique au quotidien. «Un jour, un détenu m'a demandé où j'avais fait ma formation théologique (…) Je lui ai expliqué ce qu'est un aumônier (Agent public émanant du clergé ou laïc, mandaté pour apporter un soutien matériel ou spirituel à des groupes particuliers en des lieux précis (couvent, école, armée, prison, hôpital) ou à des associations d'inspiration religieuse), sa neutralité, et en quoi consiste la laïcité à la française, avec le libre exercice des cultes et le fait que l’État n'en subventionne aucun . A la fin de la discussion il m'a dit : « Si c'est ça la laïcité, alors je suis le premier laïc. » (20minutes.fr, 6 mars 2015)

 

Q6. L'imam Abdelkader « pratique la laïcité au quotidien ». Comment comprenez vous cette phrase ?

Abdelkader est à la fois imam et aumônier. En tant qu’aumônier, c'est-à-dire agent public, il a un devoir de neutralité, de respect de chaque culte et des croyants ou des non-croyants.

 

Q7. Pourquoi peut-on considérer qu'il est la personne la mieux placée pour parler à la fois de liberté de conscience et de laïcité ?

Il est la personne la mieux placée car comme imam, il enseigne la religion musulmane et les comportements à respecter, mais comme aumônier, il explique également le respect de la laïcité inscrit dans la Constitution française, c'est-à dire la liberté de culte et le respect de tous, croyants et non croyants

 

Q8. Quelle méthode utilise-t-il pour faire admettre la laïcité à des personnes qui, à priori y sont hostiles ? Il favorise le dialogue et l’explication pour permettre aux fidèles de mieux comprendre la laïcité en France.

 

Doc 5. La formation de l'imam Abdelkader.

 

« Abdelkader fait partie des 87 diplômés de la formation « Interculturalité, Laïcité et Religions » délivrée, depuis 2007, à l’Institut catholique de Paris. (…) En plein débat sur la formation des imams et le renforcement de la laïcité, il insiste sur la nécessité, pour les responsables culturels, de suivre un tel cursus, en particulier s'ils viennent de l'étranger, sous peine d'être « loin de la réalité de l'islam de France et des règles républicaines. »

« Ce diplôme universitaire m'a permis de mieux connaître le droit, la loi, mais aussi les autres religions. » (…) Pour lui, cette formation répond à un besoin, dans un contexte encore plus sensible depuis les attentats de janvier à Paris : « Comment responsabiliser les citoyens musulmans ? Lutter contre le communautarisme ? Ce ne sont pas les imams et les aumôniers qui vont dicter la norme, chacun à le droit de croire ou pas. Mais dans un lieu public, on rappelle la loi et le droit, ce que veut dire être laïc, etc. Cela sert de boussole et apaise les éventuels conflits. »

 

Q9. En quoi la formation des imams peut-elle participer au renforcement de la laïcité ? Les imams qui ont été formés à la laïcité sont à la fois des guides spirituels de la religion musulmane mais aussi des enseignants de la laïcité.Quand ils sont au contact de personnes qui refusent la laïcité au nom de leur religion, ils peuvent avoir une action pédagogique.

 

Q10. Pourquoi, selon Abdelkader, cette formation est-elle essentielle, surtout pour des imams qui viennent de pays étrangers ? Cette formation est essentielle car les imams qui viennent de l'étranger ne comprennent pas forcément comment est vécue la laïcité en France et peuvent donc avoir des comportements inappropriés.

 

Q11. D'après Abdelkader, qu'apportent les imams formés au principe de laïcité ? D'après Abdelkader, ces imams permettent d'apaiser les conflits et de favoriser le dialogue. Ils peuvent contribuer à une meilleure entente entre les religions dans le respect de chacun.

 

Paragraphe.

 

La liberté de conscience est, en France , une liberté publique individuelle car chaque citoyen y est libre de penser et de croire comme il l'entend. La liberté religieuse définie par la loi du 9 décembre 1905 n'en est qu'une composante.

 

Conclusion.

 

La laïcité qui s'appuie, en France, sur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (art 10) et la loi du 9 décembre 1905, est un grand principe républicain qui permet à des hommes de toutes origines et de toutes confessions de vivre ensemble.



06/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres