Thème 1 leçon 4. La Méditerranée, un espace de contact (leçon complète)

 

L4. LA MEDITERRANEE, UN ESPACE DE CONTACT

 

 

Comment l'Occident chrétien, l'Empire byzantin et le monde musulman entrent-ils en contact autour de la Méditerranée ?

 

 

 

 

I. DES RELATIONS CONFLICTUELLES : CROISADES ET DJIHAD. 

 

 

 

 

Q1. Quelle est la situation de l'Espagne en 1050 ? Comment évolue t-elle entre 1050 et 1200 ?

 

  • En 1050, la moitié de l'Espagne est sous la domination des musulmans qui en ont entrepris la conquête depuis 711.

  • A partir de 1050, les royaumes chrétiens du Nord entreprennent la conquête de tout le territoire espagnol. C'est la Reconquista. Elle se termine le 2 janvier 1492 par la reddition de Grenade dernière place forte musulmane.

 

 

 

XIe-XIIIe. Affrontements en Méditerranée..jpg

 

 

 

Q2. Quelles sont les raisons de la première croisade ? Que promet le pape à ceux qui partiront ?

 

  • Les raisons de la première croisade sont les persécutions (contre les fidèles mais aussi contre les églises qui sont détruites) que subissent les chrétiens en terre sainte de la part des Turcs qui contrôlent la région.

  • Le pape promet à ceux qui partiront la « rémission de leurs péchés », c'est-à-dire l'effacement de leurs péchés. Hors quelqu'un qui n'a plus de péché est certain d'aller au paradis. C'est donc un moyen de promettre le paradis.

 

 

 

Doc . L’appel à la croisade du pape Urbain II à Clermont.

 

« Il importe que, sans tarder, vous vous portiez au secours de vos frères qui habitent les pays d’Orient et qui déjà bien souvent ont réclamé votre aide. En effet, un peuple venu de Perse, les Turcs, a envahi leur pays. Ils se sont avancés jusqu’à la mer Méditerranée. Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises ; ils saccagent le royaume de Dieu. Aussi je vous supplie de vous rendre à temps au secours des chrétiens et de repousser ce peuple néfaste loin de nos territoires : le Christ l’ordonne. A tous ceux qui y partiront et qui mourront en route, que ce soit sur terre ou sur mer, ou qui perdront la vie en combattant les païens, la rémission de leurs péchés sera accordée. Qu’ils aillent donc au combat contre les infidèles. » (D’après Foucher de Chartres, Histoire du pèlerinage des Francs à Jérusalem, XIe siècle)

 

 

 

Q3. Quels sont les dates et le trajet de la première croisade ? Comment se termine t-elle ?

 

  • La première croisade se déroule de 1096 à 1099. Elle emprunte la route terrestre et traverse la mer à Byzance qui est le passage le plus étroit entre l'Europe et l'Asie. Ce chemin est le plus long mais il évite d'avoir à réunir une nombreuse flotte pour traverser la Méditerranée.

  • La croisade se termine la prise de Jérusalem et la création d'Etats contrôlés par les croisés que l'on appelle les Etats Latins d'Orient.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6146972_201609124456273.jpg

 

 

 

Etats latins Orient 1102.jpg

 

 

Q4. Ces conquêtes sont-elles durables ? Non ces conquêtes ne sont pas durables. Jérusalem est reprise définitivement moins d'un siècle plus tard (1187) et les derniers Etats Latins disparaissent définitivement moins de deux siècles après leur création (1291)

 

 

 

Doc. Chronologie.

 

1095. Appel à la croisade par le pape Urbain II.

 

1099. Prise de Jérusalem par les croisés et création des Etats Latins d'Orient.

 

1187. Saladin reprend définitivement Jérusalem aux croisés.

 

1202-1204. Quatrième croisade et pillage de Constantinople.

 

1291. Disparition des Etats latins d'orient.

 

 

 

 

Q5. Comment réagissent les musulmans face aux croisés ? Les musulmans réagissent en proclamant l'appel au djihad, c'est-à-dire à la guerre sainte. Tout croyant doit participer à la guerre pour libérer les territoires conquis par les musulmans.

 

 

 

 

Doc. Le djihad.

 

« Le Coran, la tradition et l'unanimité des docteurs de la Loi sont d'accord que le djihad est un devoir collectif et qu'il devient un devoir personnel dans certains cas, comme à l'heure actuelle où les troupes des croisés attaquent à l'improviste le territoire musulman. La lutte contre ces troupes revient obligatoirement à tous les musulmans qui en sont capables. Appliquez vous à remplir le précepte de la guerre sainte ! Prêtez vous assistance les uns les autres afin de protéger votre religion et vos frères. »

 

(Al-Sulami (savant de Damas), traité du djihad vers 1105).

 

 

 

 

Q6. Quels sont les deux ennemis de Constantinople ? Quelle est la conséquence de la prise de la ville ?

 

  • Les deux ennemis de Constantinople sont les croisés francs de la 4e croisade et les Vénitiens.

  • Une fois la ville prise, elle est pillée ainsi que le pays aux alentours. A plus long terme, cet épisode marque un affaiblissement durable de l'empire byzantin.

     

 

Doc. La prise de Constantinople (1204)

 

« Les chefs de l'armée des croisés engagèrent les Vénitiens à garder la mer et ils placèrent du côté de la terre des troupes considérables. Ils firent alors retentir leurs trompettes, déployèrent leurs bannières, marchèrent en ordre, les fantassins d'un côté et les cavaliers de l'autre, et commencèrent à piller la ville. Ils se répandirent ensuite dans tous le pays, à travers les villes et villages de la Romanie et détruisirent tout. »

 

(Chronique de Morée, début du XIVe siècle)

 

 

 

 

Q7. D'après ces documents et vos connaissances quelle peuvent-être les raison de la prise de la ville ? Comment appelle t-on ce type de conflit ? Expliquez la phrase soulignée.

 

  • Les raison de la prise de la ville d'après ces documents sont doubles :

    • Tout d'abord une raison politique. Après avoir donné des avantages aux commerçants italiens et particulièrement vénitiens, l'empereur en fait arrêter et massacrer un certain nombre. Il y a donc un fort désir de vengeance de la part des Vénitiens.

    • Le texte donne aussi une raison religieuse. Depuis 1054, les Chrétiens d'orient (Byzance) et les Chrétiens d'occident (Rome) sont divisés par un schisme.

  • Nous sommes dans une guerre de religion.

  • Cette phrase veut dire que la 4e croisade, à l'origine, avait pour but de reprendre Jérusalem. En s'attaquant à Byzance, les croisés s'attaquent à des Chrétiens même s'ils ont des pratiques différentes. Ils ne répondent donc pas à leur mission d'origine.

 

 

 

Doc. La prise de Constantinople.

 

« Ils brisèrent les saintes images, qui méritent les adorations des fidèles. Ils jetèrent les reliques sacrées des martyrs en des lieux que j'ai honte de nommer.

 

Vous m'aviez dit que vous n'aviez pris les armes que contre les musulmans. Il est évident, cependant , que bien loin de défendre le tombeau du Christ, vous outragez les fidèles du christ. »

 

(Nicetas Choniatès, histoire de l'Empire byzantin, début XIII).

 

 

 

 

Doc Chronologie.

 

1082. L'empereur byzantin accorde des privilèges commerciaux aux Vénitiens.

 

1171. Arrestation et massacre de marchands italiens à Constantinople.

 

1204. Venise détourne les croisés à Constantinople pour y établir son commerce.

 

 

 

 

Paragraphe.

 

 

 

Au début du Moyen-Age, les relations entre les trois civilisations (Occidentale, byzantine, arabo-musulmane) sont très souvent conflictuelles, le plus souvent pour des raisons religieuses. En Europe l'Espagne commence la Reconquista et repousse peu à peu les Musulmans hors de son territoire. En Asie, à partir du XIe siècle, les occidentaux organisent des croisades pour délivrer Jérusalem de la domination musulmane entraînant une forte réaction de ces derniers (le djihad). Mais les conflits se déroulent aussi entre Chrétiens (Rome contre Byzance) et en 1204, Constantinople est prise et pillée par les croisées européens.

 

 

 

 

II. LE COMMERCE EN MEDITERRANEE.

 

 

 

 

Q8. Quelles sont les principales villes marchandes en Italie au XIIe siècle ? Situez précisément Venise.

 

  • Au XIIe siècle, les principales villes marchandes en Italie sont : Venise, Gênes, Pise, Naples.

  • Venise est située au fond de la mer Adriatique.

 

 

 

Q9. Dans quelles villes de la Méditerranée orientale et de la mer Noire, les marchands italiens font-ils du commerce ? Qu'en déduisez-vous ? Quelles marchandises y achètent-ils ?

 

  • Dans la Mer Noire, les marchands italiens commercent avec Tana, Trébizonde et Constantinople qui est située à l'entrée de la Mer Noire.

  • En Méditerranée orientale, les marchands italiens commercent avec Acre et Alexandrie.

  • On peut en déduire que les commerçants italiens commercent à la fois avec l'empire Byzantin et le monde musulman.

  • Les commerçants italiens achètent de nombreuses marchandises : céréales, fourrures, esclaves, soie (qui vient de Chine), épices, alun (c'est un minéral qui est utilisé dans le textiles et la tannerie), pierres précieuses

 

 

 

Q10. Où sont ensuite vendues les marchandises achetées par les Italiens ? Ces marchandises sont ensuite vendues en Europe du Nord (France et Allemagne). On peut donc dire que ces marchands italiens servent donc d'intermédiaires entre l'Orient et l'Occident.

 

 

 

 

 

 

 

XIIe. Commerce en Méditerranée..jpg

 

 

 

 

 

Q11. Quels sont les avantages commerciaux donnés par l'empereur byzantin aux Vénitiens ? L'empereur byzantin accorde deux sortes d'avantages aux Vénitiens :

 

  • A Constantinople, ils obtiennent un quartier entier pour y installer leurs commerces.

  • Dans tous l'empire byzantin ils obtiennent le droit de faire du commerce sans avoir à payer de taxes ce qui leur donne un avantage sur les autres marchands.

 

 

 

Doc. L'empereur byzantin et les Vénitiens.

 

« En récompense des services rendus, Ma Majesté Impériale a bien voulu que les Vénitiens reçoivent chaque année, au temps des fêtes, un revenu de 20 livres (..)

 

En plus elle leur donne aussi les boutiques qui sont dans le quartier de Pera à Constantinople, avec plusieurs étages (…)

 

Elle leur a aussi permis de faire du commerce dans toutes les régions de la Romanie, à Constantinople même et dans toutes les régions qui sont en notre pouvoir, sans qu'ils aient à payer de taxes d'aucune sorte. » (Extrait de l'acte impérial d'Alexis Ier Commène, 1082).

 

 

 

 

Q12. Quels sont les avantages donnés par le calife d’Égypte aux Pisans ? Quel intérêt y trouve le calife ?

 

  • Le calife accorde plusieurs avantages aux Pisans : Ils peuvent commercer dans tout le territoire contrôler par le calife, il accorde des entrepôts dans plusieurs villes, mais surtout il accorde un sauf conduit aux Pisans qui pourraient se faire capturer par les navires du calife.

  • L'intérêt du calife est de développer le commerce ce qui lui procurera plus d'argent puisque les marchands doivent payer des droits de douane.

 

 

 

Doc. Le calife d'Egypte et les marchands de Pise.

 

« Nous vous autorisons à faire des affaires à Alexandrie et à habiter dans votre fondouk (entrepôt) d'Alexandrie. Une fois payés les droits à la douane, vous pourrez porter les marchandises où vous voudrez dans notre royaume, et aussi les remporter chez vous si vous le voulez, à l'exception du bois, du fer et de la poix (matière collante).

 

Nous vous concédons aussi un fondouk au Caire. Et si un Pisan se rend au Saint Sépulcre (tombeau du Christ à Jérusalem) sur un navire, et est pris par notre flotte, au reçu de votre lettre nous le libérerons avec ses biens. Nous autorisons vos marchands à venir au Caire quand ils voudront, et vos marchands doivent être bien traités dans tout notre royaume. » (Lettre d'Al-Abbas, vizir du calife fatimide d'Egypte aux Pisans (1154).

 

 

 

 

Paragraphe.

 

 

 

Dans le domaine commercial, les relations entre les trois civilisations sont plus serines. Des marchands, le plus souvent italiens, font le lien entre l'empire musulman,Byzance et l'Occident. De nombreux produits sont échangés.

 

 

 

 

III. L'ISLAM : UNE BRILLANTE CIVILISATION QUI DIFFUSE LES CONNAISSANCES.

 

 

 

 

 

 

 

 

Q13. A quelle civilisation appartiennent les ouvrages traduits ? Les ouvrages que se procure Al-Mamoun sont des ouvrages d'auteurs de la Grèce antique, qu'ils soient de philosophie (Platon, Aristote), de médecine (Hippocrate et Gatien), de mathématiques (Euclide), de géographie (Ptolémée).

 

 

Q14. Quels rôles le calife joue t-il dans la diffusion des sciences ? Le calife joue un triple rôle :

 

  • Dans un premier temps il dépense beaucoup d'argent pour se procurer les ouvrages (il fait des dons importants aux empereurs de Byzance)

  • Une fois les ouvrages en sa possession, il les fait traduire en arabe pour les rendre accessibles aux savants musulmans.

  • Il encourage les intellectuels musulmans à les lire et à les étudier pour faire avancer leurs connaissances. 

 

 

 

Q15. Que nous apprend ce texte sur les relations entre le monde musulman et Byzance ? Ce texte nous apprend que les relations entre ces deux empires ne sont pas toujours conflictuelles. Il peut y avoir des relations plus pacifiques et des collaborations dans certains domaines, ici le domaine scientifique.

 

 

Doc. Un calife au service de la science.

« Al-Mamoun (813-833) acheva l’œuvre commencée par son aïeul, le calife al-Mansour (745-775). Il s’occupa de chercher la science là où elle se trouvait. Il entra en relation avec les empereurs de Byzance, leur fit de riches présents et les pria de lui faire don des livres de philosophie qu'ils avaient en leur possession. Ces empereurs lui envoyèrent ceux des ouvrages de Platon, d'Aristote, d'Hippocrate, de Gatien, d'Euclide, de Ptolémée et d'autres qu'ils détenaient.

Al-Mamoun choisit alors les traducteurs. La traduction ayant été faite avec toute la perfection possible, le calife poussa ses sujets à les lire et les encouragea à les étudier. Par suite le mouvement scientifique s'affermit sous le règne de ce prince. »

(Al-Andalousi, le livre des catégories de nations, XIe siècle)

 

 

Q16. De quels pays viennent les connaissances qui ont servi à Al-Kwarizmi ? Dans quel domaine des mathématiques a-t-il apporté des progrès ? Les connaissances qui ont servi à Al-kwarizmi viennent des Indes. Cela lui permet de faire connaître la numérotation indienne qui va s'imposer dans le monde entier sous le nom de « chiffres arabes ». Il fait surtout progresser les mathématiques dans le domaine de l'Algèbre.

 

 

Al-Kwarizmi. Biographie.jpg

 

Chiffres arabes.jpg

 

 

Q17. Qu'est-ce qui a permis aux musulmans de faire progresser l'astronomie ? A quels usages les instruments astronomiques ont-ils pu servir ?

L'astronomie a progressé grâce au développement des observatoires qui permettent d'observer les astres et ainsi peu à peu d'améliorer les connaissances dans ce domaine.

Les instruments utilisés ont servi à mieux connaître les astres, leur position dans le ciel, la vitesse de leur déplacement. Concrètement cela permet chaque année aux musulmans de déterminer le début du jeune du Ramadan qui correspond au début de ce mois (on rappelle que le calendrier musulman est un calendrier lunaire plus court que le calendrier solaire. Les mois changent donc de position tous les ans (-11 jours).

Ils permettent aussi de naviguer en pleine mer sans se perdre.

 

 

Astronomes dans un observatoire.jpg

 

 

 

 

 

Q18Comment la science arabe se diffuse t-elle en Occident ? La science arabe est tellement réputée que de nombreux savants européens se rendent dans les pays musulmans pour y suivre l'enseignement de leurs savants, mais aussi pour ramener des ouvrages qu'ils feront traduire et qu'ils diffuseront à leur tour.

 

 

 

 

 

Doc. L'enseignement par les savants arabes.

 

 

 

« La passion de l'étude m'avait chassé d'Angleterre. (…) Comme de nos jours c'est à Tolède (Espagne) que l'enseignement des Arabes est dispensé aux foules, je me hâtais de m'y rendre pour y écouter les leçons des plus savants philosophes du monde. Invité à rentrer d'Espagne, je suis revenu en Angleterre avec une précieuse quantité de livres. »

 

 

 

(Le voyage de Daniel de Morley savant avide de culture, il rapporte en Occident des traités scientifiques arabes et des œuvres de savants grecs, qu'il fait traduire en latin.

 

 

 

 

 

 

 

Q19Que peut-on dire de la médecine arabe par rapport à la médecine occidentale au Moyen-Age ? Pourquoi ? Au Moyen-Age la médecine arabe est très en avance sur la médecine européenne. Ils connaissent mieux les vertus des plantes et sont aussi capables de pratiquer avec succès des opérations parfois délicates comme les césariennes.

 

 

 

 

 

Doc. La médecine arabe.

 

 

 

« On me présenta un chevalier qui avait un abcès à la jambe. J'appliquai au blessé un petit cataplasme (préparation à base de plantes) ; son abcès s'ouvrit et s'améliora. Mais voici qu'arriva un médecin franc qui déclara : « Cet homme est incapable de le guérir. » Puis il demanda au chevalier : « Que préfères-tu ? Vivre avec une seule jambe ou mourir avec les deux ? Vivre avec une seule jambe ; » répondit le chevalier. Alors le médecin franc ordonna : « Amenez un homme robuste et une hache bien aiguisée. » Sous mes yeux l'homme donna un coup violent mais la jambe ne se détacha pas. Il asséna alors au malheureux un second coup de hache : la moelle de la jambe gicla et le blessé mourut à l'instant même. »

 

 

 

Médecin arabe pratiquant césarienne.jpg

 

 

Paragraphe.

 

 

Dans le monde arabo-musulman, les califes se procurent des œuvres scientifiques de la Grèce ancienne, de la Perse et de l'Inde. Ils les font traduire et les rendent accessibles en créant de grandes bibliothèques. Les savants peuvent y avoir accès facilement et ainsi faire progresser toutes les sciences (philosophie, astronomie, médecine, etc... ). Des savants du monde occidental se rendent dans les pays musulmans pour bénéficier de cette culture et contribuent ainsi à leur diffusion.

 

 

Conclusion.

 

 

Autour de la Mer Méditerranée du Moyen-Age, les trois grandes civilisations (occidentale, byzantine, arabo-musulmane) sont en contact, parfois violents (croisade, djihad) mais aussi plus pacifiques à travers le commerce et la culture.

 

 

 

 

 



06/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres