Thème 2 leçon 2. La ville de demain (leçon complète).

L2. LA VILLE DE DEMAIN

 

 

 

A quoi la ville du futur pourra t-elle ressembler ? Quels choix d'aménagement peuvent prendre en compte tous les habitants ? Quelle place la nature peut-elle occuper dans la ville ?

 

 

I. E.C. AMENAGER LA VILLE DE LAGOS DE DEMAIN.

 

 

Q1. Situer la ville de Lagos (Pays, continent). La ville de Lagos est située au Nigeria en Afrique.

 

 

 

 

Nigéria. Lagos situation.jpg

 

 

Q2. Décris le projet d'Eko-Atlantic. Ce projet est composé d'une île artificielle sur laquelle seront construits un ensemble de grands immeubles très modernes, immeubles de logements de grand standing ou immeubles de bureaux. Ces immeubles sont organisés en cercle autour d'une marina qui peut accueillir des bateaux de plaisance. Une avenue bordée d'arbres fait le tour du port et permet de se promener dans un cadre agréable. Au centre se trouvera un centre commercial avec des magasins, des restaurants et des salles de spectacle.

 

 

Nigéria. Lagos. Eko-Atlantic 3a.jpg

 

Nigéria. Lagos. Eko-Atlantic 3b.jpg

 

 

Nigéria. Lagos. Eko-Atlantic 4.jpg

 

Nigéria. Lagos. Eko-Atlantic 1.jpg

 

Nigéria. Lagos. Eko-Atlantic 2.jpg

 

 

 

Q3. Relève dans ce texte les éléments qui montrent l'importance du chantier. Deux éléments montrent l'importance du projet :

  • la superficie de la ville, 10 km² soit 10 millions de m².

  • L'importance de la population concernée c'est-à-dire 250.000 habitants (Sainte-Foy-lès-Lyon c'est environ 22.000 habitants).

 

Q4. Qui seront les habitants d'Eko-Atlantic ? Les habitants de ce nouveau quartier seront de deux origines :

  • De riches hommes d'affaires étrangers étant à Lagos pour leur travail.

  • De riches nigérians membres des classes sociales aisées qui viendront vivre dans ce quartier privilégié.

 

Q5. Qui seront les habitants exclus du quartier. Les habitants exclus font partie des classes populaires les plus pauvres, c'est-à-dire la majorité de la population du pays.

 

 

Doc. Un projet qui creuse les inégalités sociales.

« La ville d'Eko Atlantic va s'étendre sur 10 km2 le long de l'île Victoria, à Lagos, et pourra, à terme, accueillir 250.000 habitants et 150.000 travailleurs qui chaque jour rejoindront les bureaux du centre des affaires et les centres commerciaux et restaurants de bord de mer. (..)

La nouvelle ville a pour vocation de devenir un carrefour des affaires à l'échelle du continent, et les promoteurs espèrent attirer des hommes d'affaires du monde entier et une élite locale fortunée, dans la capitale économique de la plus grosse puissance pétrolière africaine (…..)

Shopitan Babatunde, sait qu'une fois le projet immobilier géant terminé, les cafés qui borderont les luxueuses marinas de la nouvelle ville ne seront pas pour lui. « Ce sont des zones réglementées, dit-il, tout le monde n'y aura pas accès. » (Article paru dans « Le Nouvel obs, du 20 mars 2013).

 

 

 

Q6. Quel est le projet de l'architecte Kunlé Adeyemi pour le bidonville de Makoko ? Le projet de cet architecte est de créer des maisons flottantes, dont la première réalisation concerne une école.

 

 

Nigéria. Lagos. Ecole flottante de Makoko 1.jpg

Nigéria. Lagos. Ecole flottante de Makoko 3.jpg

 

 

 

Le bidonville de Makoko, situé sur une lagune regroupe 100.000 personnes sans eau courant ni électricité. L'architecte Kunlé Adayemi a conçu une école flottante pour les enfants du bidonville inaugurée en février 2013. Il prévoit de bâtir des maisons sur le même principe.

 

Q7. Quel est l'avantage de ce projet pour les habitants ? Les maisons traditionnelles sont sur pilotis. Lorsque l'eau monte, les maisons sont inondées. Avec ce projet comme les maisons sont flottantes, elles s'élèvent avec les eaux.

 

 

 

Nigéria. Lagos. Ecole flottante de Makoko 2.jpg

 

 

Q8. Montre que les deux projets répondent à des objectifs différents et ne prennent pas en compte de la même façon les habitants de Lagos.

Le projet d'Eko-Atlantic ne prend en compte que les habitants les plus riches du pays en leur offrant des conditions de vie particulièrement luxueuses. Il s'agit d'un projet extrêmement coûteux qui ne s'adresse donc qu'à une minorité de la population.

Au contraire le projet de l'architecte Kunlé Adeyemi essaye de prendre en compte le bien être de toute la population surtout la plus défavorisée et ceci avec des coûts relativement faibles.

 

 

Q9. Quels seraient tes choix d'aménagement pour la future ville de Lagos ? Justifie ces choix.

Réponse ouverte la seule obligation étant d'être capable de justifier son choix par des arguments.

 

 

Paragraphe. Pour faire de Lagos une ville attractive au niveau mondial, un projet de quartier de luxe, Eko-Atlantic se développe depuis 2007. Il devrait offrir des logements, dans des conditions particulièrement luxueuses, à 250.000 personnes. Parallèlement, d'autres personnes sont plus sensibles à la pauvreté humaine et tentent de trouver des solutions, peu coûteuses, pour améliorer les conditions de vie des habitants des bidonvilles.

 

 

II. IMAGINER UNE VILLE VERTE ET FERTILE.

 

 

Q10. Montre que le projet Nantes 2030 favorise la biodiversité en ville. Ce projet favorise la biodiversité en ville en conservant et en entretenant les paysages existants. Le but n'est pas d'uniformiser les paysages mais au contraire de conserver leurs spécificités.

 

 

Q11. D'après le photomontage, comment la ville de Nantes envisage-t-elle son approvisionnement alimentaire en 2030 ? Nantes envisage son approvisionnement alimentaire en conservant et développant une agriculture de proximité qui utilise les espaces naturels disponibles dans la ville et l'agglomération. Cette agriculture permet d'entretenir le paysage mais aussi de faciliter le ravitaillement de la population.

 

 

France. Nantes 2030-1.jpg

 

 

Q12. Dans le domaine des transports, quels moyens la ville de Nantes veut-elle développer ? Dans le domaine des transports la ville veut développer des transports en commun comme le tramway ou des télécabines. Elle veut aussi développer les déplacements en vélo en créant des voies dédiées à ce mode de transport. Le but est d’éliminer peu à peu les voitures du centre ville. On remarquera qu'on ne voit pas de voitures sur l'affiche.

 

Q13. En quoi cela répond t-il à l'objectif d'une ville verte ? Ce projet répond à l'objectif d'une ville verte car il va réduire ou supprimer de nombreuses nuisances.

  • Moins ou pas de voitures c'est plus de fluidité dans la circulation.

  • Moins ou pas de voitures c'est moins de pollution due aux gaz d'échappement.

  • Moins ou pas de voitures c'est moins de nuisances sonores.

 

 

France. Nantes 2030-2.jpg

 

 

Q14. Qui est à l'origine du développement des jardins dans Berlin ? Ce sont les habitants qui sont à l'origine du développement de ces jardins, parfois d'ailleurs au mépris de la légalité, c'est-à-dire qu'ils occupent des parcelles de terrain sans aucune autorisations.

 

 

Q15. Pourquoi les Berlinois développent-ils des jardins dans leur quartier ? Ces jardins sont développés pour deux raisons.

  • Des raisons sociales, ils permettent de rassembler les gens, de donner du lien social car il s'agit d'un projet collectif qui invite les personnes d'un quartier à y participer donc à communiquer.

  • Des raisons pratiques. Selon le but du jardin, cela peut permettre de varier l'alimentation, de consommer des légumes que l'on cultive soi même, mais aussi d'embellir un quartier en procurant des espaces de détente (jardins d'agrément).

 

Doc. Les jardins communautaires berlinois.

« Qu'ils soient d'agréments, à finalité esthétique et poétique, ou encore aménagés, cultivés pour ses variétés de plantes jusqu'à celles, vivrières, des fruits et des légumes, aussi loin que remontent les traces de l'homme sédentaire, des jardins, répondant à un besoin mais également à une envie de façonner son habitat extérieur naturel dans culture utile et agréable, existent.

Certains Berlinois l'ont bien compris et tentent depuis quelques années de se réapproprier des bouts de terrains publics afin d'allier nature et ville.

Le jardin communautaire est avant tout un projet collectif. Il naît d'une initiative citoyenne, et non des municipalités ou des experts , induisant l'investissement de terrain au mépris parfois de la légalité, faisant fi des autorisations. »

 

 

Q16. Dans quel type de site le projet est-il prévu ? Ce projet est prévu sur un ancien site industriel désaffecté c'est-à-dire qui n'est plus utilisé.

 

 

Q17. Montre le caractère écologique du projet. Ce projet est écologique pour plusieurs raisons :

  • Il réutilise un ancien site industriel abandonné qui ne servait plus à rien. Cela évite de gaspiller de l'espace et en particulier de construire sur des terres agricoles.

  • Les habitants produiront une partie de leur alimentation grâce aux jardins qui sont prévus.

  • Les maisons seront à énergie positive, c'est-à-dire qu'elles produiront plus d'énergie qu'elles n'en consomment (excellente isolation thermique, panneaux solaires pour produire l'énergie). Elles pourront donc contribuer à alimenter les quartiers environnants ce qui limitera le développement d'usines forcément polluantes.

 

Q18. Pourquoi la Chine veut-elle développer des villes écologiques ? La Chine veut développer des villes écologiques tout simplement pour réduire sa pollution qui est très importante et qui devient un véritable enjeu de santé publique.

 

 

Chine. Flavours Orchard 1.jpg

Dans un pays fortement marqué par la pollution, l'architecte Vincent Callebaut a imaginé en 2014

l'installation d'une communauté de jardiniers-habitants sur un ancien site industriel.

Le projet prévoit la création de 45 villas à énergies positives dans un immense potager.

 

 

Chine. Flavours Orchard 2.jpg

 

Chine. Flavours Orchard 4.jpg

 

Chine. Flavours Orchard 3.jpg

 

Paragraphe. De nombreux architectes se penchent sur la ville de demain et essayent d'imaginer des structures plus humaines et plus naturelles. Pour cela ils développent des projets qui privilégient les modes de transports « doux », le retour à une nature intégrée dans la ville à la fois dans un but d'agrément mais aussi pour nourrir la population locale. Le plus souvent ces structures seront aussi autonomes au niveau énergétique.

 

 

III. IMAGINER ET DESSINER LA VILLE DU FUTUR.

 

 

Q18. En t’appuyant sur les repères, présente l’œuvre. Il s'agit d'une aquarelle, de 2010, de grande taille (1,20m x 0,80m) de l'architecte belge Luc Schuiten présentant sa vision du quartier de La Part-Dieu vers 2100.

 

 

Doc. Repères sur l’œuvre.

En 2010, l'architecte belge Luc Schuiten imagine un projet pour le quartier de la Part-Dieu à Lyon. Il réalise une aquarelle de 1,20m de long sur 80cm de haut pour présenter son projet qu'il nomme : La Part-Dieu en 2100, vue aérienne

Aquarelle. Technique de peinture qui utilise des pigments finement broyés mélangés à de l'eau gommée (eau mélangée avec de la gomme arabique). L'aquarelle est plus transparente que la gouache.

 

 

Q19. Quels éléments du quartier de la Part-Dieu Luc Schuiten conserve t-il ? Il conserve la tour crayon et tous les bâtiments qui sont autour. Par contre la gare TGV disparaît.

 

 

Q20. Quelles transformations imagine t-il ? Il imagine deux types de transformations.

  • Une végétalisation maximale de l'espace urbain en créant des espaces verts, augmentant le nombre d'arbre, mais surtout en installant des serres sur les toits des immeubles. Pour renforcer cette impression de végétalisation de l'espace urbain, il n'hésite pas à utiliser la courbe, les formes végétales (fleurs, feuilles) pour rompre avec la verticalité et horizontalité des formes actuelles.

  • En installant des structures chargées de capter les énergies solaires et éoliennes (vent) pour alimenter le quartier en énergie.

 

 

France. Lyon. Part-Dieu 2100-1a.jpg

 

 

Q21. Comment l'auteur divise t-il l'espace ? Il divise l'espace en deux parties :

  • Une partie inférieure qu'il appelle le niveau zéro qui sert à la circulation interne du quartier mais aussi à la communication avec l'extérieur. C'est le niveau « technique ».

  • Une partie supérieure qu'il appelle la dalle et qui sera le lieu de rencontre et de vie des habitants. C'est là que seront concentrées les activités culturelles et de loisir.

 

Doc. Les aménagements du quartier.

Ils sont organisés sur deux niveaux :

  • Le niveau zéro, de couleur sable, réservé à l'accès au quartier et à l'accueil des circulations et des fonctions liées à la consommation.

  • Le niveau de la dalle, de couleur verte, réservé aux loisirs et à la vie culturelle.

  •  

 

France. Lyon. Part-Dieu 2100-1b.jpg

 

 

Paragraphe.L'architecte belge Luc Schuiten imagine le quartier de La part-Dieu de demain. Comme de nombreux autres architectes il imagine un quartier qui fait une grande place à la nature, à la lumière et qui produit sa propre énergie.

 

 

Conclusion.

 

 

La ville de demain est amenée à changer. De nombreux architectes et urbanistes se penchent sur notre futur urbain. Ils imaginent souvent des formes très originales mais toujours avec deux axes de recherche fondamentaux : le retour à la nature avec la préservation de la biodiversité, des structures de plus en plus autonomes dans le domaine énergétique. C'est pour cela que l'on peut parler de « ville verte et fertile ».



20/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres