Thème 3 leçon 3. Seigneurs et paysans (leçon complète)

L3. SEIGNEURS ET PAYSANS. 

 

 

Comment les seigneurs et les paysans vivent-ils au moyen-Age ? Quelles relations entretiennent-ils entre eux et avec leur milieu naturel ?

 

 

I/ LA FORMATION DES CAMPAGNES.

 

 

Q1. Que font les personnages à droite de l'image ? Comment appelle t-on cette action ? Quel est son objectif ?

  • Les personnages à droite de l'image sont en train d’abattre des arbres dans une forêt.

  • Cela s'appelle défricher la forêt.

  • Ils le font pour avoir plus de terres à cultiver.

 

Défrichements (miniature).jpg

 

Q2. Comment les forêts se transforment-elles du XIe au XIVe siècle ? Du XIIe au XIVe siècle, les forêts diminuent sous l'effet des défrichements qui visent à fournir de nouvelles terres aux paysans.

 

 

Forêt entre 1000 et 1300 (carte).jpg

 

 

 

Q3. Comment évolue la population européenne au Moyen-Age ? Au Moyen Age la population européenne augmente lentement de l'an mil à 1150 (+8 millions d'habitants en 150 ans soit environ 53.000 habitants de plus par an). Elle augmente beaucoup plus rapidement à partir de1150 (+19 millions en 100 ans soit environ 190.000 habitants de plus par an). On peut donc en déduire que la croissance de la population est trois fois plus rapide après 1150.

 

 

Population européenne 1000-1250 (graphique).jpg

 

Q4. Quelle relation peut-on faire entre les documents ci-dessus ? La relation entre ces différents documents est simple. Parce que la population augmente fortement, ses besoins alimentaires augmentent eux aussi fortement. Pour les satisfaire il est nécessaire de cultiver plus de terres donc il faut défricher les forêts qui sont encore très nombreuses à cette période.

 

 

Q5. Quels personnages précis sont à l'origine de ces nouveaux villages ? Ce sont des seigneurs qui sont à l'origine de ces villages. Dans le premier cas, il s'agit d'un seigneur ecclésiastique et dans le deuxième cas d'un seigneur laïc, plus précisément un comte.

 

 

Q6. Que font-ils pour attirer de nouveaux habitants ? Dans tous les cas, ils promettent des terres aux personnes qui viendront s'établir dans ces villages et parfois des exemptions d'impôts.

 

 

Doc. La naissance d'un nouveau village.

« Nous voulons faire savoir (…) que moi Suger (…) abbé de l'église de Saint Denis (….) nous avons accordé que quiconque voudra habiter dans une ville neuve que nous avons édifiée, et que l'on appelle Vaucresson, puisse avoir une mesure de terre, c'est-à-dire un arpent un quart, contre 12 deniers de cens et soit dispensé de toute taille. » (D'après la charte de franchise de Vaucresson, 1145)

 

 

Doc. Le peuplement du nord de l'Allemagne.

« Le seigneur Adolphe, comte de Holstein commença à reconstruire la forteresse de Segeberg. Parce que la terre était peu peuplée, le comte envoya des messagers dans toutes les régions alentour, pour proclamer que tous ceux qui voulaient posséder de la terre pouvaient venir avec leur famille et recevraient une terre riche, abondante en poissons et viandes, et dotée de pâturage excessivement rentables. »

 

Au Moyen-Age, sous l'effet de l'augmentation de la population, très rapide à partir de 1150, les seigneurs laïcs ou ecclésiastiques défrichent les forêts et créent de nouveaux villages. Pour attirer de nouveaux habitants ils leurs donnent des terres à exploiter et parfois les dispensent d'impôts.

 

 

II. LES PAYSANS.

 

 

1). Libres et non libres.

 

 

Q7. Quelles sont les deux catégories de paysans ? Définir ces deux termes. On distingue deux catégories de paysans.

  • Les vilains qui sont des paysans libres.

  • Les serfs qui sont des paysans qui ne sont pas libres.

 

Q8. Quels sont leurs devoirs ? Pourquoi ces différences ?

  • Les vilains doivent 2 jours de travail par semaine sur le domaine du seigneur et leurs femmes doivent filer 6 mesures et demie de lin.

  • Les serfs doivent 3 jours de travail par semaine sur le domaine du seigneur et leurs femmes doivent filer 12 mesures de lin.

  • Les deux catégories doivent aussi remplir le service de charroi pour le transport du vin et du seigneur six fois par an, et payer chaque année dix mesures de bières, six de farine, trois poulets et vingt œufs.

  • Ces différences s’expliquent par la différence de statut entre libre et non libre. Les charges sont plus lourdes pour les non libres.

 

Doc. Une seigneurie.

« La réserve comprend la maison seigneuriale avec ses dépendances, onze hectares de prairie, deux cents hectares de terres cultivées et cinquante hectares de terres incultes. Il y a en outre vingt quatre tenures paysannes, ayant chacune une superficie de 12 hectares. Les onze serfs doivent trois jours de travail par semaine sur le domaine seigneurial et leurs femmes doivent filer douze mesures de lin. Les autres tenanciers, treize vilains, sont libres. Ils doivent travailler deux jours par semaine sur le domaine seigneurial et leurs femmes doivent filer six mesures et demi de lin. Chaque tenancier, serf ou vilain, doit six fois par an remplir le service de charroi pour le transport du vin et du seigneur ; il doit aussi payer chaque année dix mesures de bières, six de farine, trois poulets et vingt œufs. » (D’après le cartulaire de l’abbaye de Saint Bertin (Pas de Calais), 12e siècle).

 

 

Les paysans vivant sur une seigneurie peuvent avoir un statut juridique différent :

 

Les vilains qui sont libres, c'est à dire qu'ils peuvent quitter leurs exploitations pour aller où ils veulent.

 

Les serfs qui ne sont pas libres et doivent rester sur la tenure qui leur a été confiée. Les droits qu’ils payent sont plus lourds.

 

 

2). Les travaux agricoles.

 

 

Q9. Quelle vignette ne représente pas les paysans ? La vignette 5 ne représente pas un paysan.

 

 

Q10. Qui est ce personnage ? Que fait-il ? Il s’agit d’un seigneur qui chasse avec un faucon.

 

 

Q11. Pourquoi peut-on parler d’un travail familial ? Il s’agit d’un travail familial parce qu’il concerne aussi bien les hommes, que les femmes (7 et 12)

 

 

Q12. Reproduire et compléter le tableau ci-dessous.

 

 

 

Vignettes

Mois de l’année

Travail effectué

Outils utilisés

La vigne

Mars

Octobre

Taille des ceps

Pressage du raisin

Couteau

pieds

Les champs

Janvier

Février

Juin

Juillet

Août

Septembre

Curetage des fossés

épandage fumier dans les champs

Fenaison

Moisson

Battage du blé

Semailles

houe

Bêche et hotte

Faux

Faucille

Fléaux

Sac

L’élevage

Avril

Novembre

Décembre

Tonte moutons

Glandée porcs

Tuer le cochon

Forces

Bâton

Couteau

 

 

Travaux agricoles 1.jpg

 

 

Q13. Comment les paysans exploitent-ils leurs terres ? Les paysans partagent leurs terres en trois parties qu'ils cultivent par alternance, l'une des parties étant en repos.

 

 

Q14. Comment appelle-t-on la période de repos de la terre ? Cette période de repos est appelée la jachère.

 

 

Q15. Quels sont les avantages et les inconvénients de cette méthode ?

  • Les avantages. L'année de repos permet à la terre de ne pas s'appauvrir et donc de donner de meilleurs rendements.

  • Les inconvénients. Il y a en permanence un tiers de la terre qui n'est pas cultivée.

 

Assolement triennal.jpg

 

Les travaux agricoles se déroulent tout au long de l’année. Ils sont effectués en famille avec des outils peu perfectionnés. Les rendements sont faibles. Pour essayer de les améliorer les paysans utilisent la technique de l'assolement triennal qui laisse à tour de rôle un tiers des terres en jachère.

 

Assolement triennal. Technique de culture qui fait à la fois tourner les cultures sur les terres et en laisse toujours une partie au repos.

 

Jachère. Période de repos pour une terre.

 

Rendement. Quantité produite à l’hectare (carré de 100m x 100 m soit 10.000 m²)

 

 

3) Des conditions de vie difficiles.

 

 

Q16. De quoi se compose l'essentiel de l'alimentation paysanne ? L'essentiel de l'alimentation paysanne se compose de légumes (choux, pois divers) et de pain. Lorsqu'il est devenu trop dur (on ne cuit pas du pain tous les jours), il est « trempé » dans la soupe.

 

 

Q17. Quelle différence importante note t-on entre l'alimentation des paysans et celle des seigneurs ? On remarque les seigneurs consomment beaucoup de viande, essentiellement d'ailleurs sous forme de gibier, et de poisson. Pour agrémenter ces mets, qui parfois sentent fort, ils utilisent des épices, qui sont totalement inconnus dans le monde paysan car trop chers.

 

 

Seigneurs - paysans. Alimentation.jpg

 

 

Q18. Quelle est la principale cause de la famine ? Des pluies incessantes sont la principale cause de famine. Ces pluies ont empêché les récoltes de pousser correctement.

 

 

Doc. Une famine en Bourgogne en 1033.

« Des pluies incessantes avaient si complètement imbibé le sol qu’on ne put ensemencer. Alors la famine s’abattit sur la population. Quand on eut mangé bêtes et oiseaux, poussés par une faim terrible, les gens en arrivèrent à se disputer les charognes. Beaucoup de gens pétrissaient ce qu’il leur restait de farine avec de la terre et en faisaient des pains pour apaiser les tortures de la faim. Il y avait trop de morts pour qu’on pût songer à les ensevelir. » (D’après Raoul Glaber, Histoire, XIe siècle)

 

 

Q19. Quel renseignement donné par le texte est illustré par l’image ? « Il y avait trop de morts pour qu’on pût songer à les ensevelir ». Cette information est très bien illustrée par l'image.

 

 

Famine au 15e.jpg

 

 

 

L'alimentation paysanne est de moins bonne qualité que celle ces seigneurs car elle comporte très peu de viande. D'autre part la faiblesse des rendements et des conditions naturelles difficiles peuvent entraîner de mauvaises récoltes qui parfois se transforment en famines qui touchent en priorité les paysans. La mortalité peut être importante.

 

 

III/ LES RELATIONS ENTRE SEIGNEURS ET PAYSANS.

 

 

Q20. Que doivent procurer les seigneurs aux paysans ? Les seigneurs doivent procurer aux paysans les tenures qu'ils exploiteront, justice et protection contre les autres seigneurs et la possibilité d'utiliser des instruments collectifs comme le moulin pour moudre le grain et faire la farine, le four pour cuire le pain et le pressoir pour presser le raisin et faire du vin.

 

 

Q21 En contrepartie, que doivent les paysans au seigneur. ? Pour les tenures, les paysans doivent le cens (impôt en argent) et les corvées (travail sur la réserve), pour la justice et la protection, ils doivent aussi des corvées et un impôt, la taille, pour les usages des instruments collectifs, ils doivent les banalités qui consistent en une partie de la production.

 

 

Seigneurs - paysans (liens). Schéma.jpg

 

 

Les relations entre les seigneurs et leurs paysans sont réglées par des chartes qui fixent les droits et les devoirs de chacun.

 

Seigneur doit

Paysan doit

Tenures

Justice et protection

Usage des banalités

Cens et corvée

Taille

Banalités

 

Charte. Texte d’un seigneur, d’une autorité religieuse, ou d’un roi fixant des usages et accordant des droits.

 

Cens. Somme d’argent reconnaissant la propriété du seigneur sur les tenures.

 

Corvée. Travail imposé par le seigneur sur ses terres.

 

Taille. Impôt payé en contrepartie de la protection du seigneur.

 

Banalités. Taxes payées pour l’utilisation de matériels appartenant au seigneur (four, moulin, pressoir).

 

 

Conclusion.

 

 

A partir du XIe siècle, l'augmentation de la population en Europe, provoque des défrichements importants. De nouveaux villages naissent créés par les seigneurs. En contreparties des tenures et de la protection du seigneur, les paysans doivent de nombreux droits soit en argent, soit en nature



17/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres