Thème 4 leçon 1. Habiter un espace à fortes contraintes naturelles ou de grande biodiversité (leçon complète)

L1. HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES NATURELLES OU DE GRANDE BIODIVERSITE.

 

 

Comment les hommes s'adaptent-ils aux contraintes naturelles ? Comment valorisent-ils la biodiversité ?

 

 

I. E.C. HABITER UN DESERT FROID : LA MONGOLIE.

 

 

Q1. A travers quels pays les Mongols se déplacent-ils ? Les Mongols se déplacent à travers 3 pays : La Chine, la Mongolie, la Russie.

 

 

Mongolie. Localisation.jpg

 

 

Q2. A quelles sortes de contraintes les Mongols doivent-ils faire face ? Les Mongols doivent faire face à deux contraintes :

  • Des zones désertiques froides.

  • Des zones montagneuses

 

Mongolie. Les territoires. Carte.jpg

 

Mongolie. Berger dans la neige.jpg

 

 

Q3. Décris la photographie en repérant les équipements permettant de s'adapter au milieu.

Au premier plan on distingue une immense plaine herbeuse parsemée de yourtes qui sont les tentes des Mongols. On remarque quelles sont éloignées les unes des autres.

A l'arrière plan on distingue une chaîne de montagnes avec des sommets enneigés.

Les yourtes qui sont des tentes permettent de s'adapter au milieu car permettent de se déplacer facilement.

 

 

Q4. Quel mode de vie les Mongols adoptent-ils face à ces contraintes ? Pourquoi ?

  • Les Mongols ont adopté un mode de vie nomade, c'est-à-dire qu'ils se déplacent très souvent.

  • Ils ont utilisé ce mode de vie pour pouvoir se déplacer plus facilement et utiliser au mieux des ressources qui sont rares

 

 

Mongolie. Habitat nomade 1a.png

Durant leur parcours, les Mongols s'installent temporairement dans un lieu et y installent leurs yourtes.

Ces tentes faites de bois et de toile tissée sont facilement démontables et adaptées à la vie nomade.

 

 

Q5. De quoi vivent les Mongols ? Les Mongols vivent de l'élevage (yacks, vaches, chevaux)

 

 

Q6. Comment les Mongols se repèrent-ils sur leurs territoires ? Les Mongols se repèrent grâce aux éléments naturels tels que les rivières, les montagnes, les quelques arbres qui existent.

 

 

Doc. Le mode de vie mongol.

« Pour rejoindre le camp dans lequel vit la famille d'Oogii, il faut quitter la ville et traverser la steppe mongole et des vallées verdoyantes entourées de forêts et peuplées d'animaux sauvages. C'est la nature à l'état brut ! Seules quelques yourtes, ponctuent parfois ce désert vert. On y croise des troupeaux de yacks, des vaches et des chevaux sauvages. Ici, ni routes, ni fils électriques, ni téléphone ! Les Mongols n'ont pas la même notion que nous des distances et du temps. Pour se déplacer, ils s'orientent grâce aux rivières, aux montagnes et aux arbres. D'ailleurs quand on demande à Oogii où nous allons, elle nous répond : « Là-bas près de la rivière. » (Extrait du reportage « La Mongolie à cheval », Géo Ado n°62, octobre 2013)

 

 

Paragraphe. Les Mongols vivent dans un environnement où les contraintes sont nombreuses (désert froid aux ressources limitées, montagnes). Pour s'adapter à ces contraintes ils ont développé un mode de vie nomade, c'est-à-dire qu'ils se déplacent, selon les saisons et les ressources, avec leurs troupeaux sur un vaste territoire.

 

 

II. E.C. HABITER UN ESPACE DE CONTRAINTES ET DE GRANDE BIODIVERSITE : L'ILE DE LA REUNION.

 

 

Q7. Situez l'île de La Réunion. La Réunion est située dans l'océan Indien au Nord Est de Madagascar. Elle se trouve à 9000 km de la France.

 

 

La Réunion. Localisation.jpg

 

 

Q8. Quelles contraintes naturelles et quels risques y menacent les habitants ? De nombreux risques menacent les habitants :

  • Un volcan, le Piton de la Fournaise.

  • De nombreuses montagnes qui plongent parfois dans la mer, avec des risques d'éboulement.

  • Des vents qui peuvent être violents et se transformer même en cyclones.

  • L'insularité (une île) et la distance avec la France constituent aussi des contraintes.

 

 

La Réunion. Carte.jpg

 

 

Q9. Comment les habitants surmontent-ils ces contraintes ? Les habitants surmontent ces contraintes en aménageant le littoral qui semble la partie de l'île la plus accessible. Mais cela nécessite de nombreux travaux pour lutter à la fois contre l'océan et contre la montagne.

 

 

La Réunion. Route littorale.jpg

Construite au pied de falaises, cette route est protégée côté océan par de lourds rochers artificiels,

et côté montagne par des filets. Pour prévenir les risques d'éboulis,

une nouvelle voie rapide doit être construite sur une digue au-dessus de la mer.

 

 

 

Q10. Comment les transforment-ils parfois en atout ? Les habitants de La Réunion veulent profiter de leurs ressources naturelles pour développer le tourisme, un tourisme fondé sur la nature.

 

 

Doc. Transformer les contraintes de l'île en atouts touristiques.

« Plus de 400.000 touristes visitent chaque année La Réunion, attirés notamment par la richesse naturelle de l'île. Le Piton de La Fournaise, un volcan culminant à plus de 2000 mètres d'altitude, est l'un des principaux atouts de l'île.

Pour faire de La Réunion une destination attractive et accessible, plusieurs pistes sont privilégiées (…)

  • Faire baisser le prix du billet d'avion.

  • Miser sur nos atouts et nos richesses avec le label destination « Nature, Authenticité et Bien-Etre.

  • Faire des sports et loisirs de pleine nature un atout pour la commercialisation de la destination Réunion. »

(Tribune de Thierry Robert, publiée sur le site de presse réunionnais www.ipreunion.com, 28 novembre 2015)

 

 

Q11. Comment peut-on définir la biodiversité ? La biodiversité c'est l'ensemble de tous les formes de vie quelles soient animales ou végétales et des interactions qui existent entre elles.

 

 

Doc. Qu'est-ce que la biodiversité ?

« La biodiversité c'est l'ensemble des milieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, champignons, bactéries, virus), ainsi que toutes les relations et interactions (action qu'exerce deux êtres l'un sur l'autre) qui existent, d'une part, entre les organismes et leurs milieux de vie. » (Ministère de l'Ecologie et du Développement durable)

 

 

Q12. A La Réunion comment s'exprime la biodiversité ? La biodiversité de La réunion s'exprime de différentes manières.

  • Dans la mer avec plus de 3500 espèces marines (animales ou végétales).

  • Sur terre avec en particulier le cirque de Mafate qui abrite plus de 600 espèces de plantes.

 

Q13. Comment La Réunion protège t-elle et met-elle en valeur la biodiversité ? En créant des réserves naturelles marines ou des Parcs naturels, La Réunion met en valeur et protège la biodiversité. En effet dans ces zones les activités humaines, en particulier les constructions sont très réglementées.

 

 

La Réunion. Richesses sous-marines.jpg

Située sur la côte ouest de l'île, la réserve naturelle marine créée en 2007 s'étend sur 3500 hectares.

Elle abrite plus de 3500 espèces marines.

 

 

La Réunion. Cirque de Mafate 1.jpg

Depuis 2006, le cirque de Mafate est au cœur d'un Parc naturel national protégé qui couvre près de 40% de l'île.

Classé au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 2010, ce dernier abrite 94% de la biodiversité de l'île,

dont 600 espèces de plantes ainsi que des oiseaux menacés.

 

 

 

Q14. Comment l'action des habitants menace t-elle la biodiversité de l'île ? Les grands aménagements en cours, comme la route littorale, peuvent menacer la biodiversité de l'île, car cela nécessite soit l'extraction, soit l'importation de grandes quantités de roches.

  • L'extraction peut dénaturer certains sites en détruisant la végétation et en creusant d'immenses carrières.

  • L'importation peut permettre l'arrivée d'espèces animales ou végétales invasives qui dans certains cas peuvent détruire les espèces locales.

 

Doc. La route littorale menace biodiversité menacée à La Réunion.

« Pour construire les deux tronçons de digue, il faut 18 millions de tonnes de roches (…) Les autorités réunionnaises viennent de décider que ces matériaux seront importés de l'île voisine de Madagascar. Malgré l'avis défavorable du Conseil national de protection de la nature, qui avait indiqué que « cette option aurait été à prohiber, en particulier pour le risque majeur d'introduction d'espèces exotiques envahissantes ». La Région tente aussi d’exploiter des carrières dans l'ouest de La Réunion. Mais cela reviendrait à arracher des millions de mètres cubes de roches (..), au sein de zones classées comme sensibles sur le plan de la biodiversité. » (Mediapart, 24 septembre 2015)

 

 

Paragraphe. L'île de la Réunion qui est DROM français est handicapée par de nombreuses contraintes et risques naturels : l'éloignement, l'isolement, un relief très montagneux, des vents parfois violents qui peuvent se transformer en cyclone. Par contre elle bénéficie d'une exceptionnelle biodiversité qui lui permet de développer le tourisme. Un équilibre entre aménagement de l'île (route littorale par exemple) et préservation de la biodiversité est à trouver.

 

DROM. Département et Région d'Outre Mer. Il s'agit d'un territoire français situé hors de la métropole.

 

 

III. LES ESPACES A FORTES CONTRAINTES DANS LE MONDE.

 

 

Q15. D'après cette carte quelles sont les grandes contraintes qui existent ? Cette carte nous présente 5 grandes catégories de contraintes :

  • Les déserts chauds.

  • Les déserts froids

  • Les hautes montagnes.

  • Les forêts denses.

  • Les îles et archipels

 

Q16. Cite un autre désert froid dans le monde. On peut citer :

  • En Asie : La Sibérie, Le Kyzylkoum.

  • En Amérique : l'Alaska, Nunavut, Groenland

  • Antarctique.

 

Q17. Cite un désert chaud dans le monde. On peut citer :

  • En Asie : Arabie, Iran

  • En Afrique : Sahara, Kalahari.

  • Océanie : Désert australien.

  • Amérique : Aux Etats-Unis on compte 4 grands déserts dans le Sud-Ouest : Désert de Mojave (ou Mohave) avec la vallée de la mort, désert du Grand Bassin (Nevada), désert de Chihuahua (en partie sur le Mexique), désert de Sonora (Arizona). En Amérique du Sud se trouve le grand désert d'Atacama sur la côte Pacifique.

 

Q18. En général, les habitants des déserts froids aménagent-ils leur milieu ou s'y adaptent-ils ? En général les habitants des déserts froids s'adaptent à leur milieu. En effet d'un point de vue agricole si l'on peut lutter contre la chaleur en irriguant, on ne peut rien faire contre le froid qui bloque le développement des plantes.

 

 

Q19 . Quel est le point commun entre les Alpes et l'Himalaya ? Quelle différence peut-on noter ? Les Alpes et l'Himalaya sont deux massifs montagneux, mais si les Alpes sont aménagées pour faire face aux contraintes, ce n'est pas le cas pour l'Himalaya.

 

 

Q20. Au niveau des contraintes, quelle différence note t-on entre l'Europe et le Sahara ? Il n'y a pas de contraintes en Europe, alors que le Sahara est un désert chaud.

 

 

Q21. Au niveau de la population, quelle différence note t-on entre l'Europe et le Sahara ? L'Europe est un espace très peuplé, alors que le Sahara est un espace presque vide.

 

 

Q22. A partir des deux questions précédentes que peut-on en conclure ? On peut donc en conclure que les contraintes naturelles jouent un rôle déterminant dans l'occupation de l'espace par les hommes.

 

 

Monde. Espaces à fortes contraintes.jpg

 

 

Paragraphe. Il existe sur terre de nombreuses contraintes naturelles qui limitent l’occupation de l'espace par les hommes. Dans certains cas, on peut aménager l'espace pour diminuer le poids de ces contraintes, mais souvent les hommes n'ont d'autre choix que de s'adapter au mieux à ces contraintes. Dans tous les cas, les espaces de fortes contraintes sont très peu peuplés.

 

 

Conclusion. Du fait des nombreuses contraintes naturelles existantes, l'installation de l'homme sur la terre n'est pas toujours facile. Dans certains cas, l'homme peut aménager son espace, mais souvent il ne peut que s'y adapter. La biodiversité peut être un avantage, mais biodiversité et aménagement de l'espace ne sont pas toujours compatibles



22/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres