Thème 4 leçon 1. Les espaces productifs agricoles.

L1. LES ESPACES PRODUCTIFS AGRICOLES. 

 

 

Comment fonctionne un espace productif agricole ? Quels sont-ils en France ? Quel rôle jouent-ils dans le développement durable ?

 

 

I/ ETUDE DE CAS : L’AGRICULTURE DANS LA BASSE VALLEE DU RHONE.

 

 

Q1. Identifiez la prise de vue de cette photographie. Localisez et situez ce paysage.

  • Il s’agit d’une vue aérienne oblique, ce qui permet d'avoir une vue plus ample et plus de détails, en particulier au niveau des volumes.

  • Ce paysage se situe près d’Arles dans la vallée du Rhône (Bouches du Rhône).

 

 

Q2. Décrivez les aménagements réalisés pour l’agriculture. Les aménagements réalisés pour l’agriculture sont nombreux  :

  • Des serres pour protéger les cultures du froid et augmenter la température en hiver, ce qui permet d'avoir des récoltes plus tôt.

  • Des haies de cyprès pour protéger les cultures et les serres du vent qui peut parfois être très violent dans la région.

  • Un canal d’irrigation qui amène l’eau nécessaire pour les cultures.

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6418506_20161030002423.jpg

 

 

Q3. Que cultive t-on actuellement dans la basse vallée du Rhône ? Quels sont les atouts de cette région ?

Actuellement on cultive, des fruits, des légumes, de la vigne, des fleurs et du riz.

Les atouts de cette région sont l’ensoleillement, la bonne desserte en transports, la présence de marchés d’intérêt national et un grand port pour l’exportation des produits agricoles (Marseille).

 

Doc. Une agriculture spécialisée intensive.

« La France méditerranéenne demeure l’exemple le plus abouti des régions de productions spécialisées. L’antique polyculture associant vigne, blé et olivier à l’élevage ovin a presque partout cédé la place à des cultures commerciales irriguées (fruits, légumes et fleurs). Cette région se distingue par : Des exploitations de petite taille implantées dans des espaces densément peuplés et très intégrés à la filière agroalimentaire (entreprises de stockage, de transformation, de conditionnement et de transport) fortement présente dans les MIN comme celui de Cavaillon. Des techniques culturales très perfectionnées (irrigation, culture hors sol ou en serres, utilisation Massive d’engrais et de pesticides (…) Cette nouvelle forme d’agriculture est soumise, depuis une dizaine d’années à la concurrence méditerranéenne (Espagne, Maroc) et mondiale (Amérique latine).

(Vincent Adoumiè, Géographie de la France, Hachette, 2011)

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6418504_201610305935223.jpg

 

 

 

Q4. Quels sont les acteurs du monde agricole présents à Châteaurenard ? Montrez que cet espace agricole est ouvert sur la France et l’Europe.

  • Les acteurs du monde agricole présents sont tout d'abord les producteurs de fruits et légumes (les agriculteurs), l’entreprise internationale Dole, ses employés, les professionnels locaux (transporteurs et grossistes) avec lesquels elle collabore.

  • C’est un espace ouvert sur la France grâce aux infrastructures de transport, mais aussi sur l’Europe (ex exportations de poires et de salades vers la Suède). La présence d'une entreprise internationale comme Dole renforce cette ouverture sur l'Europe.

 

Doc. Une multinationale à Châteaurenard.

« Le leader mondial des fruits frais Dole, spécialiste des fruits exotiques, présent dans 90 pays, s’est installé à Châteaurenard (…..)

L’entreprise internationale a ciblé les atouts de la ville : une position stratégique idéale, à proximité des grandes infrastructures de transport, une culture agroalimentaire historique, qui a permis à la cité maraîchère de regrouper au fil des années les grands acteurs de la filière et surtout, une politique favorable aux entreprises (…).

Cette arrivée a généré une vingtaine d’emplois pour les Châteaurenardais ainsi que de nombreuses collaborations avec les professionnels locaux : transporteurs, grossistes… en outre, la société à l’intention d’exporter des pommes de Châteaurenard vers l’Europe entière « alors que nous envisageons aussi d’exporter des poires et des salades essentiellement vers la Suède » a révélé le président de Dole France. » (Marcel Martel, l’écho des Tours, janvier-février 2006)

 

 

Q5. Quelles sont les techniques agricoles utilisées dans la basse vallée du Rhône et leurs risques pour l’environnement ?

  • Les techniques agricoles utilisées sont l’irrigation, la culture hors sol (c’est-à-dire que les plantes sont nourries d'une manière totalement artificielle) en serres, l’utilisation d’engrais et de pesticides.

  • Au niveau environnemental, ces techniques peuvent provoquer un épuisement des nappes phréatiques (en France 80% de la consommation d’eau l'est par l’agriculture), et une pollution des sols et de ces nappes par un usage intensif des engrais et des pesticides.

 

 

Doc. Une agriculture spécialisée intensive.

« La France méditerranéenne demeure l’exemple le plus abouti des régions de productions spécialisées. L’antique polyculture associant vigne, blé et olivier à l’élevage ovin a presque partout cédé la place à des cultures commerciales irriguées (fruits, légumes et fleurs). Cette région se distingue par : Des exploitations de petite taille implantées dans des espaces densément peuplés et très intégrés à la filière agroalimentaire (entreprises de stockage, de transformation, de conditionnement et de transport) fortement présente dans les MIN comme celui de Cavaillon. Des techniques culturales très perfectionnées (irrigation, culture hors sol ou en serres, utilisation Massive d’engrais et de pesticides (…) Cette nouvelle forme d’agriculture est soumise, depuis une dizaine d’années à la concurrence méditerranéenne (Espagne, Maroc) et mondiale (Amérique latine).

(Vincent Adoumiè, Géographie de la France, Hachette, 2011)

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6418506_20161030002423.jpg

 

 

 

France. Agriculture hors sol 1.jpg

 

 

 https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6564909_201611230817343.jpg

 

 

Q6. Quelles sont les solutions envisagées pour limiter ces contraintes sur l’environnement. Les solutions envisagées sont le recours à l’agriculture biologique qui n’utilise pas d’engrais ni de pesticide.

 

 

 

France. Agriculture bio (affiche).jpg

 

 

Paragraphe.

 

La basse vallée du Rhône est un espace spécialisé dans les cultures commerciales irriguées (fruits, légumes, vigne). Ces pratiques ont nécessité de nombreux aménagements comme des haies, des serres, des canaux d’irrigation.

C’est un espace ouvert sur la France grâce à un très bon réseau de communication et des marchés d’intérêt national. Mais c’est aussi un espace ouvert sur l’Europe qui exporte ses productions grâce au port de Marseille ou ses entreprises internationales.

Mais cette agriculture doit faire face à des enjeux de développement durable car les pratiques actuelles sont négatives pour l’environnement (épuisement des nappes phréatiques, pollution des sols). Pour cela on commence à développer l’agriculture biologique.

 

 

II/ LES ESPACES PRODUCTIFS FRANÇAIS ET LE DEVELOPPEMENT  DURABLE.

 

 

Q7. Identifier et localiser les grands espaces productifs agricoles français. Les grands espaces productifs agricoles français sont :

  • La grande culture à dominante céréalière dans le Bassin Parisien, le Nord et l’Aquitaine, l’Alsace.

  • L’élevage intensif (avins, porcins) en Bretagne.

  • L’élevage plus ou moins extensif dans les zones moins favorisées (Pyrénées, Massif Central, Alpes, Jura, Vosges, Normandie, Bretagne).

  • Les cultures spécialisés( fruits, légumes, vigne) dans les vallées fluviales, sur la côte méditerranéenne, en Champagne, en Alsace.

  • La polyculture, par définition non spécialisée, occupe les zones intermédiaires, généralement moins favorisées.

 

 

France. Espaces agricoles (carte).jpg

 

 

Q8. Relevez dans ce tableau ce qui montre la crise de l’agriculture française. On remarque une très forte baisse à la fois du nombre d’exploitations et de la part des agriculteurs dans la PA.

 

 

Q9. Comment peut-on expliquer la diminution des surfaces agricoles ? La diminution des surfaces agricoles peut s’expliquer de deux manières :

  • Par la croissance urbaine. L'urbanisation, surtout la périurbanisation, se développe au détriment des campagnes.

  • Par l'abandon des parcelles agricoles les moins rentables qui retournent en forêt (essentiellement dans les zones les moins favorisées). Il faut noter que la France est un des seuls pays au monde où la forêt gagne du terrain.

 

Doc. Evolution de l’agriculture entre 1950 et 2010.

 

 

1950

1988

2009

Surface agricole (milliers ha)

38.000

31.800

29.600

Nombre exploitations

2.300.000

609.000

326.000

Surface moyenne exploitation (en ha)

22

42

78

Part Population agricole dans PA

32

9

2,9

Un exploitant nourrit x personnes

7

20

70

 

 

Q10. A l’aide de ces documents expliquez la modernisation de l’agriculture et ses conséquences. Grâce à de nombreuses subventions l’agriculture s’est modernisée. Elle s’est fortement mécanisée, utilise massivement les engrais, les plantes sélectionnées. Les remembrements rationalisent les exploitations ce qui permet d'utiliser un matériel plus performant.

Par contre le nombre d’exploitations et d’actifs est en forte baisse, ce qui n’empêche pas la productivité de fortement augmenter.

 

 

Doc. Evolution de l’agriculture entre 1950 et 2010.

 

 

1950

1988

2009

Surface agricole (milliers ha)

38.000

31.800

29.600

Nombre exploitations

2.300.000

609.000

326.000

Surface moyenne exploitation (en ha)

22

42

78

Part Population agricole dans PA

32

9

2,9

Un exploitant nourrit x personnes

7

20

70

 

 

Doc. La rapide modernisation de l’agriculture.

« Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, l’agriculture française était encore attardée. Elle occupait une part importante de la population active sans pour autant assurer une complète indépendance alimentaire au pays. Aujourd’hui, c’est une agriculture moderne, qui compte parmi les plus développées du monde et peut exporter une bonne partie de sa production (…)

Ces bons résultats s’expliquent par le remarquable mouvement de modernisation intervenu depuis les années 1950 et aussi par les aides et les subventions de la part du gouvernement et de l’Union européenne. La population agricole a vu peu à peu son niveau technique s’élever. Les exploitations ont été agrandies, les terres ont été remembrées (regroupement de parcelles), les tracteurs puissants et machines spécialisées se sont répandus. La mise au point de plantes et d’animaux sélectionnés, l’utilisation massive d’engrais, le développement de l’irrigation ont considérablement augmenté la production et le rendement. » (D’après D Noin. Le nouvel Espace français, A Colin, 2006)

 

 

Q11. Relever les différents impacts négatifs de l’agriculture sur l’environnement. L’agriculture française contribue à la dégradation de la nature de différentes façons :

  • Par une pollution produite par utilisation de produits chimiques (engrais, pesticides).

  • Par une pollution produite par les rejets des élevages hors sol (en particulier les déjections des porcs que l'on appelle le lisier).

  • Par l'assèchement des nappes phréatiques à cause de l’irrigation trop intensive dans certaines régions.

  • Dans certaines régions elle modifie aussi profondément le paysage (ex disparition du bocage en Bretagne et en Normandie), ce qui peut avoir à long terme des conséquences sur l'environnement, en particulier la biodiversité.

 

France. Impact pollutions agricoles (carte).jpg

 

 

France. Bretagne algues vertes 1.jpg

 

France. Bretagne algues vertes 2.jpg

 

 

Bretagne. Pollution par lisier (schéma).jpg

 

 

Q12. Quelles solutions se développent pour protéger l’environnement ? Pour protéger l'environnement, des solutions, comme l’agriculture biologique ou l’agriculture raisonnée, plus respectueuses de la nature et moins coûteuses commencent à se développer.

 

 

Doc. L’agriculture raisonnée

Les méthodes de l’agriculture raisonnée sont apparues en France dans les années 1990. Bien qu’en développement, elles restent minoritaires. Qu’est ce que l’agriculture raisonnée ? Il s’agit de

prendre en compte dans l’exploitation agricole d’autres critères que la seule rentabilité économique. En premier lieu, l’impact de l’activité agricole sur l’environnement mais aussi le bien être animal, la maîtrise des risques sanitaires… Pour l’agriculteur Benoît Collard installé en Champagne, c’est « redécouvrir le bon sens paysan sans se priver des techniques nouvelles ». Il s’agit, par exemple,

d’alterner les différentes cultures pour ne pas épuiser le sol ou de ne pas rincer un bidon de pesticide dans la rivière, de n’administrer des médicaments que quand les animaux sont malades… L’agriculture raisonnée, c’est « polluer moins pour polluer plus longtemps » selon ses opposants. Il est vrai

que réduire l’utilisation de produits chimiques, c’est continuer à polluer. Mais peut-on les supprimer sans solution de remplacement ? (G Dupont, Le Monde, 9 janvier 2002)

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6418530_201610300552156.jpg

 

Paragraphe.

 

La France possède une production agricole très diversifiée adaptée aux divers espaces. Une grande culture à dominante céréalière dans le Bassin Parisien, le Nord et l’Aquitaine, l’Alsace, un élevage intensif (avins, porcins) en Bretagne, un élevage plus ou moins extensif dans les zones moins favorisées (Pyrénées, Massif Central, Alpes, Jura, Vosges, Normandie, Bretagne). Les cultures spécialisées se répartissent dans les vallées fluviales, sur la côte méditerranéenne, en Champagne, en Alsace, la polyculture occupe le reste de l’espace.

Ces cinquante dernières années, l’agriculture française a connu de profondes modifications. Le nombre d’exploitations et d’exploitants a fortement diminué, mais l’agriculture est tout de même devenue plus performante grâce au progrès technique (matériels de plus en plus puissants), au progrès scientifique (semences, engrais). Actuellement un agriculteur nourrit 10 fois plus de monde qu’en 1950. Mais ce progrès a un coût environnemental important et désormais des réflexions sont engagées pour que l’agriculture soit plus en phase avec les enjeux de développement durable.

 

 

III/ DES ESPACES INTEGRES A L’ECONOMIE FRANCAISE ET MONDIALE.

 

 

Q13.. Pourquoi peut-on dire que l’agriculture est intégrée à l’industrie ? Quelle évolution ont subi les produits agricoles depuis les années 19150 ?

  • L’agriculture est intégrée à l’industrie car elle est transformée à 80% par celle-ci.

  • Dans les années 1950, la production agricole était essentiellement transformée d’une manière familiale ou artisanale. Ce n’est plus le cas maintenant.

 

Doc. Une agriculture intégrée à l’industrie.

«A la fin des années 1950, la majeure partie des produits agricoles est vendue non transformée ou subit une transformation simple chez des artisans (boulanger, charcutier). Actuellement près de 80% de la production subit une transformation industrielle avant de parvenir jusqu’au consommateur. Les industries agroalimentaires, avec un chiffre d’affaires de 121 milliards d’euros en 2001, dépassent l’industrie automobile (..) Parmi elles, il y a près de 10.000 entreprises artisanales (….) Mais les grands groupes français (Danone) ou étrangers (Nestlé) réalisent 60% du chiffre d’affaire total. »

(D’après Y Colombel, l’agriculture française.)

 

 

France. Industrie agroalimentaire 2.jpg

 

France. Industrie agroalimentaire 3.jpg

 

France. Industrie agroalimentaire 1.jpg

 

Q14.. Que représente, d’après ce document, l’agriculture française dans le monde ? Quels sont ses points forts ? L’agriculture est une des premières agriculture exportatrice mondiales. Elle est la deuxième européenne derrière l’Allemagne et la 3e mondiale. Elle est particulièrement performante dans la viticulture et les céréales.

 

 

Poly 5. Le palmarès agricole de la France (2012)

 

Production

Rang mondial

Blé

5

Maïs

10

Orge

2

Pomme de terre

10

Vin

1

Bovins

15

Porcins

10

 

 

Paragraphe.

 

Désormais l’agriculture n’est plus un secteur à part, mais un secteur intégré à l’industrie. Plus de 80% de sa production est transformée par l’industrie agroalimentaire. Mais elle est aussi intégrée à l’économie mondiale par l’importance de sa production et de ses exportations. (2e européenne et 3e mondiale derrière les Etats-Unis).

 

 

Conclusion.

 

 

L’agriculture française particulièrement développée et diversifiée, a connu de profondes modifications depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale. Elle est devenue très performante, jouant un rôle dans l’économie mondiale, mais parfois au détriment de l’environnement.

 

 

 

Pour aller plus loin. 

 

 

 

Sur le blog. 

- Les carences cachées de l'agriculture hors sol (hydroponie) (Article) (46). 

 

 

 

 

 

 



30/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres