Thème 5 leçon 1. Les phases de la guerre

L1. LES PHASES DE LA GUERRE.

 

 

Quelles sont les causes et les différentes phases de la guerre ?

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6767465_201701070207998.jpg

 

 

I/ LA MARCHE A LA GUERRE.

 

 

La conférence de Munich.

 

 

Le 30 septembre 1938, Hitler (Allemagne), Mussolini (Italie), Daladier (France) et Chamberlain (Angleterre) se réunissent en dehors des Tchécoslovaques pour régler la question des Sudètes. Théoriquement les Tchécoslovaques sont protégés par une alliance avec la France et l'Angleterre. Mais ceux-ci sont trahis et Hitler obtient ce qu'il veut. Ce résultat va avoir des effets catastrophiques sur les relations internationales, car désormais la parole française, mais aussi anglaise, n'inspire plus confiance.

 

«Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre » Winston Churchill

 

 

Conférence de Munich.jpgDe gauche à droite : Chamberlain (R-U), Daladier (France), Hitler (Allemagne), Mussolini (Italie)

 

 

Le pacte de non agression.

 

 

A la suite des grands procès de Moscou, l'armée soviétique est décapitée (on estime que 50% des officiers ont été exécutés ou déportés). Staline s’inquiète de la puissance allemande qui devient de plus en plus menaçante. Il cherche donc à nouer des alliances pour se protéger, du moins le temps de reconstituer une armée qui soit opérationnelle. La solution la plus logique serait de reconstituer la triple Entente de 1914. Mais la conférence de Munich a fait perdre toute confiance en la parole de la France et du Royaume-Uni. En effet si ces deux puissances ont abandonné la Tchécoslovaquie pour éviter une guerre, on peut penser qu'elles agiront de même si l'URSS est attaquée, surtout que le régime soviétique n'est pas spécialement apprécié dans les pays occidentaux.

 

A la surprise générale, le 23 août 1939, Staline annonce la signature d'un pacte de non agression entre l'Allemagne et l'URSS. Les deux ennemis se sont entendus.

 

  • Pour Hitler, cela le libère d'une éventuelle guerre contre l'URSS en cas d'attaque de la Pologne qui est son prochain objectif.

 

  • Pour Staline cela lui laisse le temps de reconstituer son armée, de repousser l'échéance d'une guerre avec l'Allemagne.

 

  • Des articles secrets, qui ne seront connus qu'après la guerre, prévoient en plus le partage de la Pologne entre les deux puissances.

 

Pacte de non agression.jpg

 

 

 Pacte non agression (carte).png

 

 

Hitler ayant non seulement les mains libres, mais bénéficiant de la complicité de l'URSS attaque, sous un faux prétexte (des soldats polonais auraient attaqué un poste frontière allemand) , la Pologne le 1er septembre 1939.

 

 

Invasion Pologne (carte).jpg

 

Invasion Pologne (photo).jpg

 

 

La Pologne étant protégée par un traité d'alliance par la France et le Royaume-Uni, ces derniers estimant qu'on ne peut désormais plus reculer, déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.

 

L'armée polonaise, bien que très courageuse, ne peut résister à la puissance de l'armée allemande, surtout qu'elle est attaquée à revers par l'URSS le 17 septembre. La Pologne est obligée de capituler le 5 octobre 1939.

 

Pendant ce temps, à part une légère offensive, l'armée française attend derrière une ligne fortifiée : la ligne Maginot.

 

 

Ligne Maginot (carte).gif

 

Ouvrage de Fermont en Meurthe et Moselle

Ligne Maginot (Fermont 54).jpg

 

 

II/ LA GUERRE EN EUROPE.ET EN AFRIQUE

 

 

Les victoire de l'Axe.

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6767425_201701065909753.jpg

 

A l'ouest, après une longue période d'inaction (la Drôle de guerre), les Allemands passent à l'offensive le 10 mai 1940. Après avoir conquis rapidement le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas et la Belgique, ils envahissent la France en évitant la ligne Maginot et en passant par les Ardennes, ce qui leur permet d'encercler l'armée française et l'armée anglaise qui se sont engagées en Belgique.

 

 

Mai 1940 (carte).jpg

  

Blitzkrieg (schéma).jpg

  

 

 

L'armée anglaise est obligée de rembarquer à Dunkerque, mais elle laisse tout son matériel sur les plages, tandis que la France est obligée de demander l'armistice le 22 juin 1940.

 

 

Dunkerque 1940-1.jpg

 

Dunkerque 1940-2.jpg

 

 

Cet épisode de la guerre est évoqué dans le film Dunkerque de Christopher Nolan (2017). Ce film a rapporté en quelques mois plus de 500 millions de dollars de recette, devenant le plus grand succès mondial d'un film traitant de la Deuxième Guerre mondiale. 

 

Dunkerque 1.jpg

 


Dunkerque 2.jpg

 


Dunkerque 3.jpg

 

 

L'objectif suivant est l'Angleterre. Entre temps le Premier Ministre Neville Chamberlain a été remplacé par Winston Churchill qui va entraîner son pays dans une résistance inconditionnelle. Cette période particulièrement critique est évoquée dans le film "Les heures sombres" de Joe Wrightg (2017) avec Gary Oldman dans le rôle de Churchill. 

 

 

Heures sombres (Les) 1.jpg

 

 

Heures sombres (Les) 2.jpg

 


Heures sombres (les) 4.jpg

 

 

Mais pour conquérir l'Angleterre, il faut s'assurer de la maîtrise aérienne. La première phase de la bataille d'Angleterre consiste donc en une bataille aérienne. Les chasseurs et bombardiers allemands cherchent à détruire l'aviation anglaise pour protéger le débarquement des troupes allemandes. Mais les Anglais disposent de trois avantages :

 

  • Des avions qui sont supérieurs aux avions allemands (en particulier le Spitfire).

 

  • Des aviateurs qui combattent au dessus de l'Angleterre. Lorsqu'ils sont abattus, s'ils ne sont pas tués, ils peuvent combattre à nouveau, alors que tout pilote allemand abattu, mort ou vivant, est perdu pour l'Allemagne.

 

  • Les Anglais disposent d'une nouvelle « arme » : le radar qui permet de détecter l'approche des avions ennemis et laissent le temps aux chasseurs de décoller. Les pilotes anglais ne sont donc jamais surpris.

 

Bataille d'Angleterre.jpgAu premier plan un Me 109 allemand, à l'arrière plan un Sptifire anglais

 

 

L'Allemagne n'arrive pas, malgré le bombardement des villes anglaises, à briser l'aviation et la détermination des Anglais. Après quelques mois, Hitler est obligé d'abandonner son idée d'invasion faute de supériorité aérienne.

 

 

 

Blitz 1.jpg

 

 

Blitz 2.jpg

 

En février 1941, Hitler intervient en Afrique pour aider ses alliés italiens qui se sont attaqués à l'Egypte depuis la Libye. Mais mis en difficulté par les Anglais pour qui le contrôle du canal de Suez est vital et qui jettent toutes leurs forces dans cette bataille, Hitler envoie un corps expéditionnaire commandé par un de ses meilleurs généraux : le général Rommel.  

 

 

Afrika Korps (carte).jpg

 

Au printemps 1941, Hitler est obligé de venir en aide à son allié italien qui a attaqué la Grèce et la Yougoslavie. Cette campagne a pour conséquence de retarder son grand projet : l'invasion de l'URSS.

 

Le 21 juin 1941, Hitler déclenche l'opération Barbarossa, c'est-à-dire l'attaque de l'URSS. Staline est totalement pris par surprise alors que son armée est toujours en pleine reconstitution. L'avance allemande est foudroyante, les prisonniers soviétiques se comptent par centaines de milliers.

 

 

Barbarosa (carte).jpg

 

 

Barbarosa. Leningrad 10-41.jpgBanlieue de Léningrad, octobre 1941

 

 

 

A la fin de l'année 1941, malgré la boue de l'automne qui a fortement ralenti la progression des troupes, les Allemands sont à proximité de Moscou et mettent le siège devant Leningrad.

 

Mais l'armée allemande n'est pas équipée pour les grands froids (et l'hiver 1941-1942 est l'un des plus froid du siècle). Elle ne peut que reculer de plusieurs centaines de kilomètres devant une offensive soviétique lancée à partir du 5 décembre 1941.

 

 

A partir du printemps 1942, les Allemands reprennent l'offensive en Russie. Le nouvel objectif est Stalingrad sur la Volga. Rapidement cette ville, la ville de Staline, devient un symbole et les combats vont être acharnés pour la conquête et la défense de cette cité.

 

 

La reconquête alliée.

 

 

 

Libération Europe par Alliés 1943-1945.jpg

 

 

Le courant de l'année 1942 marque le basculement de la guerre pour les forces de l'Axe.

 

 

En Afrique, les forces allemandes sont définitivement stoppées à El Alamein en septembre.

 

 

En novembre des forces anglo-américaines débarquent en Afrique du Nord qui va servir par la suite de base de départ pour la reconquête de l'Europe par la Méditerranée.

 

 

Afrique du Nord. Débarquement (carte).jpg

 

 

 

En Russie, les Allemands se retrouvent encerclés dans Stalingrad et doivent capituler fin janvier 1943. Ils connaissent une nouvelle grande défaite à Koursk en juillet 1943.

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6767426_201701060022635.jpg

 

Colonne de prisonniers allemands après leur reddition. 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_6767431_201701060531933.jpg

 

La bataille de Stalingrad a été traitée par un film de Jean jacques Annaud (2001) à travers le duel entre deux tireurs d'élites instrumentalisés par la propagande de leurs pays respectifs. 

 

 

Si le tireur allemand est historiquement sujet à caution, le tireur soviétique s'inspire du soldat soviétique Vassili Zaitsev qui est crédité de 220 soldats allemands abattus.  

 

 

Stalingrad 1.jpg

 


Stalingrad 2.jpg

  

A partir de ce moment là, l'initiative stratégique est passée du côté des Alliés.

 

En Méditerranée, les Américains débarquent en Italie en juillet 1943 pour prendre l'Allemagne à revers. Mais la résistance allemande est acharnée et la progression très lente.

 

 

Débarquement Italie 1943.png

 

Parmi les troupes ayant débarquées en Italie se trouvent des éléments de la 1ere Armée française dont beaucoup de soldats sont issus des colonies, Nord africains en particulier. 

 

Le film Indigènes de Rachid Bouchareb (2006)leur rend hommage. 

 

 

Indigènes 1.jpg

 


Indigènes 2.jpg

 

  

A l'Ouest, le grand débarquement se déroule le 5 juin 1944 sur les plages de Normandie (opération Overlod). Mais le bocage normand ralentit fortement la progression des alliés qui doivent faire face à une très forte résistance allemande. 

 

 

Normandie. Débarquement (carte).jpg

   

Le débarquement du 6 juin 1944 vu par Robert Capa

 

Capa. Débarquement 2.jpg

 

Capa. Débarquement 3.jpg

 

 

https://static.blog4ever.com/2008/09/243973/artfichier_243973_3439696_201402172005710.jpg

 

 

Plusieurs films évoquent ce moment. 

 

 

Le jour le plus long, film de presque 3 heure sorti en 1962 d'après un ouvrage de Cornélius Ryan. Il privilégie l'aspect historique, reprenant chronologiquement tous les événements du débarquement. Ce film rassemble presque tous les grands acteurs de l'époque. 

 

Jour le plus long 1.jpg

 


Jour le plus long 2.jpg

 


Jour le plus long 3.jpg

 


Jour le plus long 4.jpg

 

 

Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg (1998) avec Tom Hanks et Matt Damon dont les scènes sont particulièrement réalistes. 

 

 

Il faut sauver le soldat Ryan 1.jpg

 


Il faut sauver le soldat Ryan 2.jpg

 


Il faut sauver le soldat Ryan 3.jpg

 

 


Il faut sauver le soldat Ryan 6.jpg

 

 

Band of Brothers, série en 10 épisodes de Steven Spielberg et Tom Hanks (2001) qui raconte l'histoire, vraie, du débarquement à la fin de la guerre, des hommes de la compagnie E du 506 régiment parachutiste de la 101e division aéroportée. Elle est adaptée du livre de l'historien Stephen E Ambrose. 

 

 

Band of Brothers 1.jpg

 


Band of Brothers 2.jpg
A gauche les vrais soldats de la Easy Company, à droite les acteurs. 

 

Paris est libéré le 25 août 1944 par la 2e Division Blindée française du général Leclerc. 

 

Paris. Libération 1.jpg

 

Entre temps, la 1ere armée française soutenue par des troupes américaines a débarqué en Provence le 15 août 1944. Elle progresse beaucoup plus rapidement le long de la vallée du Rhône.

 

 

Provence. Débarquement (carte).jpg

 

Lyon est libéré le 3 septembre 1944.

 

 

Lyon. Libération.jpg

 

Les Alliés poursuivent la reconquête et entrent en Allemagne le 7 mars 1945

 

 

Le film "Fury" de Scott Eastwood (2014) avec Brad Pitt, narre à la fois la campagne d'Allemagne et le quotidien d'un équipage de char de combat. Il rend compte aussi de la supériorité des chars allemands (Tigre) sur les chars américains (Sherman) heureusement en trop petit nombre, et du fanatisme de certains soldats allemands, même très jeunes. 

 

Ce film s'inspire de la vie du tankiste Lafayette G Pool qui en 81 jours de combat détruisit 12 chars et 258 véhicules blindés divers. 

 

 

Fury 1.jpg

 


Fury 2.jpg

 

 

A l'Est, après la victoire de Koursk, les Soviétiques vont peu à peu libérer leur territoire, puis la Pologne et entrer en Allemagne à la fin de l'année 1944.

 

Le 25 avril 1945, à Torgau sur l'Elbe, les forces soviétiques font leur jonction avec les forces américaines. L'Allemagne est désormais totalement encerclée.

 

 

Torgau 1945.jpg

 

  

Le 30 avril 1945, Hitler se suicide dans son bunker de Berlin.

 

La bataille de Berlin avait débuté le 24 avril. Elle se termine le 2 mai.

 

 

Berlin. Prise.jpg

 

 

Le 8 mai 1945, l'Allemagne capitule sans conditions. C'est la fin de la guerre en Europe.

 

 

Allemagne. Capitulation.jpg

 

III/ LA GUERRE DANS LE PACIFIQUE

 

 

Dans le Pacifique, les Japonais avaient entamé une politique de conquête, au détriment de la Chine, dès 1937.

 

Mais cette politique et l’alliance avec l'Allemagne et l'Italie (1940) menacent les intérêts américains et occidentaux en Asie. Les Etats-Unis, l’Angleterre et les Pays-bas décrètent, en juillet 1941, un embargo sur le pétrole et l'acier.

 

En réaction, en septembre 1941, la guerre est décidée contre les Etats-Unis.

 

  

 

Guerre en Asie 1939-1945.jpg

 

Le 7 décembre 1941, au matin et sans déclaration de guerre, les Japonais lancent une attaque aéronavale sur Pearl Harbor (Hawaï), port de la flotte de guerre du Pacifique. Cette attaque cause la mort de 2400 Américains, mais épargne les porte-avions absents du port.

 

 

Pearl Harbor (carte).jpg

 

Pearl Harbour. Photo japonaise attaque.jpg

Arizona Memorial 

Pearl Harbor. Arizona Memorial.jpg

 

L'attaque de Pearl Harbor est évoquée dans le film "Pearl Harbor" de Michael Bay (2001) avec Ben Affleck, Alec Baldwin et Jon Voigt. Ce film évoque à la fois l'attaque surprise et le raid de Doolittle sur Tokyo le 18 avril 1942. 

 

 

Pearl Harbor 1.jpg

 


Pearl Harbor 2.jpg

  

Dans les mois qui suivent, profitant de l'affaiblissement momentané des Etats-Unis, le Japon conquiert de nombreuses îles dans le Pacifique (Îles Marianne), les Philippines, les Indes néerlandaises, la Thaïlande, la Birmanie, une partie de la Nouvelle Guinée. Ils sont aux portes de l'Australie.

 

Les 7 et 8 mai 1942, se déroule la bataille de la mer de Corail (entre l'Australie et la Nouvelle Guinée) entre la flotte américaine et la flotte japonaise. Elle est la première bataille aéronavale de l'histoire, c'est-à-dire que les forces navales s'affrontèrent par avions interposés sans jamais se voir. Les pertes sont à peu près équivalentes, mais cette bataille marque un coup d'arrêt aux conquêtes japonaises.

 

 

Bataille mer de Corail (carte).jpg

 

 

 

Le mois suivant la bataille de Midway du 5 au 7 juin 1942 marque le vrai tournant de la guerre. Si les Américains perdent 1 porte-avions, 1 destroyer, 107 avions et 307 morts, les Japonais perdent 4 porte-avions, 1 croiseur lourd, 248 avions et plus de 3000 morts. C'est une lourde défaite pour les Japonais qui désormais perdent l’initiative stratégique.

 

 

Attaque de l'USS Yorktown

Midway. Attaque USS Yorktown.jpg

 

Chavirage de l'USS Yorktown 

Midway. Chavirage Yorktown.jpg

 

 

Après Midway, les Américains vont petit à petit reconquérir tous les territoires perdus.

 

 

 

Pacifique (carte).jpg

 

 

 

Entre temps, à la surprise générale, surtout des Japonais qui se croyaient invulnérables, le 18 avril 1942, 16 bombardiers américains décollant d'un porte-avions mènent un raid de bombardement sur Tokyo.

 

Mais plus les Américains se rapprochent du Japon, plus la résistance japonaise s’accroît. La prise de l'île d'Iwo Jima (21 km² soit trois fois Sainte-Foy-les-Lyon) en mars 1945 dure plus d'un mois et coûte plus de 26.500 hommes (tués, blessés et disparus) aux Américains contre 22.000 hommes aux Japonais.

 

Afin de réduire leurs pertes et de forcer le Japon à la capitulation, les Américains lancent deux bombes atomiques :

 

  • Le 6 août 1945 sur Hiroshima (entre 95.000 et 166.000 morts).

 

Hiroshima 1.jpg

 

 

  • Le 9 août 1945 sur Nagasaki (entre 60.000 et 80.000 morts).

 

 

Nagasaki 1.jpg

 

 

Ces deux bombardements et l'entrée en guerre de l'URSS contre le Japon vont le convaincre de capituler. Celle-ci est annoncée le 14 août et l'acte est signé le 2 septembre 1945. C'est la fin de la guerre du Pacifique et de la Deuxième Guerre mondiale. 

 

 

Japon. Capitulation.jpg

 

 



12/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 353 autres membres