Thème 6 leçon 2. Le monde au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique (leçon complète)

L2. LE MONDE AU TEMPS AU CHARLES QUINT ET DE SOLIMAN LE MAGNIFIQUE

 

 

Pourquoi et quelles formes prend la concurrence entre deux grands souverains du XVIe siècle ? Charles Quint et Soliman le Magnifique.

 

 

I. EC. CHARLES QUINT, MONARQUE UNIVERSEL ?

 

 

Q1. Quand Charles Quint a-t-il régné (dates et siècle) ? Charles Quint a régné effectivement de 1516 à 1555. Il a donc régné au dans la première moitié du XVIe siècle.

 

 

Doc. Charles Quint (1500 – 1519 – 1558)

Charles de Habsbourg dit Charles Quint (5) est roi d'Espagne à partir de 1516 puis Empereur du Saint-Empire romain germanique à partir de 1519. Il renonce progressivement à ses différents titres à partir de 1555.

 

 

 

Q2. De qui Charles Quint prétend-il tenir son pouvoir ? Charles Quint prétend tenir son pouvoir directement de Dieu.

 

 

Q3. D'après ce texte de qui est-il l'héritier ? Il est l'héritier de Charlemagne.

 

 

Q4. Selon le chancelier, quelle responsabilité le titre impérial donne-t-il à son maître ? Selon le chancelier Gattinara, Charles Quint doit désormais dirigé toute la chrétienté.

 

Doc. L'ambition d'une monarchie universelle.

Elu empereur, Charles Quint reçoit une lettre de son chancelier.

« Sire, Dieu vous a élevé par-dessus tous les rois et princes de la chrétienté à une puissance que seul Charlemagne a jusqu'ici possédée. Vous êtes sur la voie de la monarchie universelle, vous allez réunir toute la chrétienté sous votre autorité. » (D'après M Gattinara, juillet 1519)

 

 

Q5. Quelle cérémonie justifie cette prétention ? La cérémonie du sacre par le pape, plus haute autorité du monde chrétien, justifie cette prétention. Le dernier empereur couronné par le pape avait été Charlemagne.

 

  

Charles Quint. Couronnement.jpg

Couronnement de Charles Quint par le Pape le 24 février 1530.

Assiette en faïence du XVIe siècle, Musée Civico, Bologne, Italie.

 

 

Q6. De quels territoires Charles Quint a-t-il hérité ? Charles Quint hérite de l'Espagne, de la Sardaigne, du royaume de Naples, de la Sicile, de l'Autriche, de la Franche-Comté et des Pays-bas.

 

 

Q7. Quels territoires lui ou son frère acquièrent-ils ? Ils acquièrent le Milanais, une partie des Pays-Bas, des territoires à l'Est de l'Empire et le titre d'empereur du Saint Empire romain germanique.

 

 

Q8. Que peut-on dire de la situation de la France ? La France est encerclée par la puissance espagnole.

  

 Charles Quint. Empire (carte).jpg

 

 

Q9. Quels éléments montrent la puissance de l'armée espagnole ? L'armée espagnole est très bien équipée. Ses troupes mêlent à la fois des piquiers qui empêchent les ennemis d'approcher et protègent de soldats armés de mousquets qui délivrent une grande puissance de feu.

 

 

 Espagne. Tercio 2.jpg

  

Espagne. Tercio 1.jpg

 

Q10. Quel est le territoire conquis ? Il s'agit de l'Empire Aztèque au Mexique.

 

 

Q11. Comment se manifeste la domination de Charles Quint sur Tenochtitlan ? Cette domination se manifeste par le drapeau de Charles Quint déployé sur la pyramide qui est un temple dédié aux principaux dieux aztèques.

  

 Mexico. Conquête par Cortes.jpg

 

 

Paragraphe. Durant son règne, Charles Quint aspire à mettre en place une monarchie universelle, c'est-à-dire dominer les quatre parties du monde connu (Europe, Afrique, Asie et Amérique). Pour cela il entreprend de nombreuses conquêtes (en particulier en Amérique qui vient d'être découverte), grâce à une armée de très bonne qualité. Mais il utilise aussi des moyens politiques et religieux pour asseoir sa domination. Dans le domaine politique, il se fait élire empereur du Saint Empire romain germanique ce qui en fait le suzerain de nombreux princes. Dans le domaine religieux, son sacre par le pape en fait un souverain supérieur à tous les autres.

 

 

II. EC SOLIMAN LE MAGNIFIQUE, UN GRAND CONQUERANT.

 

 

Q12. Quand Soliman le Magnifique a-t-il régné (dates et siècle) ? Soliman le Magnifique règne de 1520 à sa mort en 1566, c'est-à-dire à peu près au même moment que Charles Quint.

 

 

Doc. Soliman le Magnifique. (1494 – 1520 – 1566).

Soliman le Magnifique est le 10e sultan de la dynastie ottomane fondée en 1299. Il est considéré comme le sultan le plus important de la dynastie ottomane l'ayant menée à son apogée tant dans le domaine économique, militaire et culturel.

 

 

Q13. Quels sont les titres que s'attribue Soliman ? De qui prétend-il les tenir ? Que peut-on en conclure ?

    • Il s'attribue les titres de sultan des sultans, souverain des souverains, distributeur des couronnes aux monarques (rois) de la surface du globe, l'ombre d'Allah sur terre.

    • Il prétend détenir ces titres d'Allah lui même (par la grâce d'Allah).

    • On peut en conclure deux choses :

      • Que, dans le monde musulman, il est lui aussi un souverain de droit divin.

      • Qu'il est souverain supérieur, qu'il n'y a personne au dessus de lui, à part Allah bien entendu.

 

Doc. Soliman le Magnifique, le « guerrier de la foi ».

« moi qui suis par la grâce d'Allah, dont la puissance est glorifiée et dont la parole est exaltée par les miracles sacrés de Mahomet, le sultan, le souverain des souverains, le distributeur des couronnes aux monarques de la surface du globe, l'ombre d'Allah sur la terre. »

 

 

Q14. Quels territoires possède Soliman lorsqu'il arrive au pouvoir ? Lorsqu'il arrive au pouvoir Soliman possède déjà de nombreux territoires :

    • En Asie : Anatolie, Mésopotamie (en partie), Palestine, Hedjaz.

    • En Europe : Macédoine, Serbie, Bulgarie, Moldavie.

    • En Afrique : Egypte.

    • En Méditerranée : Les îles de Chypre, Malte et Rhodes.

 

Q15. Quels territoires conquiert-il ? Lui et son fils vont conquérir de nombreux territoires :

    • En Asie : Reste de la Mésopotamie et Yémen.

    • En Europe : Hongrie et territoires autour de la mer Noire. On remarque qu'il menace Vienne.

    • En Afrique. Toute la côte d'Afrique du Nord jusqu'à Alger.

 

Q16. Pourquoi Soliman est-il perçu comme une menace par les Européens ? Soliman est perçu comme une menace car il contrôle déjà une grande partie de l'Europe du Sud-Est et poursuivant ses conquêtes se rapproche dangereusement de Vienne.

 

  

Soliman. Expansion ottomane (carte).jpg

 

 Q17. Quelles sont les raisons de la puissance militaire de Soliman ? La puissance militaire de Soliman peut s'expliquer de plusieurs manières ;

    • Une armée très nombreuse, souvent beaucoup plus nombreuse que celle de ses adversaires.

    • Des troupes d'élites très bien entraînées, les janissaires.

    • L'utilisation d'une artillerie très nombreuse.

 

 

Soliman. Conquête Hongrie..jpg

La bataille de Mohacs oppose 25.000 Hongrois et 53 canons à 55.000 Ottomans et 160 canons.

Les janissaires sont des jeunes chrétiens pris de force à leurs familles, convertis à l'Islam puis

entraînés pour devenir l'élite de l'infanterie ottomane.

 

 

Paragraphe. L'Empire ottoman qui a succédé à l'empire arabe, est lui aussi dirigé par un grand conquérant, Soliman le Magnifique, qui élargit énormément son empire au détriment de l'Europe chrétienne. Lui aussi se considère comme un souverain supérieur à tous les autres grâce au soutien d'Allah.

 

 

III. CHARLES QUINT ET SOLIMAN S'AFFRONTENT EN MEDITERRANEE. 

 

 

Q18. Quel exploit militaire Soliman le Magnifique réalise t-il dès le début de son règne ? Comment parvient-il à ce résultat ?

En 1522, Soliman réussit à s'emparer de l'île de Rhodes contrôlée par des Chrétiens.

Pour arriver à ce résultat, il n'hésite pas à entreprendre un long siège (6 mois), mais surtout à mobiliser une énorme armée pour l'époque (200.000 hommes)

 

 

 Rhodes. Siège.jpg

 

 

  

Q19. Pourquoi le Pape encourage-t-il l'expédition menée par Charles Quint contre Barberousse ? Le pape encourage l'expédition contre Barberousse car celui-ci martyrise les chrétiens, en particulier en les capturant pour les réduire en esclavage. S'attaquer à Barberousse c'est donc défendre les Chrétiens.

 

 

Q20. Comment encourage-t-il les Chrétiens à participer à cette expédition ? Pour encourager les Chrétiens à participer à cette expédition, le pape promet des indulgences, c'est-à-dire l'effacement des péchés pour ceux qui participeront soit financièrement soit militairement.

 

 

Q21. A quoi cela fait-il penser ? Cela fait penser à l'esprit de croisade du Moyen-Age.

 

 

Doc. Le pape soutien Charles Quint.

«Le pape Paul III voyant la rage, la grande puissance, la cruauté et la tyrannie du très cruel ennemi des chrétiens Barberousse, lequel a capturé tant de pauvres chrétiens, estima qu'un si grand inconvénient serait insoluble sans la grâce de Dieu, et voyant l'empereur Charles Quint s'attaquer à la domination dudit Barberousse, il donne des indulgences à ceux qui l'aideraient de leurs biens ou de leurs personnes en une si sainte expédition. » (Chronique de Besançon, publié à l'occasion de l'expédition de Charles Quint en Tunisie).

 

 

Q22. Pour quelles raisons Soliman et Charles Quint entrent-ils nécessairement en rivalité ? Chacun désirant être « le seigneur du monde », ces deux souverains ne peuvent qu'entrer en rivalité, d'autant plus que leurs empires sont en contact l'un envers l'autre.

 

 

Q23. Comment l'auteur explique-t-il les victoires de Soliman ? Quel argument semble le plus recevable ? Justifie ta réponse. L'auteur explique les victoire de Soliman par deux types d'arguments :

    • Un argument religieux. Les péchés des Chrétiens détournent l'aide de Dieu. Cela veut dire que d'après l'auteur, les Chrétiens ne sont pas assez croyants et qu'ils sont donc punis par Dieu qui préfère donner la victoire aux Turcs.

    • Un argument militaire. Les Turcs possèdent une armée supérieur à l’armée chrétienne. Elle est en particulier mieux disciplinée et mieux organisée, mais aussi souvent plus nombreuse.

C'est l'argument militaire qui est le plus recevable car objectif, c'est-à-dire fondé sur une réalité, alors que l'argument religieux n'est que subjectif c'est-à-dire fondé sur une croyance, que tout le monde ne partage pas forcément.

 

 

Doc. Deux adversaires.

«  Ces empereurs, Charles et Soliman possédèrent autant que les Romains. Ces deux hommes se partagent la monarchie (universelle) : chacun travaille à devenir le seigneur du monde, mais nous voyons qu'à cause de nos péchés Soliman arrive mieux que Charles à satisfaire ses désirs.

Tous deux s'adonnent également à la guerre, mais les Turcs parviennent mieux à mettre en œuvre leurs projets que les Espagnols. Ils se plient mieux à l'ordre et à la discipline de la guerre. »

(D'après F Lopes de Gomara. Chronique de Barberousse, 1545)

 

 

Paragraphe. Les deux souverains désirant être le « maître du monde » et Soliman menaçant les intérêts Chrétiens en Méditerranée, cette rivalité ne pouvait que déboucher sur des guerres, avec dans un premier temps un net avantage pour les Turcs, Charles Quint obtenant des succès limités.

 

 

Conclusion. La première moitié du XVIe siècle voit se dérouler, dans l'espace méditerranéen, une lutte pour le contrôle de cet espace entre deux grands empires dirigés l'un par Charles Quint, l'autre par Soliman le Magnifique. Il faudra attendre 1571 (bataille navale de Lépante) pour que les Chrétiens mettent fin à la domination turque sur l'espace méditerranéen.



26/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 197 autres membres