Vocabulaire Histoire 3eme

VOCABULAIRE DU PROGRAMME D’HISTOIRE DE 3e.

 

 

(Les chiffres entre parenthèses renvoient au numéro du thème auquel ces dates sont rattachées)

 

 

Alliance atlantique (OTAN). Alliance militaire défensive conclue en 1949 entre les États-Unis, le canada et la plupart des pays d'Europe de l'Ouest.

 

Alliés (1).

  • Durant la Première Guerre mondiale désigne la France, le Royaume-Uni, la Russie et tous les pays qui luttent contre l'Allemagne.

  • Durant la Deuxième Guerre mondiale désigne l'Alliance mise en place contre les forces de l'Axe.

 

Al-Qaida (« la base » en arabe). Organisation terroriste islamiste créée par Ben Laden.

 

Alternance politique. Passage au pouvoir d'une majorité politique à une autre.

 

Antisémitisme. Désigne la haine des Juifs qui peut se traduire par des attitudes et des actes d’hostilité.

 

Armée rouge (1). Armée créée par Trotski pour lutter contre les ennemis de la révolution bolchevique. Par la suite deviendra le nom officiel de l'armée de l'URSS.

 

Armistice (1). Accord permettant la fin temporaire des combats. L'armistice ce n'est ni la fin des combats, ni la paix.

 

Arrière (1). Espace éloigné du front, hors de portée de l'artillerie.

 

Aryens. Race inventée par les théoriciens racistes, d’où seraient issus les Allemands. Elle est considérée par les nazis comme et supérieur.

 

Axe (Forces de l'). Durant la Deuxième Guerre mondiale, désigne l'Alliance rassemblant l'Allemagne, l’Italie et le Japon.

 

Belligérants (1). Pays en guerre.

 

Blitzkrieg. Voir Guerre éclair.

 

Blocus. (1) Siège d'une ville ou d'un pays pour l'isoler de l'extérieur. Lorsque des navires bloquent une côte on parle de blocus naval.

 

Bolchevik (Parti) (1). Parti socialiste fondé en 1912, en Russie, par Lénine, favorable à une révolution immédiate.

 

Bourrage de crâne (1). Terme utilisé pour désigner la propagande durant la Première guerre mondiale (et uniquement ce conflit).

 

Boycott. Refus de fréquenter un lieu ou d’acheter certains produits.

 

Brigades internationales. Armée de volontaires venus du monde entier pour combattre en Espagne aux côtés des Républicains contre Franco.

 

Brutalisation. Violence extrême qui a des conséquences importantes sur les mentalités et les comportements des sociétés après la guerre.

 

Camp de concentration. Lieu de détention de masse où sont enfermés, sans jugement et dans des conditions inhumaines, des opposants politiques, des groupes ethniques ou religieux.

 

Camp d’extermination. Camp créé par les nazis, à partir de Décembre 1941 dans le but d’exterminer les Juifs et les Tziganes, la majorité étant gazée dès son arrivée au camp.

 

Camp de prisonniers. Camp destiné à accueillir les prisonniers de guerre dans le respect des conventions de Genève. Ils n’ont rien à voir avec les camps de concentration et les camps d’extermination. Ils peuvent être inspectés par les représentants de la Croix Rouge.

 

CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier). Un marché commun du charbon et de l'acier créé en 1951 par 6 pays d'Europe de l'ouest.

 

CEE (Communauté Économique Européenne). Marché commun fondé en 1957 par le traité de Rome. Il succède à la CECA.

 

Centraux (Empires) (1). Durant la Première Guerre mondiale, désigne l'alliance entre l'Allemagne, l’Autriche-Hongrie, l'Empire Ottoman.

 

Centre de mise à mort . Expression désignant les camps d'extermination.

 

Chancelier. Chef du gouvernement allemand (équivalent de Président du Conseil ou de Premier ministre).

 

CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce Et le Développement). Organisation de l'ONU créée en 1964. Elle est chargée d'aider les pays en développement à améliorer leur commerce et à se développer.

 

Coalition. Alliance momentanée de puissances dans le but de lutter contre un adversaire commun.

 

Cohabitation. Présence à la tête de l’état d'un Président et d'un gouvernement de tendances politiques opposées.

 

Collectivisation des terres. En URSS, mise en commun des terres dans de grandes exploitations collectives.

 

Communisme (1). Modèle idéologique, développé au XIXe siècle par Karl Marx, reposant sur une société » sans classe et sur la propriété collective.

 

Condor (Légion). Nom donné au corps expéditionnaire aérien allemand durant la guerre d'Espagne. C'est lui qui est responsable du bombardement de Guernica.

 

Corps francs. Groupes paramilitaires anti-bolcheviks qui se forment après la guerre en Allemagne. Ils sont utilisés par le gouvernement allemand pour écraser les révolutions communistes.

 

Culte de la personnalité. Admiration collective, presque religieuse, pour une personnalité politique.

 

Décolonisation. Indépendance rendue aux colonies.

 

Déportation (1). Transfert forcé d'une population d'un lieu à un autre.

 

Dictature. Régime politique où le pouvoir est confisqué par une personne ou un petit groupe de personnes.

 

Discrimination. Le fait de distinguer et de mettre à l'écart une minorité de personnes par rapport au reste de la société.

 

Einsatzgruppen. Unités de soldats allemands chargées de tuer les Juifs, les Tziganes et les responsables communistes en URSS. Ils sont aidés par des auxiliaires locaux (Ukrainiens, Biélorusses, Lituaniens etc..) Les membres de ces unités n’étaient pas tous nazis.

 

D-Day. Expression désignant le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie.

 

Détente (La). Période d'apaisement entre les États-Unis et l'URSS allant de 1962 à 1975.

 

Diaspora (1). Dispersion d'un peuple en dehors de son pays d'origine.

 

Diktat (1). Terme très fort utilisé par les Allemands pour qualifier le traité de Versailles qui leur a été imposé.

 

Élections locales. Élections municipales, c'est à dire les élections des conseillers municipaux dans les communes.

 

Espace vital. Pour les Nazis, expression qui désigne les territoires nécessaires au développement du peuple allemand. Cet espace vital se situe à l'Est (Pologne et URSS)

 

Ethnie (1). Groupe dont les membres se reconnaissent une origine et une culture communes.

 

Exode. Fuite des civils français devant l'avancée des troupes allemandes en mai-juin 1940.

 

Expropriation. Action visant à priver une personne d’une partie ou de l’ensemble de ses biens.

 

Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) . Voir Résistance intérieure.

 

Forces Françaises Libres (FFL). Armée composée de volontaires français fondée par le général De Gaulle pour lutter aux côtés des alliés.

 

Front. (1). La ligne le long de laquelle se font face les armées ennemies. Il peut être mouvant, c''est la guerre de mouvement ou fixe c'est la guerre de tranchées.

 

Front national. Parti politique d'extrême droite fondé par Jean-Marie Le Pen en 1972.

 

Front populaire. Rassemblement des partis et organisations de gauche qui se forme en 1935 (SFIO, Radicaux, Parti Communiste). Il a pour but de faire barrage aux ligues d'extrême droite.

 

Génocide (1) (du grec genos, peuple, et du latin occidere, tuer). Il s’agit de l’extermination volontaire et systématique de tout un peuple en raison de ses origines ou de sa religion.

 

Gestapo (police secrète d’Etat). Police chargée de traquer tous ceux qui sont considérés comme des ennemis du régime.

 

Ghetto. A l’origine désigne un quartier Juif. Durant la 2e Guerre mondiale, désigne les quartiers des villes de Pologne et des Pays Baltes où, à partir d’octobre 1939, sont enfermés les Juifs dans des conditions sanitaires désastreuses provoquant ainsi une très forte mortalité.

 

Goulag (direction générale des camps de travail). Ensemble des camps de travail où sont enfermés les criminels et les opposants politiques en URSS.

 

Grande dépression. Période de crise économique et sociale débutée aux Etats-Unis en 1929. Elle s'étend au reste du monde au début des années Trente. L'Allemagne est particulièrement frappée.

 

Guerre d’anéantissement. Guerre visant à la destruction totale des forces militaires et des populations ennemies. Elle peut prendre la forme extrême du génocide (concerne la 2e Guerre mondiale).

 

Guerre civile (1). Guerre opposant les populations d'un même Etat.

 

Guerre éclair (Blitzkrieg). Désigne une offensive à la fois aérienne et terrestre très mécanisée (des avions qui appuient au sol des chars) dont l'objectif est de percer le front très rapidement puis de désorganiser les lignes de ravitaillement de l'adversaire.

 

Guerre froide. Période allant de 1947 à 1991 durant laquelle les États-Unis et l'URSS s'affrontent sans se faire directement la guerre.

 

Guerre industrielle (1). Guerre durant laquelle sont employées d'importants moyens matériels avec une grande capacité de destruction.

 

Guerre offensive (guerre de mouvement). (1) Guerre où les armées manœuvrent l’une contre l’autre dans le but de se détruire.

 

Guerre de position (1). Voir guerre de tranchées.

 

Guerre totale. (1) Guerre qui mobilise l’ensemble de la population (militaires comme civils) et les ressources d’un pays.

 

Guerre de tranchées (guerre défensive).(1) Guerre où les armées sont dans des tranchées pour se protéger et ne sortent que pour lancer des attaques contre les tranchées ennemies.

 

Guerre d'usure (1). Guerre visant à affaiblir les capacités matérielles et humaines de l'ennemi.

 

Idéologie. Système de pensée dans un domaine particulier (ex idéologie politique).

 

Instabilité ministérielle. Changement fréquent de gouvernement.

 

Insurrection (1). Révolte armée contre le gouvernement. Elle peut parfois déboucher sur une guerre civile.

 

Islamisme. Mouvement qui veut imposer la loi islamique (la charia) dans l'organisation politique et sociale. Il rejette les valeurs occidentales.

 

Kamikaze. Pilote japonais, volontaire ou réquisitionné, chargé d’écraser son avion contre un objectif militaire.

 

Kolkhoze. En Russie, exploitation agricole appartenant à un groupe de paysans qui ont mis en commun leurs terres, leurs outils et leur bétail.

 

Komintern (1). Voir Troisième internationale.

 

Koulak (mot russe). Mot désignant un paysan aisé. Ce terme finit par désigner tout paysan suspecté de s’opposer à la collectivisation des terres. La dékoulakisation est la « liquidation » (exécution, déportation) des koulaks.

 

Législatives. Élections des députés à l'Assemblée nationale.

 

Ligue. En France dans les années 1930, organisation d'extrême droite violemment opposée à la république parlementaire (Action française, Jeunesse patriotes, Croix de feu, Solidarité française).

 

Maquis. Groupe de résistants installé dans une zone retirée (montagnes, forêts) et qui mène des actions de guérilla contre l'armée allemande et la milice.

 

Marché commun. Un espace de libre circulation des marchandises, avec une frontière extérieure commune.

 

Mein Kampf (mon combat). Livre publié par Hitler en 1925. C'est à la fois une autobiographie et un programme politique où son antisémitisme est parfaitement exposé.

 

Milice. Organisation fondée en 1943 par Darnand qui pourchasse les résistants, les juifs et les opposants, en collaboration avec le régime de Vichy et les troupes allemandes.

 

Missile nucléaire. Apparu dans les années 1950, c'est une fusée dotée de charges nucléaires et téléguidés depuis le sol.

 

Monde multipolaire. Monde dominé par plusieurs puissances.

 

Mouvement des non-alignés. Organisation regroupant les pays qui refusent de s'aligner sur les deux blocs.

 

Mutinerie (1). Refus collectif d'obéissance de soldats.

 

Nationalisation. Acquisition par l’Etat d’une entreprise privée. Cette acquisition peut se faire avec ou sans dédommagement de la part de l’Etat.

 

Nationalisme. Pensée politique qui place la nation au dessus de tout.

 

Non-intervention. Politique visant à empêcher l'intervention militaire ou la livraison d'armes de puissances étrangères en direction de l'Espagne lors de la guerre civile (1936-1939)

 

No man's land (1). Désigne l'espace séparant les premières lignes de tranchées ennemies, c'est là que se déroulent les combats.

 

NSDAP (Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands). Mouvement politique fondé par Adolf Hitler en 1920.

 

« Nuit de cristal » (la). Expression qui désigne les violences, les déportations et les assassinats ordonnés par Hitler à l'encontre des Juifs, les 9 et 10 novembre 1938.

 

OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord). Organisation militaire sous commandement américain qui regroupe tous les pays de l'Alliance atlantique.

 

Pacifisme (1). Rejet de la guerre et de la violence.

 

Pacte de Varsovie. Alliance militaire conclue en 1955 entre l'URSS et les pays communistes européens (sauf la Yougoslavie).

 

Parti Socialiste (PS). Parti de gauche qui a succédé à la SFIO en 1971.

 

Pieds-Noirs. Nom donné aux Français vivant en Algérie.

 

Plan Marshall. Aide financière accordée par les États-Unis aux États d'Europe après la guerre. Elle est acceptée par la plupart des États d'Europe de l'Ouest.

 

Pogrom. Massacre, accompagné de pillages, mené contre les Juifs.

 

Poilu (1). Nom affectueux donné aux soldats français de la 1ere Guerre mondiale.

 

Président du Conseil. Nom donné au chef du gouvernement sous la 3e et la 4e République

 

Prolifération nucléaire. Augmentation du nombre de pays détenteurs de l'arme nucléaire.

 

Propagande. Moyens utilisés pour répandre une opinion, une idée.

 

Quinquennal (Plan). Programme fixant ce qui doit être produit pour une période de 5 ans. La planification est introduite dans l’URSS de Staline. Elle est mise en œuvre par un organisme d’Etat : le Gosplan.

 

Référendum. Vote des citoyens qui doivent répondre par oui ou par non à une question posée.

 

Réfugié. Personne fuyant un pays en guerre.

 

Régime parlementaire. Régime politique dans lequel le pouvoir exécutif est soumis au Parlement.

 

Reichstag. Nom désignant le Parlement allemand.

 

Réparations. Dans le traité de Versailles, clause qui prévoit une somme que les Allemands doivent verser aux vainqueurs pour réparer les dommages causés sur leur territoire.

 

Résistance intérieure. Résistants opérant sur le sol français contre l'occupant allemand et le régime de Vichy.

 

S.A (Sturm Abteilungen, Section d’assaut). Milice chargée du service d’ordre au sein du parti nazi. Ses principaux membres sont éliminés en 1934.

 

Samudaripen (« tuez les tous » en romani). Terme désignant le génocide des Tziganes pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

SDN (Société des Nations). Organisation internationale, créée par le traité de Versailles en 1919, qui devait éviter de futures guerres en réglant pacifiquement les différends entre Etats. Elle est l’ancêtre de l’ONU.

 

SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière). Ancêtre du parti socialiste français fondée en 1905. En 1936, elle est dirigée par Léon Blum.

 

Shoah (de l’hébreu « catastrophe »). Désigne le génocide juif durant la 2e Guerre mondiale.

 

Siège. Opération militaire visant à s'emparer d'une ville par un blocus.

 

Solution finale. Expression employée par les nazis, à partir de 1942, pour désigner la destruction totale des Juifs d’Europe.

 

Soviets (« Conseils » en russe). Assemblées composées d’ouvriers, de paysans ou de soldats acquis aux idées révolutionnaires.

 

Spartakistes (groupe). Groupe de socialistes allemands opposés à la guerre et favorables à la révolution. En 1918, ils forment le parti communiste allemand (KPD) proche du parti bolchevik russe.

 

S.S (Schutz Staffeln, Sections de protection). Armée d’élite chargée d’abord de protéger Hitler, puis d’éliminer tous ceux qui sont considérés comme des ennemis du régime nazi.

 

STO (Service du Travail Obligatoire). A partir de 1943, obligation pour les jeunes de 21 à 23 ans d'aller travailler en Allemagne.

 

Taliban (sing talib). Organisation islamiste qui dirige l'Afghanistan de 1996 à 2001.

 

Terre brulée (politique de la). Tactique militaire reposant sur la destruction systématique des habitations, des moyens de production et des transports d’un pays, ceci afin de gêner la progression de l’armée ennemie.

 

Terrorisme. Acte de violence pour créer un climat de terreur et imposer ainsi ses volontés à un Etat ou à une population.

 

Tiers-monde. Nom donné à l'ensemble des pays pauvres, souvent issus de la décolonisation.

 

Totalitaire (Régime ou Etat). Régime politique fondé sur la toute puissance de l’Etat. Il est caractérisé par l’embrigadement de la population, le contrôle total de l’économie, de la culture, le recours à la terreur contre l’ensemble de la population. La propagande et le culte de la personnalité y jouent un grand rôle.

 

Tranchée (1). Fossé creusé dans le sol et destiné à abriter les combattants.

 

Troisième Internationale (Komintern) (1). Organisation créée par Lénine qui réunit les partis communistes des différents pays sous la direction du parti communiste russe. Elle a pour but la diffusion du communisme dans le monde entier.

 

UMP (Union pour un Mouvement Populaire). Parti de droite fondé en 2002 et regroupant l'ancien parti gaulliste et une partie de la droite non gaulliste. Il change de nom en 2015 pour s'appeler « Les Républicains ».

 

Union sacrée. Union de tous les partis politiques pour soutenir le gouvernement durant la 1ere Guerre mondiale.

 

URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques, CCCP en russe, USSR en anglais). Etat fédéral créé par Lénine qui regroupe plusieurs républiques soviétiques qui gardent une certaine autonomie. Elle est créée en décembre 1922.

 

Verts (Les). Parti politique écologiste fondé en 1984.

 

Versailles (Traité de) (1). traité signé le 28 juin 1919 qui met fin officiellement à la Première Guerre mondiale. Il est appelé « Diktat de Versailles » par les Allemands à qui il a été imposé.

 

Weimar (République de). Nom donné au régime mis en place par l'Allemagne entre 1919 et 1933.

 

Zone démilitarisée. Région où est interdite toute activité ou toute installation de type militaire.

 

Dernière mise à jour : 13 septembre 2016

 



25/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 365 autres membres