1914-1918 dans les romans combattants

1914-1918 DANS LES ROMANS DE COMBATTANTS.

(20 références)

 

 

+ Anthologie. Ceux de Verdun. Les écrivains et la grande guerre. Flammarion, Etonnants classiques 2006, 107 pages.

Des extraits de Henri Barbusse (le feu), Louis Ferdinand Céline (Voyage au bout de la nuit), Blaise Cendrars (La main coupée), Roland Dorgelès (Les croix de bois), Maurice Genevoix (Les Eparges), Roger Martin du Gard (Les Thibault), Erich Maria Remarque (A l’ouest rien de nouveau), Jules Romain (Prélude à Verdun).

 

+ BARBUSSE (Henri). Le feu, journal d’une escouade. Folio plus classique.

 

+ CELINE. Casse pipe. Folio 1975 (Gallimard 1952), 123 pages.

Louis Ferdinand Destouches dit Céline s’engage en 1912 au 12e régiment de cuirassiers. Il est grièvement blessé à la fin de l’année 1914 dans les Flandres. Il est réformé avec une invalidité de 70%. Ce roman est donc largement autobiographique.

 

+ CHAINE (Pierre). Mémoires d’un rat.

Commentaires de Ferdinand ancien rat de tranchées.

Edts Tallandier collection Texto, 2008 (1917), 239 pages.

Pierre Chaine (1882 – 1963) fut capitaine au 13e Bataillon de Chasseurs. Après la guerre, il cofonde avec la revue du Temps présent avec José de Berys.

Dans ces deux romans, l’auteur se place dans la peau d’un rat pour raconter le quotidien des poilus, « les changements d’affectation, les diverses offensives, mais aussi les permissions, l’attente avide d’informations et la naissance des rumeurs les plus persistantes, la solitude et surtout la peur. Un tableau original, nourri de réflexions sur la guerre, qui profitant de leur forme fantaisiste, se permettent d’en souligner les absurdités et l’horreur. »

 

+ CHEVALLIER (Gabriel). La peur. Nantes le passeur 2002 (1930), 314 pages. Est aussi disponible dans le Livre de Poche.

Roman en grande partie autobiographique par l’auteur lyonnais de Clochemerle. Propose des éclairages et des réflexions particulièrement intéressants sur la guerre. Un livre majeur.

 

+ DORGELES (Roland). Les croix de bois. Le livre de Poche 2009 (1919), 251 pages.

Un témoignage sur la vie des tranchées.

 

+ DOS PASOS (John). L’auteur, grand romancier américain, s’engage en juillet 1917 dans le corps des ambulanciers. Il écrit trois ouvrages sur la guerre.

- The scene of Battle (1919).

- L’initiation d’un homme (1920), Gallimard Folio (1997), 190 pages.

- Three soldiers (1921), Edts Ecriture 1993. Roman anti-guerre qui raconte l’expérience de 3 jeunes soldats engagés sur le front français. Issus de milieux très différents, ils seront indifféremment dupés, broyés par la machine militaire. C’est un roman sur l’injustice et la bêtise guerrière.

 

+ GIONO (Jean). Le grand troupeau. 1931 réédité chez Folio.

Un roman qui évoque les 4 années de guerre en alternant les scènes dans un village de Provence ou la vie doit suivre son cours et les scènes au front dans la violence des combats. Une dénonciation forte de la guerre.

 

+ HEMINGWAY (Ernest). L’adieu aux armes. Folio (1929).

La guerre vue sur le front italien où l’auteur a servi comme infirmier.

 

+ HEMINGWAY (Ernest). Nicks Adams et la grande guerre.

Une série de nouvelles sur la grande guerre.

 

+ KESSEL (Joseph). L’équipage. Gallimard 1923 (Nouvelle édition en 1969). Folio.

Joseph Kessel lui-même engagé dans l’aviation décrit la vie et la mort des membres d’une escadrille d’observation ayant pour chef le capitaine Thèlis (dont le modèle fut le capitaine Thélis Vachon blessé à mort en combat aérien le 14 octobre 1918).

 

+ MANNING (Frédéric). Nous étions des hommes. Edts Phébus (1929) 2002, 337 pages.

L'auteur d'origine australienne qui a lui même combattu dans la Somme a écrit un roman considéré par beaucoup comme l'un des plus grands romans sur la 1ere Guerre mondiale.

 

+ REMARQUE (Erich Maria). A l’ouest rien de nouveau. Livre de poche 1999 (1928), 220 pages ;

On ne présente plus cet ouvrage pacifiste qui connut dès sa parution un succès mondial et valut à son auteur des persécutions de la part des nazis (ouvrage interdit et brûlé, perte de la nationalité allemande, exil). Ce roman a fait l’objet de plusieurs adaptations au cinéma ou à la télévision.

 

+ REMARQUE (Erich Maria). L'ennemi. Livre de Poche 2013, 93 pages. Un recueil de 6 nouvelles sur la 1ere Guerre mondiale.

L'ennemi.

La femme de Joseph.

Retour à Douaumont.

L'étrange destinée de Johann Bartok.

L'histoire d'amour d'Annette.

Silence.

 

+ VERCEL (Roger). Capitaine Conan. Magnard, classiques et contemporains 2008 (1934), 310 pages avec dossier.

Un excellent roman fondé sur le vécu de l’auteur, décalé par le lieu (front d’Orient), le temps (juste à la fin de la guerre) et le thème (la réadaptation des combattants) ; une œuvre majeure sur la première guerre mondiale.

 

+ WERTH (Léon). Clavel soldat. 1919 réédité chez Viviane Hamy 2006.

 

+ WERTH (Léon). Clavel chez les Majors. Réédité chez Viviane Hamy 2010.

 

 

Dernière mise à jour : 30 décembre 2013



30/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres