1914-1918 dans les romans de non combattants.

 1914-1918 DANS LES ROMANS DE NON COMBATTANTS.

(24 références)

 

+ BAUER (Nathalie). Des garçons d'avenir. Edts Seuil Points 2012, 405 pages.

La guerre vue par des médecins qui tentent de préserver leur amour de la vie.

 

+ BEAUQUEL (Lilyane). Avant le silence des forêts. Gallimard 2011, 294 pages.

La vie de 4 jeunes Allemands dans les tranchées de Lorraine en 1915.

 

+ BERNARD (Michel). La tranchée de Calonne. Edts de la Table ronde 2007, 181 pages.

Un hommage à cette région particulière de la 1ere Guerre mondiale.

 

+ BIENNE (Gisèle). Le cavalier démonté. Ecole des Loisirs, collection Médium, 2006.

En 1964 une petite fille découvre la 1ere Guerre mondiale à travers les récits de son grnd père et de ses amis gueules cassées.

 

+ BOUCHET (Paule du). Le journal d'Adèle. Gallimard Jeunesse.

30 juillet 1914, Adèle commence son journal. C'est la guerre. Ses frères mobilisés reviendront ils à la ferme ? Et Lucien son filleul ? Et Alette sa meilleure amie ?

 

+ BOURCY (Thierry). L'auteur a écrit une série de romans policiers ou son héros l'inspecteur Célestin Louis doit enquêter sur le front

La côte 512.

L'arme secrète de Louis Renault.

Le château d'Amberville.

Les traîtres.

Le gendarme scalpé.

Le crime de l'Albatros.

 

+ BRISOU-PELLEN (Evelyne). Le fils de mon père. Livre de poche Jeunesse, 2009, 224 pages.

En juin 1936 un jeune homme part sur les traces de son père tué dans les derniers jours de la 1ere Guerre mondiale.

 

+ DUGAIN (Marc). La chambre des officiers. Pocket 2004 (1998), 172 pages.

L’auteur a passé une grande partie de son enfance avec son grand père qui était une gueule cassée. Ce roman a été adapté au cinéma.

 

+ DUMUR (Louis). Romancier et poète dramatique Suisse (1860 – 1933). Il est l’un des fondateurs du « Nouveau Mercure de France ». Après la Première Guerre mondiale, il se consacre à l’écriture de romans revanchards.

- Nacht Paris (1919).

- Le boucher de Verdun (19121).

- La croix rouge et la croix blanche ou la guerre chez les neutres.

 

+ DUNETON (Claude). Le monument : roman vrai. Paris Balland 2003, 518 pages.

Partant des 27 noms du monument aux morts de sa commune de Lagleygeolle (Corrèze), l’auteur à l’aide des archives militaires reconstitue la vie de ces victimes. Il découvrira même qu’il manquait une vingt-huitième victime. Depuis l’erreur a été réparée.

 

+ GREGOIRE (Fabian). Lulu et la grande guerre. Ecole des Loisirs.

A travers la correspondance échangée avec son frère soldat, une jeune fille va affronter le vrai visage de la guerre.

 

+ JAPRISOT (Sébastien). Un long dimanche de fiançailles. Folio plus 2004 (Denoel 1992), 387 pages avec dossier.

Une jeune fille, Mathilde, qui ne veut croire à la mort de son fiancé dans des conditions particulières, décide de mener sa propre enquête pour le retrouver. Ce roman a été adapté au cinéma.

 

+ LAMBERT (Christophe). Haumont 14-16. L’or et la boue. Edts Nathan, collection les romans de la mémoire, 2008, 118 pages.

Le régiment de Casimir et Martin combat sur le front dans les environs de Verdun. Un jour que les deux amis se trouvent dans le bois d’Haumont, Martin affirme à Casimir qu’un trésor y est enfoui. S’emparer de ce butin va devenir leur obsession et un rêve qui leur permettra de survivre en échappant à leur terrible quotidien.

 

+ LEMAITRE (Pierre). Au revoir là haut. Edts Albin Michel, 2013.

Sur les ruines de la 1ere Guerre mondiale, deux rescapés des tranchées prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Ce livre a obtenu le prix Goncourt 2013.

 

+ MAZERY (Bénédicte des). La vie tranchée. Hachette, Biblio collège, 2009, 283 pages (l’ouvrage original et complet est paru aux éditions Anne Carrière en 2008).

Louis Saint-Gervais, un soldat réformé pour blessure est affecté au service du contrôle postal. Le jeune homme va lire et devoir censurer toutes les lettres qui expriment la souffrance et la détresse des camarades restés au front. Mais peut-on rester indifférent à ces cris de désespoir qui sont des appels au secours ?

 

+ PARIS (A M). 7 mai 1915, le secret du Lusitania. Edts Nathan, collection les romans de la mémoire, 2010.

Joseph Marichal et sa famille embarquent à New-York à bord du paquebot de luxe Lusitania pour rejoindre l’Europe. L’équipage murmure qu’il embarque aussi des munitions. De plus un tract distribué aux passagers rappelle les dangers de naviguer dans une zone de guerre. Marichal s’interroge. Les risques évoqués sont ils réels. Le 7 mai 1915 le paquebot est coulé par une torpille.

 

+ PINGUILLY (Yves). Verdun 1916, un tirailleur en enfer. Edts Nathan, collection les romans de la mémoire, 2008, 135 pages.

Tierno un jeune Peulh de 17 ans est enrôlé malgré lui dans l’armée française et rejoint le 36e Bataillon de Tirailleurs Sénégalais. Dans la boue de Verdun, il découvre l’horreur.

 

+ TRUMBO (Dalton). Johnny s’en va t’en guerre. Denoël 1972 (1939), 238 pages.

Un soldat se réveille dans un hôpital. Il recouvre peu à peu ses esprits et ses sensations pour s’apercevoir qu’il est aveugle, muet et a perdu ses 4 membres. Après avoir repris conscience du temps, il réussira à entrer en contact avec ses infirmières pour se voir refuser sa demande (laquelle ?) Un livre pacifiste très dur.

 

 

Dernière mise à jour : 30 décembre 2013

 



30/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 332 autres membres