1982. La guerre des Malouines (Chronique)

1982 : GUERRE DES MALOUINES

 

 

Début   : 2 avril 19182.

 

Fin : 14 juin 19182.

 

Nature : Guerre interétatique. 

 

Forces en présence :

 

Argentine : Aux Malouines : 14.800 hommes dotés d'un soutien aérien, d'une artillerie terrestre et anti-aérienne, de blindés légers et de missiles sol-air Tigercat et Roland.

                   L'aviation comporte entre autre : 82 Skyhawks, 47 Mirage III et Daggers (version israélienne), 5 Super Etendard.

                   La marine comporte : 1 porte avion, 1 croiseur léger, 9 destroyers, 3 frégates, 7 corvettes.

 

Royaume-Uni. Forces terrestres : 4500 soldats dotés de 8 véhicules blindés, 30 piéces de 105 mm, des batteries de missiles sol-air.

                      L'aviation comporte : Une trentaine de Sea Harrier et de nombreux hélicoptères de tout types.

                      La marine comporte : 2 porte-avions, 2 croiseurs légers, 6 destroyers, 7 frégates, 4 SNA, 7 navires d'assaut transporteurs de troupes, 2 paquebots transport de troupes, et une cinquantaine de navires assurant la logistique. 

           

Théâtre d'opération : Archipel des Malouines dans l'Atlantique du Sud et l'océan autour.

 

Causes : Les îles Malouines représentent une superficie de 12.000 km¨ répartis sur 200 îlots. La population est de 2000 habitants. Elles sont situées dans l'Atlantique sud à 640 km au large des côtes est de l'Argentine.

            L'Argentine a toujours considéré ces îles comme leur appartenant du fait de leur proximité. Mais les Anglais considèrent qu'ils sont les premiers à les avoir occupé dès 1591. Les Argentins s'étaient installés en 1826 mais avaient été expulsés par les Anglais en 1833, date à laquelle la colonisation anglaise avait réellement débutée. Depuis cette date des incidents réguliers opposaient les deux pays.

            27 février 1982, rupture de négociations entre Argentins et Anglais. L'Argentine déclare qu'elle pourrait avoir recours à "d'autres moyens".

            Pour le gouvernement argentin (dictature depuis 1976), la cause des Malouines est un leurre destiné à faire oublier aux Argentins la dictature et les difficultés économiques. Gagner une guerre ne pourrait que renforcer le pouvoir de la dictature.

            Pour le gouvernement anglais, c'est aussi un moyen de détourner l'attention des difficultés sociales, du problème irlandais et d'accroître le prestige de l'Angleterre sur la scène internationale.

 

Conséquences :

 

        Politiques et diplomatiques :

Le 17 juin 1982, le général Galtieri est contraint de renoncer à ses fonctions de chef de l'Etat. En octobre 1983 la dictature argentine affaiblie par cet échec est renversée.

 

19 octobre 1989 : Reconnaissance de la fin des hostilités par les deux Etats.

 

15 février 1990 : Rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

 

27 septembre 1995 : Déclaration sur l'exploitation conjointe de pétrole dans la zone maritime.

 

27 octobre 1998 : Visite du président Carlos Menem à Londres.

 

9 mars 1999 : Visite du prince Charles à Buenos Aires.

 

14 juillet 1999 : Accord rétablissant la liberté de circulation entre l'Argentine et les Malouines.

 

            Humaines :

 

Argentine : Entre 710 et 750 morts suivant les sources, environ 2000 blessés ou disparus.

 

Grande-Bretagne : Entre 250 et 300 morts suivant les sources et des centaines de blessés.

 

            Matérielles :

 

Argentine :

               Marine : 8 navires détruits dont 1 croiseur et 1 sous-marin.

               Aviation : 101 avions et hélicoptères dont 24 Pucara, 22 Skyhawk, 13 Mirage et Dagger, 5 MB 339, 4 T 34, 2 Camberra. Elle a effectué 700 sorties aériennes.

 

Grande Bretagne :

            Marine : 6 navires détruits dont 3 destroyers et 1 frégate. 12 navires endommagés.

            Aviation : 34 appareils (32% à la suite d'accident ou d'erreurs humaines) dont 10 Harrier et Sea Harrier. Elle a effectué 1880 sorties aériennes.

 

            Financières :

 

Argentine : Coût de la guerre : 850 millions de dollars.

 

Grande Bretagne : Coût de la guerre : 1.400 millions de dollars

 

Chronique des faits.

 

18 mars 1982 : Un groupe de ferrailleurs argentins venus démonter une vieille usine baleinière, hisse le drapeau argentin sur l'île de Georgie du Sud.

 

2 avril 1982 : Le gouvernement argentin annonce le débarquement de 5000 hommes et la prise de Port Stanley capitale des Malouines. La garnison anglaise de 79 hommes a capitulé. Les Argentins comptent 1 tué.

                        Le gouvernement anglais signe l'ordre de réquisition de bateaux de commerce.

 

3 avril 1982 : A l'ONU vote de la résolution 503 demandant l'évacuation des Malouines par l'Argentine qui refuse.

 

5 avril 1982 : Départ des premiers navires anglais pour les Malouines.

 

24 avril 1982 : La flotte britannique coule le sous-marin argentin Santa-Fe (pas de victime) puis s'empare de l'île de Georgie du Sud capturant 188 argentins (garnison plus équipage du sous-marin).

 

30 avril 1982 : Les USA se rangent officiellement du côté de l'Angleterre lui apportant un soutien logistique et suspendant son aide économique et militaire à l'Argentine.

 

1er mai 1982 : Début des hostilités par le bombardement de Port Stanley (une dizaine de civils tués). Premières attaques de la flotte britannique par l'aviation argentine qui perd 2 appareils sur 6 engagés.

 

2 mai 1982 : Torpillage par le SNA anglais Conqueror du croiseur General Belgrano. Il y 321 morts. Le porte avion argentin qui préparait une attaque de la flotte anglaise annule tout et rentre se réfugier en Argentine. Il n'interviendra plus durant tout le conflit.

 

4 mai 1982 : Le destroyer anglais Sheffield est fortement endommagé par un missile Exocet AM 39 tiré d'un Super Etendard. Il y a 20 morts et 24 blessés. Le navire coule le lendemain.

 

10 mai 1982. Destruction du bâtiment argentin Islas de Los Estados qui effectuait une mission de ravitaillement.

 

12 mai 1982 : Le destroyer anglais Glasgow est touché par une bombe qui n'explose pas.

 

21 mai 1982 : Débarquement des forces britanniques sur l'île Malouine orientale près du port de San Carlos. Elles entament leur progression vers Port Stanley.

                        La frégate anglaise Ardent est coulée par plusieurs attaques aériennes. Il y a 22 morts et 30 blessés.

 

22 mai 1982 : Dans des attaques contre la tête de pont anglaise, les Argentins perdent 17 avions et 2 hélicoptères, les Britanniques 1 avion.

 

23 mai 1982 : La frégate anglaise Antelope est coulée par une attaque aérienne. Il y a 1 mort et 2 blessés.

 

25 mai 1982 : Le porte conteneur anglais Atlantic Conveyor est coulé par un missile Exocet avec à son bord 9 hélicoptères et de grandes quantités de matériels.

                        Une attaque à la bombe provoque la perte du destroyer anglais Coventry.

 

28 mai 1982 : Prise de Port Darwin et de Goose Green par les Anglais qui comptent 18 morts. Les Argentins perdent une centaine de morts et 1400 prisonniers.

 

31 mai 1982 : Prise de Mount Kent par les Anglais.

 

2 juin 1982 : Port Stanley est entièrement encerclé par les Anglais.

 

8 juin 1982 : Dans la baie de Bluff Cove, le transport de troupe Sir Galaha est détruit par un raid aérien. Il y a 53 morts.

 

11 juin 1982 : Attaque anglaise des monts Two Sisters et Harriet.

 

12 juin 1982 : Dans la nuit attaque surprise anglaise à l'ouest de Port Stanley. Les portes de la ville sont atteintes. Dans la journée la prise de Wireless Ridge permet de dominer la ville.

            Le destroyer Glamorgan est endommagé par un Exocet tiré depuis la terre.

 

14 juin 1982 : Nouvelle offensive anglaise qui entraîne la capitulation de Port Stanley et la reddition de toutes les troupes argentines.

 

Fin 

 

 

 

 



01/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres