Chronique histoire des Vosges : 1921 - 1930

CHRONIQUE HISTOIRE DES VOSGES : 1921 - 1930

 

1921

 

3 janvier 1921. Citations à l’ordre de l’armée.

  • Moyenmoutier, Le Ménil, La Croix-aux-Mines. « Ont été l’objet au cours de la guerre de violents bombardements qui les ont en partie détruites. Malgré leurs deuils nombreux, ont montré dans les épreuves une fermeté d’âme et un courage remarquable. »

  • Neuvillers-sur-Fave, Chatas, Le Beulay. « Situés dans la zone de combat ont été fréquemment bombardées. Malgré les dommages subis ont fait preuve de la plus courageuse résignation en dépit des misères qu’elles ont eu à supporter pendant l’occupation ennemie. »

  • Bertrimoutier, Lesseux. « Courageuses citées qui ont été endommagées au cours des évènements de la guerre et dont les populations ont toujours fait preuve d’une belle attitude morale sous les bombardements. » (JO du 6/1/1921)

 

7 février 1921. Citation à l’ordre de l’armée.

  • La Grande Fosse. « Envahie dès 1914, a vu l’ennemi incendier nombre de ses maisons et fusiller deux de ses habitants. Située pendant toute la guerre dans les premières lignes allemandes, a été l’objet de fréquents bombardements qui l’ont gravement endommagée. A toujours fait preuve des plus belles qualités de courage et d’abnégation. » (JO du 7/02/1921)

 

5 mars 1921Ruaux. Fin de l’édification du monument. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

26 mars 1921Cornimont. Le conseil municipal modifie le plan d’un monument présenté par l’architecte HINDERMEYER pour un devis de 50.000 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

10 avril 1921Vecoux. Inauguration simultanée du monument aux morts et de la plaque paroissiale dans l’église. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

8 mai 1921Rochesson. Inauguration du monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

22 mai 1921Pouxeux. Inauguration du monument en présence du sous-préfet FLEURY et du député Maurice FLAYELLE. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

4 juin 1921Le Val d’Ajol. Le conseil municipal propose une subvention de 120.000 francs pour l’édification du monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

8 juin 1921Rochesson. Signature d’un contrat avec un architecte paysager d’Epinal pour l’aménagement des abords du monument. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

16 juin 1921. Citations à l’ordre de l’armée.

  • Celles sur Plaine. « Située sur la ligne de feu au cours de la guerre a été en grande partie détruite par les nombreux bombardements dont elle a été l’objet. Malgré ses deuils nombreux et les souffrances endurées a toujours fait preuve d’une superbe vaillance et d’une patriotique fermeté. » 

  • Nompatelize. « A été en 1914, le théâtre de violents combats qui l’ont gravement endommagée. Par la belle tenue morale de ses habitants, dont deux furent fusillés au cours de l’occupation, a bien mérité du pays. »

 

19 juin 1921Cleurie. Le conseil municipal vote un crédit de 3000 francs et s’associe à la commune de La Forge pour ériger un monument dans le cimetière intercommunal de Julienrupt. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

3 juillet 1921 Ferdrupt. Le conseil municipal approuve le projet définitif du monument pour la somme de 26.000 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

10 juillet 1921Eloyes. Inauguration du monument en présence du sous-préfet NATALELLI, du député Maurice FLAYELLE et du conseiller général AMET. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

13 juillet 1921Jarménil. Le conseil municipal approuve le budget pour l’érection d’un monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

19 juillet 1921Le Thillot. Signature d’un contrat, pour l’érection d’un monument, avec l’architecte Charles HINDERMEYER. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

20 août 1921Ruaux. La commune reçoit 8 obus de 270 mm comme trophées de guerre. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

21 août 1921Jarménil. Inauguration du monument aux morts en présence du sous-préfet NATALELLI  et des députés Maurice FLAYELLE et Constant VERLOT. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

29 août 1921Le Thillot. Le conseil municipal reçoit le produit d’une souscription publique d’un montant de 35.000 francs. Il vote une subvention de 60.000 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

25 septembre 1921Basse sur le Rupt. Inauguration du monument aux morts en présence du député Maurice Flayelle et de différentes personnalités. La commune possède déjà une plaque dans l’église depuis 1919. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

6 octobre 1921Rochesson. Le conseil municipal vote un supplément de 7432 francs pour couvrir le solde des dépenses. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

22 octobre 1921. Citations à l’ordre de l’armée.

  • Epinal. « Place forte de première ligne a été soumise pendant toute la durée de la guerre à de violents bombardements par avions qui ont fait de nombreuses victimes dans sa population, et occasionné des dégâts matériels importants. Pour la belle attitude, le courage et le patriotisme de ses habitants, a bien mérité du pays. » 

  • La Bourgonce, La Voivre, Gemaingoutte, Lubine, Entre-deux-Eaux, Saint-Michel-sur-Meurthe, Saint-Jean-d’Ormont, Saint-Remy. « Envahies par l’ennemi au début des hostilités ont été en partie détruites par le bombardement ou par l’incendie. Par leurs deuils, les souffrances endurées et l’héroïsme dont ont fait preuve leurs habitants, ont bien mérité du pays. »

  • La Salle, Hurbache, Ban-de-Laveline, Coinches. « Envahies par l’ennemi au début des hostilités, ont subi de fréquents bombardements qui les ont en parties détruites. Par les souffrances endurées et la belle attitude de leurs populations, ont bien mérité du pays. »

  • Saulcy-sur-Meurthe, Sainte-Marguerite, Le Pair-et-Grandrupt, Combrimont, Denipaire, Etival, Mandray, Saint-Léonard, Taintrux, Raves. « Envahies par l’ennemi au début des hostilités, ont subi de nombreux bombardements qui les ont partiellement détruites. Par leurs deuils, leurs souffrances et l’attitude stoïque de leurs habitants, ont bien mérité du pays. »

  • Le Saulcy, Colroy-la-Grande. « Occupées par l’ennemi pendant toute la durée de la guerre, ont été soumise à de nombreux bombardements qui les ont en partie détruites. Malgré leurs deuils et les souffrances endurées par leurs habitants, dont une grande partie fut déportée par les Allemands, n’ont cessé de faire preuve de la plus belle abnégation méritant ainsi la reconnaissance du pays. »

  • Fraize. « Située à proximité des lignes ennemies a été endommagée par les fréquents bombardements dont elle a été l’objet. Par ses deuils et les souffrances qu’elle a vaillamment supportés, a bien mérité du pays. » (JO du 27/10/1921)

 

23 octobre 1921Le Tholy. Le conseil municipal vote une subvention de 20.000 francs pour élever un monument aux morts. Un concours est ouvert. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

30 octobre 1921.

  • Fresse-sur-Moselle. Inauguration du monument aux morts en présence du sous préfet de Remiremont. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

  • Ruaux. Inauguration du monument aux morts en présence du député Maurice FLAYELLE. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

6 novembre 1921Remiremont. Bénédiction du monument paroissial. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

11 novembre 1921Girmont-Val-d’Ajol. Inauguration du monument aux morts en présence du député Maurice FLAYELLE. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

13 novembre 1921.

  • Dommartin-les-Remiremont. Inauguration du monument aux morts en présence du conseiller général Camille AMET. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

  • Gerbépal. Inauguration du monument aux morts en présence du député Constant VERLOT. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

  • Granges-de-Plombières. Inauguration du monument aux morts en présence du député Maurice FLAYELLE. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

19 décembre 1921Vagney. Le conseil municipal propose deux situations possibles pour l’érection du monument, soit près du cimetière, soit près de l’église. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

20 décembre 1921Saulxures-sur-Moselotte. Adjudication du contrat pour la construction du monument aux morts à Martial FRANCOIS pour la somme de 94.344 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

Autres évènements de 1921.

 

Remiremont. L’organisation d’un second concours pour l’érection du monument aux morts connaît un nouvel échec. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

1922

 

10 janvier 1922Vagney. Le conseil municipal met en place une commission pour l’érection du monument qui le parc communal comme lieu d’érection du monument. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

1er février 1922. Citation à l’ordre de l’armée.

  • Vieux Moulin. « Occupée pendant toute la guerre, a supporté vaillamment les nombreux bombardements dont elle a été l’objet. Par ses deuils, les dommages subis et les souffrances endurées, a bien mérité du pays. » (JO du 3/2/1922)  

 

Printemps 1922. Remiremont. Ouverture d’un troisième concours pour l’érection du monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999) 

 

4 mars 1922Vagney. Le conseil municipal décide d’ériger le monument devant l’Hôtel de ville. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

17 mai 1922Remiremont. Le jury du concours pour l’érection du monument aux morts classe 3 projets dont 2 obtiennent le même nombre de voix. Après un deuxième tour, c’est le projet de l’architecte Henri ANTOINE qui est adopté. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

24 mai 1922Remiremont. Le conseil municipal ratifie le choix du jury. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

10 juin 1922Ventron. Le projet de monument de l’architecte HINDERMEYER est soumis au conseil municipal pour un devis de 22.260 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

24 juillet 1922Ménil-Thillot (Le). Le conseil municipal adopte un projet d’érection de monument aux morts et vote une subvention de 16.000 francs. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

13 août 1922Saint-Amé. Inauguration du monument au mort en présence du député Maurice FLAYELLE, du sous préfet NATALELLI et de l’ancien ministre BOUCHET. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

20 août 1922.

  • Remiremont. Signature d’une convention entre la ville de Remiremont et l’architecte ANTOINE pour l’érection du monument. (VIII/1)

 

  • Saulxures-sur-Moselotte. Inauguration du monument aux morts sous la présidence du secrétaire d’Etat à l’enseignement technique Gaston VIDAL accompagné par le sénateur le comte d’Alsace et du député Maurice FLAYELLE. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

27 août 1922. Le Val-d’Ajol. Inauguration du monument aux morts en présence du sous préfet NATALELLI, du sénateur Comte d’Alsace et des députés FLAYELLE, de LESSEUX et KEMPF. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

17 septembre 1922Tendon. Inauguration du monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

29 octobre 1922Ferdrupt. Inauguration du monument aux morts en présence du sous-préfet NATALELLI et du député Maurice FLAYELLE ainsi que de divers conseillers. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

1923

 

6 mai 1923. Inauguration du monument aux morts à Julienrupt. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

13 mai 1923Le Tholy. Inauguration du monument aux morts en présence du sous-préfet NATALELLI et des députés FLAYELLE et VERLOT. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

20 mai 1923Le Thillot. Inauguration du monument en présence du ministre des colonies Albert SARRAUT, du sénateur LEDERLIN , des députés FLAYELLEl, VERLOT, MATHIS, de LESSEUX. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

27 mai 1923Cornimont. Inauguration du monument aux morts en présence du préfet. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

3 juin 1923Ménil-Thillot (Le). Inauguration du monument aux morts en présence du sous-préfet NATALELLI et des députés Maurice FLAYELLE et KEMPF. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

10 juin 1923Le Syndicat. Inauguration d’une plaque de granit dressée contre le mur de la mairie école en présence du sous-préfet NATALELLI, des députés Maurice FLAYELLE et Constant VERLOT. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

24 juin 1923Ventron. Inauguration du monument en présence du sous-préfet NATALELLI et des députés VERLOT et FLAYELLE.(14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

1er juillet 1923Frapelle. Inauguration, par le ministre des régions libérées monsieur REIBEL, de la commune nouvellement reconstruite (plaque commune) 

 

22 juillet 1923Rupt-sur-Moselle. Inauguration du monument sous la présidence de Gaston VIDAL sous-secrétaire d’Etat à l’Enseignement, du sénateur LEDERLIN et des députés Maurice FLAYELLE, De LESSEUX et KEMPF. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

20 août 1923. Ouverture du tronçon de ligne de chemin de fer Saint-Dié – Provenchères. (Wiki)

 

9 septembre 1923Bresse (La). Inauguration du monument aux morts en présence du ministre des Travaux publics Mr LE TROCQUET, Paul LEDERLIN sénateur des Vosges, des députés Maurice FLAYELLE, Constant VERLOTDe LESSEUXEdouard MATHISMaurice KEMPFRené FONCK, le général de POUYDRAGUIN. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

11 novembre 1923Les Forges. Inauguration du monument aux morts (monument).

 

1924

 

1er janvier 1924. Epinal. Le docteur Augustin DELFOURD, chirurgien gynécologue ouvre la première clinique privée de l’est de la France. Il est secondé par des religieuses du Saint Esprit de Rouceux puis des religieuses marianistes de Sainte Croix du Mans. (Munier 2000)

 

11 mai 1924Elections législatives au scrutin de liste. Les Vosges ont 7 députés.

  • Votants : 89.925

  • Suffrages exprimés : 87.934

  • Bloc national : 5 sièges

  • Cartel des gauches : 1 siège

  • Républicains : 1 siège

  • Maurice FLAYELLE réélu avec 35.174 voix, (Union républicaine et nationale).

  • Camille AMET élu avec 33.439 voix (Union républicaine et nationale)

  • Camille PICARD élu avec 18.874 voix (cartel des gauches)

  • Constant VERLOT réélu (Union républicaine, républicain de gauche)

  • Hubert BAZELAIRE-de-LESSEUX réélu (Bloc national)

  • Marie Edouard MATHIS réélu avec 34.343 voix (Entente républicaine et démocratique). 

  • Emile Marie Louis MADELIN élu avec 33.071 voix (Union républicaine et nationale).

 

17 août 1924Remiremont. Inauguration du monument sous la présidence de Jules MELINE, du sous-préfet NATALELLI, des députés Maurice FLAYELLE et Camille AMET. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

1925

 

26 avril 1925Vagney. Inauguration du monument aux morts. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

2 août 1925Bussang. Présentation par le maire au conseil municipal de deux projets de monument aux morts. Le conseil choisit le projet de l’architecte de Remiremont Martial FRANCOIS qui met en valeur un bloc de granit dressé dans le cimetière militaire créé durant la guerre. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

15 août 1925. Ban-de-Sapt. Sur le sommet de la tête de La Fontenelle (627 m), inauguration du monument « élevé par le département des Vosges à ses héros » 

 

11 novembre 1925Plombières les Bains. Inauguration du monument aux morts en présence des députés Maurice FLAYELLE et Camille AMET. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

21 décembre 1925. Décès du sénateur des Vosges Félix Jules MELINE. . 

 

1926

 

7 et 14 mars 1926Vecoux. Dans les bulletins paroissiaux, l’abbé BIHR curé de la paroisse soumet l’idée de placer 6 nouveaux vitraux dans la nef. L’un deux rappelle les morts de la Grande guerre. Il est offert par les familles des disparus. Il est béni le lundi de Pâques 1927. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

14 mars 1926. Election sénatoriale partielle pour le remplacement de Félix Jules MELINE décédé le 21 décembre 1925.

Election de Maurice FLAYELLEl au 2e tour avec 529 voix sur 1005 votants. Député, il est obligé de démissionner.

 

18 août 1926Vecoux. La commune décide de faire graver sur le monument le nom des victimes disparues. 4 nouveaux noms sont rajoutés. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

10 septembre 1926Modification des circonscriptions administratives.

  • Les arrondissements de Mirecourt et de Remiremont disparaissent.

  • L’arrondissement de Neufchâteau absorbe les cantons de Mirecourt et de Vittel.

  • L’arrondissement d’Epinal absorbe les cantons de Charmes, Darney, Dompaire et Monthureux sur Saône.

  • L’arrondissement de Remiremont est absorbé par l’arrondissement d’Epinal.

 

10 octobre 1926Bussang. Inauguration du monument aux morts en présence du sous-préfet BASTARD. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

14 octobre 1926. Décès du député Edouard MATHIS.

 

11 novembre 1926Le Val d’Ajol. Inauguration du cimetière militaire. (14-18 dans le pays de Remiremont 1999)

 

28 novembre 1926. Election législative partielle (au scrutin de liste).

  • Election d’André BARBIER en remplacement d’Edouard MATHIS décédé le 14 octobre 1926.

  • Election de Marcel ARNOULD en remplacement de Maurice FLAYELLE élu sénateur le 14 mars 1926.

 

 

1927

 

9 janvier 1927Elections sénatoriales.

  • Maurice FLAYELLE est réélu.

  • THIERRY comte d’ALSACE est réélu avec 641 voix sur 1003.

 

Juin 1927. Réforme de la loi électorale. Rétablissement du scrutin d’arrondissement à deux tours. Les Vosges obtiennent 5 députés. 

 

10 juillet 1927. A Moussey inauguration du monument aux morts par le maréchal Lyautey.

 

Autres événements de 1927.

 

Belval. Inauguration du monument aux morts. 

 

1928

 

22 avril 19281er tour des élections législatives au scrutin d’arrondissement majoritaire à 2 tours.

Remiremont.

  • Camille AMET 11.892 v

  • Le suivant immédiat n’obtient que 2.763 v

Saint-Dié

  • Votants : 24.234 

  • Constant VERLOT : 13.320 v

  • René FONCK : 3.501 v

Mirecourt ??

Epinal

  • Votants : 19.008 votants

  • Marc RUCART : 3.982 v

  • Marcel ARNOULD : 7.721 v

  • Louis SIMONET : 3.757 v

Neufchâteau

  • André BARBIER : 6.481 v

  • Camille PICARD : 6.355 v

 

29 avril 1928. 2e tour des élections législatives.

Mirecourt.

  • René PORTERAT : 9289 v (gauche radicale)

  • Emile Marie Louis MADELIN : 8.264 v (député sortant)

Epinal

  • Marc RUCART : 9.199 v (Radical socialiste)

  • Marcel ARNOULD : 8.847 v 

Neufchâteau

  • André BARBIER : 6.943 v

  • Camille PICARD : 6.669 v

 

26 août 1928Saint-Dié. Inauguration du monument aux morts par Louis BARTHOU, en présence de Constant VERLOT et de nombreuses personnalités. (Poull 1985)

 

21 octobre 1928. Le président POINCARE inaugure la nouvelle voie ferrée qui réunit l’Alsace à la Lorraine par le tunnel de Lubine.

 

Date de création : 26 avril 2021

1ere modification : 27 avril 2021



27/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres