1951 - 19675. La mémoire des conflits dans le Rhône

Mémoire dans le Rhône : 1951 - 1960 

 

 

 

1951

 

 

 

9 mars 1951

 

 

 

Affaire Barbie. Klaus BARBIE sous le nom d’ALTMANN et sa famille quittent Augsbourg pour Salzbourg et Gênes. Ils sont accompagnés de 2 agents des services secrets américains. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

23 mars 1951

 

 

 

Affaire Barbie. Depuis Gênes, Klaus BARBIE et sa famille embarquent sur le cargo italien Corrientes. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

10 avril 1951

 

 

 

Affaire Barbie. Arrivée de Klaus BARBIE à Buenos-Aires. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

23 avril 1951

 

 

 

Affaire Barbie. Arrivée de Klaus BARBIE à La Paz où il s’installe. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

12 aout 1951

 

 

 

Duerne. Inauguration d’un monument en mémoire du crash du 14 août 1944. (Permezel 2001) 

 

 

 

23 octobre 1951

 

 

 

Affaire Barbie. L’acte d’accusation contre Klaus BARBIE qui dresse la liste de toutes les opérations dans lesquelles la responsabilité de BARBIE est engagée. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

1952

 

 

 

29 avril 1952

 

 

 

Affaire Barbie. Le Tribunal des Forces armées de Lyon, condamne Klaus BARBIE à mort par contumace pour crimes de guerre. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

23 septembre 1952

 

 

 

Lyon. Une circulaire ministérielle, après examen des dossiers des Services des relations franco-allemandes de Lyon et des archives récupérées partiellement à la Libération par le Service régional de l’Identité judiciaire de Lyon, estime que 7731 personnes, hommes et femmes Français ou Etrangers auraient été internés à Montluc. 

 

D’autre part, on estime qu’entre le 8 avril et le 20 août 1944, 669 détenus de Montluc ont été exécutés en 33 lieux différents (Permezel 2001)

 

 

 

1953

 

 

 

Autres évènements 1953 : 

 

 

 

Alix. Rénovation du monument du Souvenir français dans le cimetière. La croix et les grilles sont modifiées. (Monumentsmort.univ-lille.fr)

 

 

 

1954

 

 

 

15-25 novembre 1954

 

 

 

Affaire Barbie. Procès pour crimes de guerre de 22 officiers de la Gestapo lyonnaise devant le tribunal permanent des forces armées de Lyon. 

 

Klaus BARBIE est de nouveau reconnu coupable d’assassinat, de complicité d’assassinat et d’actes de tortures, en particulier pour les crimes de Saint-Genis-Laval et les exécutions à la prison de Montluc. Il est condamné à la peine de mort par contumace. 

 

« Pour faire le bilan de l’action de BARBIE en France, il faut d’abord mentionner que l’officier de la Gestapo n’avait rien d’un simple rouage dans la machinerie administrative du génocide comme il tenta plus tard de le faire croire. BARBIE a organisé lui-même, sans scrupules, ni réticences, toutes les opérations, exécutions, assassinat et pillage qui ont eu lieu à Lyon et aux alentours, participant activement à toutes les opérations, dans un souci unique de réussite personnelle (…)

 

On retiendra l’efficacité des méthodes employées par BARBIE pour lutter contre la Résistance. Dès l’été 43, la Résistance était largement noyautée, et la plupart de ses chefs emprisonnés. Quelques semaines avant l’arrivée des troupes alliées, il n’existait plus aucun mouvement de résistance à Lyon, contrairement aux départements environnants, où ils s’étaient renforcés. » (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

1957

 

 

 

Autres évènements :

 

 

 

Lyon. Quai André Lassagne. Inauguration d’une stèle en mémoire de Jean MOULIN et d’André LASSAGNE. 

 

 

 

1958

 

 

 

Autres événements :

 

 

 

Affaire Barbie. En Allemagne, les ministres de la Justice des Länder de la République fédérale décident de créer une instance centrale d’enquête chargée de poursuivre les criminels nazis allemands. Klaus BARBIE figure sur la liste établie par ce service. 

 

Dès sa création, le service demande par écrit à l’armée américaine en Allemagne où se trouve BARBIE. L’armée répond qu’elle a perdu sa trace depuis 1951. (Hammerschmidt 2016)

 

 

 

1959

 

 

 

22 février 1959

 

 

 

Givors. Avenue Leclerc. Inauguration du mémorial aux Combattants de la Résistance, aux héros tombés pour la France et la République. Il est l’oeuvre de Georges SALENDRE. (Permezel 2001) 

 

 

 

1960

 

 

 

13-14 février 1960.

 

 

 

Lyon. Place Ollier. Dans la nuit, une charge de plastique déposée par l’OAS, détruit la statue inaugurée en 1948. (Permezel 2001)

 

 

 

 

 

Date de création : 28 mars 2020

 

4e modification : 6 septembre 2020

 

 

 



08/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres