1914-1918 au cinéma (Article)

1914-1918 au Cinéma. 

 

 

 

African Queen (La reine africaine). Film britannico américain de John Huston (1951) avec Humphrey Bogart.

            Pendant la première guerre mondiale, la sœur d'un missionnaire anglais convainc un aventurier d'aller couler une canonnière. Un grand classique du cinéma américain des années 1950. 

 

Allons petits enfants. Téléfilm de Thierry Binisti (2004) avec oscar Copp, Carole Richert, Annie Girardot, Bernard Pierre Donnadieu.

            Pendant la guerre, un jeune garçon dont le père a été fusillé s'efforce de restaurer l'honneur de la famille, rejetée par tous. la guerre vue de l'arrière avec la pression de l'esprit patriotique.

 

Capitaine Conan. Film français de Bertrand tavernier (1996) avec Philippe Torreton, Samuel le Bihan, Bernanrd Le Coq, Claude Rich, François Berléand.

            une adaptation du roman de Roger Vercel.  Lumineuse

 

Chambre des officiers (La). Film français de F Dupeyron (2001) avec Eric Caravaca, Sabine Azéma, Denis Podalydes, Gregori Dérangère.

            Le lent et difficile  retour à la vie d'un jeune officier atrocement défiguré qui passe la guerre auprès d'autres gueules cassées. D'après le roman de Marc Dugain (on lit le livre et on regarde le film après)

 

Fragments d'Antonin (Les). Film français de Gabriel Le Bonin (2006), avec Grégori Derangère.

            Au lendemain de la Première guerre mondiale, un médecin de l'armée aux méthodes peu conventionnelles aide un soldat à surmonter ses traumatismes.

 

Joyeux Noël. Film français de Christian Carion (2005) avec Guillaume Canet, Diane Kruger, Dany Boon.

            Durant l'hiver 1914, le récit de la fraternisation spontanée de soldats français, écossais et allemands, sortis de leurs tranchées pour fêter Noël. Un épisode réel mais limité de cette première année de guerre.

 

Tranchée (la). Film britannique de William Boyd (1999), avec Paul Nicholls, Daniel Craig.

            Dans une tranchée de la Somme en 1916, les deux derniers jours d'une poignée de jeunes soldats avant l'offensive du 1er juillet.

 

Vie et rien d'autre (La). Film français de Bertrand Tavernier (1989) avec Philippe Noiret, sabine Azema, Michel Duchaussoy.

            En novembre 1920, un officier chargé de l'identification des soldats disparus, crois deux femmes, l'une à la recherche de son mari, l'autre à la recherche de son fiancé. Une  analyse des séquelles morales du conflit.

 

Voyageur sans bagage (Le). Téléfilm franco belge de Pierre Bouton (2004) avec Jacques Gamblin,  Micheline Presle.

            Dans les années 1930 un homme laissé amnésique par la grande guerre est confronté à une famille qui affirme être la sienne. Une adaptation de la pièce de jean Anouilh.

 

 

(Dernière mise à jour : 8 janvier 2009)

 

 

 



31/12/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres