Procès John Demjanjuk

Procès d’un ancien gardien de camp nazi.

 

Le 12 mai 2011, le tribunal de Munich a condamné à 5 ans de prison pour  "participation au meurtre" de 27.900 Juifs un ancien gardien du camp de Sobibor John Demjanjuk âgé de 91 ans. En raison de son âge, l’homme sera libéré et ses avocats ont annoncé qu’ils allaient faire appel de cette décision.

 

John Demjanjuk d’origine ukrainienne est né le 3 avril 1920 à Doubovïe Matcharinzjy. Il arrive aux Etats-Unis en 1951 et obtient la nationalité américaine en 1958. À la fin des années 1970, il est accusé d'avoir été gardien au camp de concentration de Treblinka où les détenus l’avaient surnommé « Ivan le terrible ». Il était accusé en particulier d'avoir dirigé les installations de gazage et d'avoir assassiné plus de 100 000 Juifs. En octobre 1983, Israël avait présenté une demande d'extradition aux États-Unis, acceptée en 1986. Le 25 avril 1988, après un procès il avait été condamné à mort par le tribunal de Jérusalem Ouest.

 

Cette  sentence fut cassée en août 1993 par la Cour supérieure de justice israélienne qui estima qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour pouvoir établir avec certitude que Demjanjuk était bien « Ivan le terrible ». Elle se fondait sur des dossiers du KGB qui indiquaient que le nom de famille d' « Ivan le terrible » aurait pu être non Demjanjuk, mais Marchenko. Bien que 18 témoins aient identifié Demjanjuk comme « Ivan le terrible », le tribunal estima que le doute qui était apparu du fait des dossiers du KGB suffisait pour qu'un acquittement doive intervenir, même si les juges ont retenu que Demjanjuk avait indubitablement travaillé comme gardien dans un camp de concentration.

 

Libéré après 7 ans de prison,  Demjanjuk avait pu revenir aux États-Unis et reprendre la nationalité américaine dont il avait été déchu au moment de son extradition vers Israël.

 

En 2001, un nouveau procès contre Demjanjuk débute aux Etats-Unis. Des archives sont produites qui prouvent que Demjanjuk avait servi comme gardien dans différents camps d'extermination, en particulier à Tréblinka, Sobibor et Maïdanek  ainsi que dans le camp de concentration de Flossenbürg et le camp de travaux forcés de Trawniki. Il perd sa nationalité américaine en juin 2004, et son expulsion vers l’Ukraine est décidée en décembre 2005, décision confirmée le 22 décembre 2006.   

 

Le 19 juin 2008, l’Allemagne, estimant qu’elle possédait suffisamment de preuves, annonce qu’elle demande son extradition pour sa responsabilité dans le meurtre de plus de 29 000 prisonniers juifs au camp d'extermination de Sobibor en 1943.

 

Le 14 avril 2009, alors qu’il est toujours aux USA, son extradition est suspendue une première fois par la justice américaine, mais il est finalement expulsé vers Munich le 12 mai 2009.  Son procès débute le 30 novembre 2009. Il est interrompu plusieurs fois, le prévenu se plaignant souvent de maux de tête.  

 

Soixante cinq ans après les faits, le procès de John Demjanjuk est considéré comme l'un des tout derniers procès visant à condamner les criminels de guerre nazis.

 

 



13/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres