11 / BD et Histoire du XXIe siècle (Article)

í ½ XXIe siècle í ½

 

 

FRANCE 

 

13/11 la reconstitution d’un attentat. 

  • Sc. Anne Giudicelli ; De. Luc Brahy ; Edts Delcourt (Novembre 2016) (126 pages)
  • La nuit du 13/11/2015, la France fait face à l'attentat le plus sanglant commis sur son sol depuis la Seconde Guerre mondiale. Au Stade de France, au Bataclan, aux terrasses de cafés, plus de 130 personnes succombent. Cette BD documentaire reconstitue, heure par heure et image par image, les différentes séquences des attentats. Elle est basée sur le croisement d'éléments d'enquête émanant des services judiciaire et policier, des témoignages recueillis auprès des survivants et des proches, et des confidences exclusives recueillies par la scénariste auprès des services de renseignement français et étrangers.

 

ETATS-UNIS

 

Traque (La)

  • Sc. Jean-Claude Bartoll ; De. Jef. Ediths Delcourt. (48 pages)
  • Quelques semaines après les attentas du World Trade Center,  des forces spéciales américaines sont en place, sur le terrain, dans le nord de l'Afghanistan. En liaison avec les forces de l'alliance du nord, elles participent à la stratégie des combats contre les troupes d'Al Qaïda et les talibans, massivement présentes sur le terrain. Le dirigeant de la zone est le mollah Omar et Oussama Ben Laden lui-même évolue dans cette région, ayant accepté de se réfugier dans les montagnes. Les attaques de l'alliance du nord appuyées par les bombardements américains ont en effet infligé des pertes sévères. La crainte de voir le chef d'Al Qaïda fait prisonnier inquiète les dirigeants talibans. Cindy est un agent de la CIA, en liaison avec les afghans qui tentent de repousser la domination talibane. Elle est convaincue qu'elle peut mettre la main sur Ben Laden si elle obtient des forces supplémentaires pour un assaut ciblé. Mais les autorités militaires, focalisées sur l'Irak, ne suivent pas. Les renforts sont trop légers et un retournement de situation va tout faire capoter. Quelques années plus tard, le président Obama annonce une stratégie différente..
  • Après 9/11, Jean-Claude Bartoll propose une nouvelle série bourrée d'informations, cette fois sur la traque qui mena les forces américaines vers la capture d'Oussama Ben Laden. Dans son style très documenté, incluant de nombreux faits réels au milieu d'une intrigue formatée pour la BD, il donne un éclairage quasiment de l'intérieur sur une des plus grandes poursuites de l'Histoire. Sans bons sentiments, décrivant les protagonistes avec une forme de froideur, Bartoll tente de rendre compte de la complexité des situations. Sa mise en scène des dialogues, entre dirigeants talibans et Ben Laden, parait crédible et évite la caricature avec une grande maîtrise. Son récit est journalistique et percutant, n'oubliant pas les besoins de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine. Le dessinateur Jef s'acquitte avec méthode des portraits obligés des protagonistes de cette guerre moderne. Il inclut aussi dans ses décors de nombreux traitements d'après photo qui en accentuent le réalisme. 
  • Tome 1. Tora Bora. (Octobre 2014). 
  • Tome 2. Le messager (Août 2015)

 

GUERRE D’IRAK

 

Bridge (The). 

  • Sc et De. Michel Koeniguer ; Edt Paquet (Août 2008) (46 pages)
  • Irak, Région de Kerbala. Embusqué dans un village à l’abandon, un corps de marines doit intercepter un groupe de terroristes dans une des régions les plus sensibles d’Irak. Parmi eux, le caporal Enrique Chavez de retour d’une permission exceptionnelle. C’est au cours de cette mission périlleuse que Chavez va se remémorer ses cinq jours passés dans son pays - les USA - et les soucis familiaux auxquels il a dû faire face. 
  • Dans ce one shot, Michel Koeniguer, à la fois scénariste et dessinateur, a su évoquer deux mondes très différents de prime abord mais réunis sur un champs de bataille depuis déjà quelques années. D’un côté, l’Irak, un pays dévasté par la guerre et ses attentats où l’auteur y raconte le quotidien de soldats américains. De l’autre, les Etats-Unis, rongés par l’insécurité latente et la violence des rues. Enrique Chavez est le témoin privilégié de ce parallèle entre les horreurs commises en temps de guerre et la criminalité urbaine.

 

Date création : 11 août 2019

1ere modification : 21 août 2019



26/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 801 autres membres